Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Psychomotricité : Expressivité du corps

Sommaire

L’expressivité du corps en psychomotricité

1 - Introduction

2 - Perspective théorique

3 - Pratique

4 - Bibliographie


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 3 - Pratique

 

3.4 - Le cadre de travail

 

  • Le lieu
    Il est important d’avoir une salle de 30 m2 au minimum, réservée au travail corporel, et comportant une moquette des coussins. Il est nécessaire que cette salle soit chaleureuse, accueillante et esthétiquement belle, car, il va « se jouer là » quelque chose du plaisir et de la beauté « en plus » est nécessaire.
  • Le temps
    Une heure par semaine, ou davantage selon l’organisation et l’orientation du travail de l’équipe institutionnelle.
  • Les participants
    6 à 8 patients (au maximum)/hommes et femmes d'âges différents
    1 ou 2 infirmiers de référents
    1 psychomotricien
    Soit environ 10 personnes en tout.
    Tous les participants travaillent corporellement, y compris le psychomotricien. En effet, l’engagement corporel de tous constitue une des spécificités de ce travail (Il s’agit de se voir voyant et non pas simplement de voir ou bien d’être vu).
  • Les réunions de synthèses
    Elles ont lieu régulièrement. Les infirmiers et les psychomotriciens y rendent compte de l’évolution de leur travail.
    De cette façon, le travail corporel prend tout son sens et s’inscrit dans l’orientation thérapeutique générale des équipes institutionnelles.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
3.1 - Le dialogue tonico-émotionnel
3.2 - L’acte créateur
3.3 - La représentation
3.4 - Le cadre de travail