Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Sémiologie psychomotrice de l’enfant

Sommaire

1 - Spécificité de la psychomotricité

2 - La clinique psychomotrice

3 - Les interventions psychomotrices

Bibliographie


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 3 - Les interventions psychomotrices

 

3.1 - Thérapies à médiation corporelle

 

Ambiguïté de la terminologie : thérapies à médiation corporelle, thérapies psychocorporelles, psychothérapies à médiation corporelle, psychothérapies corporelles, somatothérapies, psychothérapies à implication corporelle...

Cette multiplicité traduit la multiplicité des références théoriques sur la notion de corps.

3.1.1 Notion de corps

Evidence de la présence du corps : c’est par lui et en lui que nous sentons, agissons, exprimons, désirons, pensons…

Mais complexité de définition de la notion de corps dans la mesure où le corps :

  • appartient à un univers sémantique polysémique où coexistent plusieurs modèles de conceptualisation ;
  • est avant tout une expérience.

3.1.2 Définition de la notion de corps

Le corps est l’un des éléments constitutifs des différents systèmes de représentations de l’être humain, il peut ainsi être considéré comme un élément symbolique parmi d’autres au sein de systèmes symboliques variables.

L’élaboration de cette représentation s’appuie sur un entrelacement de ce qui est perçu :

  • Comme espace vécu ou ressenti,
  • Comme espace imaginé,
  • Comme modalité intersubjective, c’est à dire comme objet d’une communication avec autrui.

3.1.3 Cadre thérapeutique

Les thérapies à médiation corporelle sont des procédures d’influence destinées à modifier une personne, une famille ou une situation, à partir d’une intention « thérapeutique ».

Situé dans une position pluridisciplinaire où toutes les conceptions théoriques du corps s’éclairent mutuellement, le cadre thérapeutique sollicite des représentations qui s’étaient tout autant sur des actes que sur des mots.

Cette orientation se fonde sur les faits :

  • qu’il existe une implication corporelle dans le dispositif
  • que cette implication vise à modifier en incluant le thérapeute
  • que le dispositif explore/construit en s’étayant sur un espace de négociation

Les thérapies à médiation corporelle axent leurs interventions sur l’éprouvé corporel ainsi que sur la présence corporelle

3.1.4 Les effets thérapeutiques

Ils sont constitués :

  • par la sensorialité engagée dans l’ici et le maintenant
  • par l’engagement du corps dans la relation
  • par la concrétisation en utilisant la vectorisation du corps
  • par la recherche de sens, de significations à ce qui est vécu ou ressenti, éventuellement en référence à l’historicité du sujet

3.1.5 Les contraintes en direction des thérapeutes

  • contrainte d’expérimentation
  • contrainte d’implication
  • contrainte d’élaboration

3.1.6 Le dispositif thérapeutique implique

  • un équilibre entre processus d’apprentissage et processus relationnels
  • un équilibre entre processus interne et réalité
  • un contexte de co-construction permanent incluant le thérapeute dans son élaboration
  • une réflexion sur le choix de la médiation thérapeutique.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
3.1 - Thérapies à médiation corporelle
3.2 - Les différentes approches corporelles
3.1.1 - Notion de corps
3.1.2 - Définition de la notion de corps
3.1.3 - Cadre thérapeutique
3.1.4 - Les effets thérapeutiques
3.1.5 - Les contraintes en direction des thérapeutes
3.1.6 - Le dispositif thérapeutique implique