Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Relaxation psychomotrice

Sommaire

Avant-propos

1 - Les diverses formes de relaxation

2 - La Relaxation Dynamique Psychomotrice (R. Dupont)

3 - Indications, contre-indications

4 - Quelques points de théorie

Bibligraphie


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 2 - La Relaxation Dynamique Psychomotrice (R. Dupont)

 

2.3 - Exercices les bras allongés dans le prolongement de la tête

 

But : modification du tonus axial, repérable essentiellement au niveau des lombaires.

Observation : dès le début attirer l'attention sur l'accentuation de la voûte lombaire, sa hauteur par rapport au sol ; celle-ci devant se modifier dans le sens d'un affaissement vers le sol au cours de l'exercice.

2.3.1 Décubitus dorsal (position 1)

Allongé sur le dos, les jambes étendues confortablement écartées, les bras dans le prolongement de la tête. Le bras droit est écarté de sorte qu'il forme plus ou moins une ligne droite avec la jambe gauche. De la même manière pour le bras gauche et la jambe gauche. A tout moment si vos bras vous font mal, de vous-même, replacez les bras le long du corps pour les reposer.

2.3.1.1 Les membres supérieurs

  • Imaginez qu'un fil se trouve tendu entre l'avant de l'épaule et le plafond. Imaginez que l'on tire le fil vers le haut, celui-ci viendra soulever légèrement l'épaule du sol. Puis, lentement le fil se relâche, l'épaule revient alors prendre appui sur le sol.
  • Imaginez maintenant deux fils, l'un au niveau de l'épaule, l'autre au niveau du coude. On tire d'abord sur le fil relié à l'épaule, celle-ci se soulève et s'écarte du sol. Puis c'est au tour du coude, qui se soulève à peine du sol. Le fil se relâche, le coude le premier revient en appui sur le sol, puis l'épaule. (A aucun moment vous ne prenez appui avec la main sur le sol afin d'effectuer ce mouvement).
  • Imaginez alors trois fils tendus entre le plafond et l'épaule, le coude, le poignet. De la même manière les fils vont être tirés en direction du plafond successivement en commençant par l'épaule, puis le coude, enfin le poignet jusqu'à ce que le dessus de la main quitte le sol. (La main reste relâchée, sans force, au repos). Lorsque les fils se relâchent c'est toujours successivement, d'abord le poignet qui revient vers le sol, puis le coude et, enfin, l'épaule.
  • La coordination de la respiration avec le mouvement se fait dans le sens d'une expiration au moment de la levée du bras. L'inspiration débute dès que le bras commence à redescendre vers le sol.

Observation : comparer la sensation entre (les deux hémi-corps) la moitié gauche et la moitié droite du corps.

2.3.1.2 Les membres supérieurs et inférieurs

  • Levez lentement et simultanément la jambe droite et le bras droit, jusqu'à soulever de terre le dessus de la main et le talon. Puis, ramenez ensemble jusqu'au sol la main et le talon. De préférence, tournez la jambe vers l'extérieur, c'est-à-dire tournez vers la droite l'articulation de la hanche, le genou et le pied.
  • Idem jambe et bras gauche.
  • Idem en croisé : jambe droite et bras gauche ( et vice versa).
  • La coordination du mouvement et de la respiration se fait sur l'expiration au moment du levé. L'inspiration étant coordonnée avec le retour des membres supérieur et inférieur vers le sol.

2.3.2 Décubitus ventral

Pour rouler du dos sur le ventre levez un bras (le droit par exemple) dans le prolongement de la tête. Levez le genou et placez le pied à plat sur le sol de la jambe opposée (gauche) au bras tendu au dessus de la tête (droit). En poussant sur le pied vous allez rouler (vers la droite) sur le ventre.

Ici les exercices sont les mêmes que précédemment en décubitus dorsal. La position de repos est celle allongée sur le ventre, les bras le long du corps, une joue en appui sur le sol.

2.3.2.1 Les membres supérieurs

On commence d'abord par un travail uniquement avec les membres supérieurs, un bras dans le prolongement de la tête allongé sur le sol. Lorsqu'il s'agit du bras droit qui est étendu sur le sol dans le prolongement de la tête, alors le visage est tourné vers la droite, de préférence, c'est-à-dire la joue gauche en appui sur le sol (versus bras gauche joue droite). Comme décrit plus haut, on cherchera segment de membre après segment de membre à soulever d'abord l'épaule, puis le coude, enfin le poignet, le retour vers le sol se faisant en sens inverse.

2.3.2.2 Les membres supérieurs et inférieurs

Là encore, les exercices décrit dans la partie précédente sont à reprendre. Les coordinations jambe-bras se faisant :

  • de façon unilatérale (jambe droite bras droit, versus jambe gauche bras gauche),
  • de façon croisée (jambe droite bras gauche, versus jambe gauche bras droit
  • pour finir par les quatre membres en même temps.

2.3.2.3 Coordination avec la respiration

Dans tous les cas l'expiration se fait en coordination avec une élévation d'un segment de membre ou bien d'un ou plusieurs membres. L'inspiration à lieu simultanément pendant le retour vers le sol.

Observation : Le sujet revient sur le dos afin d'observer ses points d'appui. L'attention est attirée sur l'impression d'allongement du corps et tout particulièrement de la colonne vertébrale, avec l'affaissement de la voûte lombaire.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
2.1 - Les positions de départ
2.2 - Respiration
2.3 - Exercices les bras allongés dans le prolongement de la tête
2.4 - Rotation de la ceinture pelvienne, et scapulaire, en décubitus dorsal
2.5 - Balancement de la tête, ceinture scapulaire et pelvienne
2.6 - Relaxation de la ceinture pelvienne (bassin)
2.7 - Position assise
2.3.1 - Décubitus dorsal (position 1)
2.3.2 - Décubitus ventral
2.3.1.1 - Les membres supérieurs
2.3.1.2 - Les membres supérieurs et inférieurs
2.3.2.1 - Les membres supérieurs
2.3.2.2 - Les membres supérieurs et inférieurs
2.3.2.3 - Coordination avec la respiration