Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Sémiologie psychomotrice de l’enfant

Sommaire

1 - Spécificité de la psychomotricité

2 - La clinique psychomotrice

3 - Les interventions psychomotrices

Bibliographie


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Bibliographie

 

 

[1]  AJURIAGUERRA J. de (1962), « Le corps comme relation », Revue suisse de psychologie pure appliquée, Ed. revue suisse de psychologie et psychologie appliquée, p 137-157 ;
[2]  AJURIAGUERRA J. de (1974), Manuel de psychiatrie de l’enfant, Paris, Masson, 2ème Ed. ;
[3]  AJURIAGUERRA J. de, MARCELLI D. (1989), Psychopathologie de l’enfant, Masson, Paris, 3ème Ed. ;
[4]  ALBARET J.-M. (1993), « Troubles psychomoteurs chez l’enfant », Ed. Techniques - Encycl. Med. Chir. (Paris - France), Pédiatrie, 4-101-H-30, Psychiatrie, 37-201-F-10, 10p ;
[5]  ANDRE P., BENAVIDES T. (1993), « Psychomotricien, psychomotricité : un métier, une pratique », Journal de pédiatrie et de puériculture, pp 29-34, Ed. techniques de l’Encycl. Med. Chir., janvier ;
[6]  ANDRE P., BENAVIDES T., CANCHY-GIROMINI F. (1996), Corps et psychiatrie, Ed. Heures de France, Thoiry ;
[7]  ANDREOLI A., « Corps et psychose à travers les traitements de relaxation », Evolution Psychiatrique, tome XLI, fasc. IV, pp. 933-962 ;
[8]  ANDRIEU B. (1993), Le corps dispersé, l’Harmattan, Paris ;
[9]  ANZIEU D. (1985), Le Moi - Peau, Dunod, Paris ;
[10]  ANZIEU A. (1996), Le dessin de l’enfant, Grenoble, Ed. Les pluriels de Psyché ;
[11]  Association Suisse des Thérapeutes de la Psychomotricité (1994), La psychomotricité, Ed. Georg, Genève ;
[12]  BARBREL L., BENAVIDES T., MAZET Ph. (1995), « Place du judo en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent », pp. 3-7, Revue Internationale de Pédiatrie, N° 254, Tome 26, Ed. Galliéna Promotion, Paris, Février ;
[13]  BENAVIDES T. (1995), « Clinique psychomotrice du bégaiement », Journal de Pédiatrie et de Puériculture, pp. 309-314, Ed. techniques de l’Encycl. Med. Chir., N° 5, Vol 8, Paris ;
[14]  BENAVIDES T. (1996), « Entretien avec le Pr. Mazet », Evolution Psychomotrice, N° spécial instabilités, N° 31, Paris, pp 3-7 ;
[15]  BENAVIDES T. (1996), « Sémiologie psychomotrice de l’instabilité », Evolution Psychomotrice, N° 31, Paris, pp 7-13 ;
[16]  BENAVIDES T. (1997), « Le développement de la connaissance du corps chez l’enfant », Journal de Pédiatrie et de Puériculture, pp 281-286, Ed. techniques de l’Encycl. Med. Chir., N° 5, Vol 10, Paris, Juillet ;
[17]  BENAVIDES T. (2000), « Recherche limites, désespérément », Enfance et Psy, pp. 83-89, Ed. Erès, N° 11, Paris, Mars ;
[18]  BERGES J., BOUNES M. (1974), La relaxation thérapeutique chez l’enfant, Paris, Masson ;
[19]  BERGES J., DOPCHIE N., KOUPERNIK C., MCKEITH R. (1975), « L’enfant hyperactif », Rev. de Neuropsychiat. infant., 23 (10-11), 689-670 ;
[20]  BERGES J. (1985), « Les troubles psychomoteurs chez l’enfant », in Traité de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Lebovici S., Diatkine R., Soule M., Paris, PUF, Vol. 2, pp 366-383 ;
[21]  BERGES J. (1989), « Troubles instrumentaux et psychopathologie de l’enfant », Evolutions Psychomotrices, n° 4, Décembre, p 10-12 ;
[22]  BERNARD M. (1976), Le corps, Editions Universitaires, Paris ;
[23]  BERTHAUD G. GIBELLO B. (1970), « Schéma corporel et image du corps », Perspectives Psychiatriques, n°29, Ed. Publicat, Paris, 3ème trimestre, p 23-35 ;
[24]  BLOCH H. (1978), « Données sur la structuration spatiale chez le nourrisson », in Approches psychopathologiques de l’espace et de sa structuration, Paris, PUF ;
[25]  BOWER T.G.R. (1978), Le développement psychologique de la première enfance, Bruxelles, Mardaga, 3ème Ed. ;
[26]  BUCHER H. (1985), Troubles psychomoteurs chez l’enfant, Masson, Paris, 2ème éd. ;
[27]  CANCHY-GIROMINI F. (1995), Corps et paroles sur le corps, Ed. Vernazobres-Grego, Paris ;
[28]  CORRAZE J. (1981), Les troubles psychomoteurs de l’enfant, Paris, Masson ;
[29]  CORRAZE J. (1987), La neuropsychologie du mouvement, PUF, Paris ;
[30]  COSTE J.C. (1989), La psychomotricité, PUF, Paris ;
[31]  DESCAMPS M.A. (1992), Corps et psyché, Paris, Epi ;
[32]  DURAND DE BOUSINGEN R. (1984), La relaxation, PUF, Paris, 7ème Ed. ;
[33]  DUGAS M. et coll. (1987), L’hyperactivité chez l’enfant, Paris, PUF ;
[34]  FERNANDEZ-ZOILA A. (1987), Espace et psychopathologie, Paris, PUF ;
[35]  GARDNER H. (1988), Gribouillages et dessin d’enfants, Liège, Mardaga ;
[36]  HERREN H., HERREN M.P. (1980), La stimulation psychomotrice du nourrisson, Paris, Masson ;
[37]  JOLY F. (1995), « Réflexions sur les thérapeutiques psychomotrices », Journal de Pédiatrie et de Puériculture, N° 7, (1ère partie) ;
[38]  JOLY F. (1995), « Réflexions sur les thérapeutiques psychomotrices », Journal de Pédiatrie et de Puériculture, N° 8, (2ème partie) ;
[39]  KOUPERNIK C., DAILLY R. (1980), Le développement neuropsychique du nourrisson, Paris, PUF, 4ème Ed. ;
[40]  LE BRETON D. (1991), Corps et sociétés, Méridiens Klincksieck, Paris ;
[41]  LE CAMUS J. (1995), « Le dialogue phasique, Nouvelles perspectives dans l’étude des interactions père-bébé », Neuropsychiatrie de l’enfance, 43 (1-2), pp. 53-65 ;
[42]  LEFEBURE F. (1994), Le dessin de l’enfant, Paris, Masson ;
[43]  LEMAIRE J.G. (1991), La relaxation, 2ème Ed., Paris, Payot ;
[44]  LEMAY M. (1983), L’éclosion psychique de l’être humain, Paris, Fleurus ;
[45]  LEROI-GOURHAN A. (1964), Le geste et la parole, Paris, Albin Michel ;
[46]  LESAGE B. (1996), « Etayage et structure corporelle : corps à corps et corps - accord », Thérapie psychomotrice et recherches, mars ; pp. 20-31 ;
[47]  LURCAT L. (1976), L’enfant et l’espace, le rôle du corps, Paris, Puf ;
[48]  MAZET Ph., HOUZEL D. (1976), Psychiatrie de l’enfant et l’adolescent, Paris, Maloine, 2ème Ed. ;
[49]  MAZET Ph., BASOU I., SIMONNOT A.-L. (1996) : « Instabilité psychomotrice, hyperactivité chez l’enfant : perspectives cliniques et thérapeutiques », Journal de Pédiatrie et de Puériculture, n°7 ;
[50]  MERLEAU-PONTY (1945), Phénoménologie de la perception, Paris, Gallimard ;
[51]  MICOUIN G., BOUCRIS J. - Cl. (1988), « L’enfant instable ou hyperkinétique, une étude comparée des concepts », Psychiatrie de l’enfant, XXXI, 2, p 473-507 ;
[52]  MOUREN M.C., DUGAS M. (1982), « L’enfant hyperactif », Concours Med., 104, 899-912 ;
[53]  MOYANO O. (1991), « Du corps au contenant psychique, Le corps en question en psychomotricité », Thérapie psychomotrice, n° 92, p 34-49 ;
[54]  MOYANO O. (1994), « La relation psychomotrice, une autre idée du transfert », L’information Psychiatrique, n°8, Octobre, p 686- 693 ;
[55]  PAILLARD J. (1971), « Les déterminants moteurs de l’organisation de l’espace », Cahiers de Psychologie, pp 261-316 ;
[56]  PAILLARD J. (1984), « Espace et structures d’espace », in La lecture sensori-motrice et cognitive de l’expérience spatiale, édité par Paillard J., Paris, CNRS ;
[57]  PAILLARD J. (1986), « Itinéraire pour une psychophysiologie de l’action ». Neurosciences et activités physiques et sportives, Ed. Actio, Marseille ;
[58]  PASINI W., ANDREOLI A. (1993), Le corps en psychothérapie, Paris, Payot ;
[59]  PIAGET J., INHELDER B. (1947), La représentation de l’espace chez l’enfant, Paris, Puf ;
[60]  PIAGET J. (1977), La naissance de l’intelligence chez l’enfant, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 9ème Ed ;
[61]  PIAGET J. (1977), La construction du réel chez l’enfant, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 4ème Ed. ;
[62]  PIAGET J. (1978), La formation du symbole chez l’enfant, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé ;
[63]  RICHARD J., RUBIO L. (1995), La thérapie psychomotrice, Paris, Masson ;
[64]  REINHART J.C. (1990), La genèse de la connaissance du corps chez l’enfant, Paris, Puf ;
[65]  ROBERT-OUVRAY S. (1993), Intégration motrice et développement psychique, EPI, Paris ;
[66]  SAPIR M. (1996), La relation au corps, Dunod, Paris ;
[67]  SCHILDER P. (1968), L’image du corps, Gallimard, Paris ;
[68]  SCHMID PONS N. (1996), « De la sensorimotricité à l’intégration psychomotrice : relations d’objet précoces et identifications », Thérapie psychomotrice et recherche, mars, pp. 32-43 ;
[69]  SIKSOU J., GOLSE B. (1991), « L’ancrage corporel des systèmes de symbolisation précoces », Devenir, vol 3, n°2, pp. 63-71 ;
[70]  SIMONET P. (1985), Apprentissages moteurs. Processus et procédés d’acquisition, Ed. Vigot, coll. Sport et Enseignement, Paris ;
[71]  SIVADON P., FERNANDEZ-ZOILA A. (1986), Corps et thérapeutique, Puf, Paris ;
[72]  STERN D.N. (1989), Le monde interpersonnel du nourrisson, PUF, Paris ;
[73]  SPITZ R.A.(1984), De la naissance à la parole, PUF, Paris, 7ème Ed. ;
[74]  VARELA F., THOMPSON E., ROSCH E. (1993), L’inscription corporelle de l’esprit, Seuil, Paris ;
[75]  WALLON H. (1925), L’enfant turbulent, Alcan, Paris ;
[76]  WALLON H. (1978), De l’acte à la pensée, Réed., Paris, Flammarion ;
[77]  WALLON H. (1987), Les origines du caractère chez l’enfant, 9ème Ed., Paris, Puf ;
[78]  WIDLOCHER D. (1993), L’interprétation des dessins de l’enfant, (13ème Ed.), Liège, Mardaga ;
[79]  WINNICOTT D.W. (1962), Processus de maturation chez l’enfant, Payot, Paris ;
[80]  WINNICOTT D.W. (1969), De la pédiatrie à la psychanalyse, Payot, Paris.
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable