Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Pharmacologie

Table des matières

Informations générales

Introduction

1 - Le développement du médicament

2 - Méthodologie des essais de médicaments

3 - Ordonnance et règles de prescription

4 - Pharmacocinétique et métabolisme des médicaments

5 - Médicaments génériques

6 - Mécanisme dâ???édicaments

7 - La iatrogènie induite par le médicament

8 - Prescription dans des populations particulières

9 - Pharmacologie cardio-vasculaire

10 - Système nerveux autonome

11 - Les antalgiques centraux ou opioïdes

12 - Les antalgiques périphériques purs

13 - Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

14 - Corticostéroides

15 - Neurologie - Psychiatrie

16 - Endocrinologie - Métabolisme

17 - Contraception hormonale

18 - Pharmacologie des anti-viraux

19 - Antibactériens

20 - Antinéoplasiques - immunomodulateurs

21 - Anti-rétroviraux


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 16 - Endocrinologie - Métabolisme

 

16.2 - Médicaments du système gastrointestinal

16.2.2 - Médicaments de la motricité digestive

 

Médicaments de l’hypomotilité gastrointestinale
Indiqués dans les pathologies et situations cliniques suivantes :
  • reflux œsophagien
  • vidange gastrique diminuée (diabète...)
  • hypomotilité post-chirurgicale
  • constipation
Régulation de la motricité digestive : effet prokinétique
  • système nerveux autonome parasympathique → récepteurs muscariniques : acetylcholine → propulsion d’où l’effet disgestif observé avec les anticholinestérasiques utilisés dans la M. d’Alzheimer
  • antagonistes dopaminergiques (metoclopramide, cisapride, domperidone)
    augmentent le tonus au niveau du cardia (inhibition du reflux) et en même temps ils augmentent la contractilité antérograde
  • agonistes des récepteurs à la motiline : macrolides (erythromycine)
  • motiline (hormone gastrointestinale) : stimule la motilité gastro-intestinale directement ou indirectement (via libération d’acetylcholine)
Médicament prokinétique
metoclopramide : neuroleptique ayant un passage important de la barrière hémato-encéphalique (BHE) d’où effets centraux et hyperprolactinémie

16.2.2.1 Laxatifs

Mécanismes possibles
  1. Augmentation du lest
  2. Rétention d’eau : propriétés hydrophile ou osmotique
  3. Agissant sur les cellules intestinales : inhibition de l’absorption d’eau et NaCl
  4. Augmentation de la motilité intestinale → temps de transit diminue → absorption d’eau et NaCl diminue

Fibres (polysaccharides, cellulose)
  • régime riche en fibre : prévention et traitement
  • médicaments
    • augmentation de bol (lest)

mécanisme d’action :
  • les fibres ne sont pas métabolisées et donc pas absorbées, elles retiennent de l’eau + électrolytes dans le côlon
  • facilitent la multiplication des bactéries qui catabolisent certains composants → effet osmotique, augmentation de la masse fécale
Laxatifs osmotiques
  • sels de Mg
  • lactulose, sorbitol, mannitol... catabolisme par bactéries du colon → effet osmotique augmente
Laxatifs stimulants (anthraquinones)
  • stimulation de la motilité intestinale + inhibition d’absorption d’eau et d’électrolytes
  • effet excessif, douleurs abdominales ; mélanose de la muqueuse colique
Agents tensioactifs
  • favorisent la pénétration d’eau et lipides dans la masse fécale
  • facilitent la sécrétion d’eau et électrolytes vers la lumière du colon
Laxatifs lubrifiants
  • huile de paraffine - Attention : utilisation à long terme → diminution de l’absorption des vitamines lipophiles
Parasympathomimétiques
Abus et « dépendance » aux laxatifs
Maladie des laxatifs : utilisation exagérée de laxatifs
  • déplétion volumique → hyperaldosteronisme secondaire
  • perte de protéine → hypoalbuminémie
  • perte de Ca++ par excrétion excessive intestinale → osteoporose

16.2.2.2 Antiémetiques

Régulation du vomissement
Image poly223.trsp.gif
Schéma du vomissement

Deux utilisations majeures :
  1. Mal de transport (voir vertiges section 15.5)
    • antagonistes des récepteurs H1
    • scopolamine, un anticholinergique (Scopoderm TTS*, dispositif transdermique)
  2. Antagonisme des nausées et vomissements induits par les chimiothérapies
Médicament du traitement des nausées et vomissements
Efficacité antiémétique va en augmentant de Niveau 1 à 3.
Niveau 1
Antagonistes des récepteurs H1 (antihistaminiques) Antimuscariniques Benzodiazépines
Niveau 2
Antagonistes des récepteurs D2
  • phénothiazines
  • dompéridone
  • halopéridol
Corticostéroïdes
  • dexamethasone
  • methylprednisolone
Niveau 3
Antagoniste des récepteurs D2 et 5HT3
  • metoclopramide
Antagonistes des récepteurs 5HT3*
  • ondansetron
  • granisetron

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
16.1 - Médicaments utilisés en endocrinologie-métablisme
16.2 - Médicaments du système gastrointestinal
16.2.1 - Médicaments de la maladie ulcéreuse gastroinstestinale
16.2.2 - Médicaments de la motricité digestive
16.2.2.1 - Laxatifs
16.2.2.2 - Antiémetiques