Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Sémiologie

Sommaire

1 - Le schéma corporel

2 - L’infirmité motrice cérébrale

3 - La déficience mentale

4 - La latéralité

5 - Les dyspraxies

6 - La graphomotricité

7 - L’hyperactivité

8 - Inhibition psychomotrice


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 2 - L’infirmité motrice cérébrale

 

 

2.5 Les troubles associés

Atteinte de certaines fonctions difficultés d’apprentissage

Certaines étapes du processus cognitif ne sont pas épargnées malgré l’intelligence normale

  • Difficultés d’organisation du mouvement = dyspraxie
  • Difficultés de repérage des données spatiales
  • Difficultés dans l’analyse des images

2.5.1 Les troubles sensoriels

Les troubles du regard
Troubles de la fixation, de la poursuite oculaire, de l’exploration.
Les troubles auditifs
  • Lésion des centres auditifs primaires
  • Lésion de la cochlée

2.5.2 La comitialité

Les lésions cérébrales troubles de l’excitation neuronale.

2.5.3 Les troubles du langage

  • Atteinte du versant sensoriel
  • Atteinte du versant moteur

2.5.4 Les troubles praxiques

L’action est précédée d’un projet d’action intégrant les données du mouvement nécessaires pour accomplir l’action.

2.5.5 Les troubles gnosiques

Intégration et décodage des stimuli qui arrivent au cerveau.

2.5.6 Les troubles psycho-affectifs

  • Les hospitalisations rendent difficiles la construction de la relation.
  • Sentiment de culpabilité hyperprotection ou rejet.
  • Les attitudes spastiques difficulté de dialogue tonique.
  • Les troubles neurovisuels perturbation des échanges, de la communication non-verbale.
  • Adolescence : prise de conscience de l’irréversibilité du handicap.

2.5.7 Les troubles liés à un dysfonctionnement frontal

Tripotage, adhérence, trouble de la mémoire

2.6 Les fonctions neurovisuelles

2.6.1 Les voies practo-motrices

Regarder = saisir l’information sur la rétine.

3 sortes de mouvements pré-programmés qui sont combinés de façon permanente dans la vie quotidienne.

  • La fixation
  • Le balayage
  • La poursuite oculaire

Chez les enfants IMC Trouble de la pré-programmation de ces mouvements

2.6.2 Les voies sensori-gnosiques

Voies sensorielles qui conduisent à l’analyse ou au décodage des images captées.

  • Le récepteur = la rétine (cônes + bâtonnets)
  • Le décodage = interprétation et accès à la signification (cortex).
    Selon le type d’information : le décodage se fera dans des zones distinctes des lobes occipitaux.
  • L’accès à la signification = décodage du sens du message visuel (zones associatives).
    Confrontation : Informations issues des récepteurs + connaissances emmagasinées dans les domaines langagier, mnésique, raisonnemental.

Le cerveau doit organiser la perception, l’intégrer à un ensemble de connaissances cognitives et interpréter l’information jusqu’à ce qu’elle prenne sens.

2.7 La pathologie de la vision : les agnosies

Agnosie visuelle = troubles des fonctions perceptives concernant l’identification par le canal visuel des objets, images, sans trouble élémentaire de la vision.

Atteinte des voies afférentes, celles qui permettent l’attribution d’un sens à ce qui est vu.

L’agnosie des images

La plus fréquente des agnosies même si elles sont encore négligées.

L’enfant a un comportement étrange vis à vis des images.

Fluctuation des réponses.

Image indécodable : caractéristiques physiques

Rôle du regard dans la construction de l’espace :

  • La topologie : situer les objets les uns par rapport aux autres
  • Les orientations par rapport à un axe de référence : axe vertical ou axe de symétrie corporelle

Conséquence : dans la vie quotidienne et scolaire

  • Apprentissage de praxies complexes
  • L’accès à la représentation de la troisième dimension
  • Acquisition de notions géométriques
  • Activités de repérage sur un plan

2.8 La dyspraxie visuo-spatiale

Praxies : fonctions cognitives élaborées permettant la gestion de tous les gestes volontaires finalisés

Anomalie touchant les fonctions de planification et de pré programmation de gestes volontaires.

Ces troubles de l’assemblage sont intriqués avec des difficultés d’analyse visuelle.

Il n’y a ni insuffisance d’apprentissage, ni déficit mental.

La dyspraxie de l’habillage :

Pathologie fréquente.

Il confond devant/derrière, endroit/envers.

Grande lenteur

2.8.1 Les praxies

Coordination volontaire des mouvements vers un but.

Le mouvement est la résultante d’un apprentissage et non d’un réflexe.

Le geste intentionnel suppose :

  • Élaboration d’un plan ou d’un programme moteur permettant d’atteindre un but précis.
  • Contribution de rétroactions kinesthésiques, proprioceptives, vestibulaires.
  • S’appuie sur des informations du monde extérieur

2.8.2 La dyspraxie

  • Trouble de la coordination développementale altération marquée dans le développement de la coordination motrice.
  • Peut survenir :
    • Chez des enfants sans aucun antécédent neurologique = Dyspraxie développementale.
    • Chez des enfants présentant des antécédents particuliers : IMC…

Conséquence :

Retard du développement psychomoteur

Déficit d’intégration sensori-motrice affectant le schéma corporel (infos visuo-spatiales et proprioceptives imprécises).

2.9 Les troubles liés au syndrome frontal

Le cortex préfrontal sous-tend de nombreuses fonctions cognitives :

  • Troubles de l’attention
  • Troubles du geste
  • Trouble de la mémoire de travail

Chez l’enfant :

  • « Tripotage » incessant de tout matériel situé dans l’espace de préhension. Manipulation sans projet.
  • Adhérence excessive : tendance à poursuivre une action (parole, geste) sans but.
    Les persévérations peuvent se voir :
    • Domaine idéique
    • Domaine verbal
    • Domaine graphique.
  • Défaut d’adhérence :
    • Au niveau du langage : diffluence
    • Impulsivité : enfant distrait, agité

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
2.1 - Définition
2.2 - Les premiers signes
2.3 - Etiologie
2.4 - Les différentes formes cliniques
2.5 - Les troubles associés
2.6 - Les fonctions neurovisuelles
2.7 - La pathologie de la vision : les agnosies
2.8 - La dyspraxie visuo-spatiale
2.9 - Les troubles liés au syndrome frontal
2.10 - Le bilan psychomoteur
2.11 - Evaluation praxiques et visuo-spatiales
2.12 - Evaluation des troubles gnosiques visuels
2.13 - Les fonctions exécutives
2.14 - La prise en charge de l’enfant IMC
2.15 - Evaluation et prise en charge de l’enfant polyhandicapé
2.5.1 - Les troubles sensoriels
2.5.2 - La comitialité
2.5.3 - Les troubles du langage
2.5.4 - Les troubles praxiques
2.5.5 - Les troubles gnosiques
2.5.6 - Les troubles psycho-affectifs
2.5.7 - Les troubles liés à un dysfonctionnement frontal
2.6.1 - Les voies practo-motrices
2.6.2 - Les voies sensori-gnosiques
2.8.1 - Les praxies
2.8.2 - La dyspraxie