Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

TD Vivre l’eau


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


TD Vivre l’eau

 

 

En partenariat avec l’association Vivre l’eau

Adresse :

Stade Elisabeth. Bassin école.

7 au 15 avenue Paul Appell. 75014. Paris.

M° Porte d’Orléans.

Téléphone de l’association Vivre l’eau : 01 46 60 53 32.

Site : www.vivre-l-eau-paris.org

Les séances auront lieu les vendredis de 10h30 à 12h.

SOMMAIRE

Cette formation propose un travail personnel dans l’eau dans des expériences autres que la natation. Relaxation, immersion, expiration sonore, vibration et toucher de l’eau, sensations de peau, massage par l’eau : ces vécus personnels de l’eau ont pour but de favoriser par la suite l’accompagnement des patients dans des médiations thérapeutiques qui utilisent l’eau comme élément médiateur d’une expression psychocorporelle.

Cette formation est assurée par Catherine Potel Baranes, en collaboration avec l’association Vivre l’eau.

1 « Le corps et l’eau » ou Pourquoi utiliser l’eau en psychomotricité ?

Mots clés :

Sensorialité, appuis, accompagnement, fluidité corporelle, médiation.

Depuis fort longtemps, l’eau est utilisée à des fins thérapeutiques. Celui qui choisit d’utiliser l’eau comme élément ou lieu de soin s’inscrit donc dans une continuité de temps, de culture, de tradition. Chacun de nous va donner une forme et un sens à son travail que cela soit en piscine, en baignoire, en pataugeoire. La personnalité de chacun, sa formation, les données institutionnelles et les particularités des patients sont autant de déterminants qui définissent le cadre, sans oublier que c’est l’investissement et de la créativité du thérapeute qui garantit le caractère vivant de toute médiation. Détente, mieux-être corporel, retour aux sources, liberté de mouvement, joie du corps, autant d’effets recherchés, autant de projets et d’orientations différents quand on utilise l’eau comme élément médiateur. L’eau définit un premier espace d’expériences sensorielles et motrices. À celui-ci s’ajoute une dimension plus relationnelle : l’eau est particulièrement propice aux échanges et à la rencontre.

Dans l’eau, le corps du patient comme celui du thérapeute est engagé. Un lien se crée qui participe fortement au processus thérapeutique. Il est donc nécessaire que le thérapeute soit en connaissance avec ce qu’il vit lui-même dans l’eau, que cela soit dans son corps ou dans ses émotions, pour accompagner un autre. De sa capacité à se plonger dans des « eaux troubles ou limpides » va dépendre son écoute des émotions liées aux vécus et aux éprouvés corporels, les siennes, celles de l’autre.

Les activités dans l’eau, qu’elles soient en piscine, en pataugeoire, ou en baignoire, sont souvent utilisées par les psychomotriciens. L’eau propose un élément matière particulièrement propice aux jeux corporels, à l’exploration psychomotrice et à la rencontre avec l’autre. La médiation « EAU » est souvent une aide pour le psychomotricien, qui va l’utiliser à des fins thérapeutiques, éducatives ou ré éducatives, en ayant toujours pour objectif l’expression et la créativité corporelle du patient. L’atelier qui vous est proposé est avant tout un travail personnel corporel.

Il y sera abordé :

  • Les enveloppes sensorielles
  • Les appuis et la verticalité
  • Limites et enveloppes corporelles
  • La fluidité du corps
  • Les différentes caractéristiques de l’eau et leurs répercussions sur le corps, le mouvement, et la tonicité
  • Les différents types de déplacements dans l’eau.
  • L’immersion et ses implications sur la respiration.
  • L’immersion et le travail des sons
  • Le toucher de l’eau : caresses, massages, enveloppement. Ses implications sur la peau et la tonicité.
  • Les portés
  • La communication dans l’eau.
  • Les différentes techniques de relaxation aquatique.
  • L’accompagnement de l’autre dans l’eau.
  • Les jeux dans l’eau.

Nous partirons d’un vécu personnel pour aboutir à la dimension d’accompagnement.

En association avec le travail effectué, de nombreuses situations cliniques seront abordées.

Ce travail dans l’eau sera complété par des temps de réflexion théorico-clinique.

2 Bibliographie

Ouvrages
E.Bick. « L’expérience de la peau dans les relations d’objet précoce » traduit en français par D. Meltzer et coll. 1975 p. 240-244. 1968
C.Defives Jeantoux « Autismes et psychoses infantiles : Quel accompagnement à l’âge adulte ? » érès, 2001.
M.Meyer Ferrus. « Vivre l’eau. Les bébés nagent-ils ? » éd. Amphora coll. Sport et connaissance.1992. ( tel. 04 76 98 51 47. 36 allée du Mt Aiguille. 38640. Claix.)
C.Pansu. « L’eau et l’enfant. Un espace de liberté ». Amphora. . 1997
C.Potel. « Le corps et l’eau. Une médiation en psychomotricité ». Eres. 1999
C.Potel. « Bébés et parents dans l’eau ». éd. érès. coll. Mille et un bébés. 1999
J.-P. Moulin « Les bébés et les jeunes enfants à la piscine. Vers une théorie de la pratique ». érès. 2006.
Ouvrages collectifs
« L’enfant et l’eau ». éd. L’Harmattan. 1995. J.Le Camus. JP Moulin. C. Navarro.
« Psychomotricité : Entre théorie et pratique » coll. sous la direction de Catherine Potel. éd. Inpress. Coll. Psycho. Paris, Sept. 2000.
« L’enfant et l’eau ». Lieux de l’enfance n°13. 1988. Toulouse. Privat.
« Voyage au cœur du soin. La toilette ». Marie Rajablat. coll. Souffrance psychique et soins. Editions hospitalières.1997.
Revues
Évolutions psychomotrices n° 11 ( 1991) : « Psych-eau-moteur ».
Évolutions psychomotrices n° 15 ( 1992) ; « Psych-eau-moteur »
Évolutions Psychomotrices n° 59 (2003) « Psych-eau-moteur »
Actes des 1ères journées d’études nationales de l’eau. BASTIA. Mai 1996. « L’eau, espace de liberté, de développement et de soins chez l’enfant ».
Lieux de l’enfance n°13. Janv. Mars. 1988. « L’enfant et l’eau ».
Aquatica, revues éditées éd. par la FAEL.
Journal des psychologues n° 169. C.Potel. juillet 1999.« Les bébés et les parents dans l’eau ».
Santé mentale n° 60, sept. 2001. Dossier : « Tout corps plongé… »
Sur CD rom : Congrès international de Nantes 2003.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
1 - « Le corps et l’eau » ou Pourquoi utiliser l’eau en psychomotricité ?
2 - Bibliographie