Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Pharmacologie

Table des matières

Informations générales

Introduction

1 - Le développement du médicament

2 - Méthodologie des essais de médicaments

3 - Ordonnance et règles de prescription

4 - Pharmacocinétique et métabolisme des médicaments

5 - Médicaments génériques

6 - Mécanisme dâ???édicaments

7 - La iatrogènie induite par le médicament

8 - Prescription dans des populations particulières

9 - Pharmacologie cardio-vasculaire

10 - Système nerveux autonome

11 - Les antalgiques centraux ou opioïdes

12 - Les antalgiques périphériques purs

13 - Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

14 - Corticostéroides

15 - Neurologie - Psychiatrie

16 - Endocrinologie - Métabolisme

17 - Contraception hormonale

18 - Pharmacologie des anti-viraux

19 - Antibactériens

20 - Antinéoplasiques - immunomodulateurs

21 - Anti-rétroviraux


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 9 - Pharmacologie cardio-vasculaire

 

9.2 - Les diurétiques

9.2.3 - Propriétés pharmacologiques des différentes classes de diurétiques

9.2.3.1 - Diurétiques de l’anse de Henle : furosémide (lasilix*), bumétanide (burinex*)

 

Ce sont des dérivés sulfamidés

Propriétés pharmacocinétiques
Ils sont rapidement résorbés par voie orale et atteignent la lumière tubulaire rénale soit par filtration glomérulaire soit par sécrétion tubulaire. Des substances comme l’indométacine (et d’une manière générale les anti-inflammatoires non stéroidiens, AINS) réduisent leur sécrétion tubulaire et donc l’effet diurétique pour une dose donnée.
Propriétés pharmacodynamiques
Ces médicaments inhibent le co-transport du NaCl dans la branche ascendante de Henlé. Leur effet natriurétique est très important et de courte durée, de quelques heures seulement.
L’inhibition du transport actif du NaCl provoque une augmentation associée de l’excrétion de Mg++ et de Ca++. Cette action est de grande utilité dans le traitement aigu des hypercalcémies. Les diurétiques thiazidiques ont l’effet inverse et diminuent l’excrétion urinaire de calcium.
Les diurétiques de l’anse augmentent le flux sanguin rénal et provoquent une redistribution du débit sanguin à l’intérieur du cortex rénal. Ces effets n’ont pas de relation directe avec l’action diurétique mais semblent impliquer le système rénine angiotensine et les bradykinines vasodilatatrices.
Effets indésirables
  • Hypovolémie, déshyratation extra-cellulaire, insuffisance rénale fonctionnelle directement en rapport avec un effet diurétique trop important favorisé par une réduction des apports apports hydriques (vertiges, hypotension orthostatique)
  • Hyponatrémie dite de dilution
  • Hypokaliémie :
    L’inhibition de la réabsorption de sodium au niveau de l’anse de Henlé augmente de façon considérable la quantité de Na arrivant dans le tube contourné distal et stimule sa réabsorption à ce niveau en l’échange d’une excrétion de potassium et d’ions H+. Ces diurétiques exposent ainsi à l’alcalose métabolique hypokaliémique. Lorsque l’hypokaliémie est importante, elle expose à des troubles graves du rythme cardiaque.
  • L’hypomagnésémie est une autre conséquence prévisible de l’effet des diurétiques de l’anse.
  • L’ototoxicité est un effet indésirable bien décrit des diurétiques de l’anse. Elle est proportionnelle à la dose administrée et habituellement (mais pas toujours) réversible. Cette complication s’observe en cas d’utilisation de fortes doses chez des patients insuffisants rénaux ou qui reçoivent aussi d’autres produits ototoxiques (en pratique antibiotiques aminosides).
  • Réactions d’hypersensibilité :
    Néphropathie interstitielle aiguë allergique. Le furosémide et le bumétanide sont des dérivés sulfamidés exposant au risque allergique chez les patients sensibilisés à d’autres sulfamides (diurétiques thiazidiques, antibiotiques).
Usage et précautions d’emploi
Indications thérapeutiques
Insuffisance cardiaques chronique, œdème aigu pulmonaire, hypercalcémie.
Interaction et association
Réduction de l’effet diurétique avec les AINS (anti-inflammatoires non stéroidiens)
Inhibition de l’excrétion du lithium (compétition avec la réabsorption du sodium au niveau du tube contourné distal)
Ototoxicité en cas d’utilisation de fortes doses associées à d’autres substances ototoxiques (aminosides)

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
9.1 - Introduction et données générales
9.2 - Les diurétiques
9.3 - Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion et antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II
9.4 - Vasodilatateurs
9.5 - Médicaments inotropes positifs
9.6 - Anti-arythmiques
9.7 - Hypolipémiants
9.8 - Médicaments de l’hémostase
9.9 - Anti-agrégants plaquettaires
9.10 - Thrombolytiques
9.2.1 - Introduction et généralités
9.2.2 - Mécanisme d’action
9.2.3 - Propriétés pharmacologiques des différentes classes de diurétiques
9.2.3.1 - Diurétiques de l’anse de Henle : furosémide (lasilix*), bumétanide (burinex*)
9.2.3.2 - Diurétiques thiazidiques
9.2.3.3 - Diurétiques distaux