Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Pharmacologie

Table des matières

Informations générales

Introduction

1 - Le développement du médicament

2 - Méthodologie des essais de médicaments

3 - Ordonnance et règles de prescription

4 - Pharmacocinétique et métabolisme des médicaments

5 - Médicaments génériques

6 - Mécanisme dâ???édicaments

7 - La iatrogènie induite par le médicament

8 - Prescription dans des populations particulières

9 - Pharmacologie cardio-vasculaire

10 - Système nerveux autonome

11 - Les antalgiques centraux ou opioïdes

12 - Les antalgiques périphériques purs

13 - Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

14 - Corticostéroides

15 - Neurologie - Psychiatrie

16 - Endocrinologie - Métabolisme

17 - Contraception hormonale

18 - Pharmacologie des anti-viraux

19 - Antibactériens

20 - Antinéoplasiques - immunomodulateurs

21 - Anti-rétroviraux


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 15 - Neurologie - Psychiatrie

 

15.3 - Anti-épileptiques

 

15.3.8 Autres anti-épileptiques ; nouveaux anti-épileptiques

15.3.8.1 Vigabatrin SABRIL®

  • analogue structural du GABA
  • inhibition de la GABA transaminase (augmentation des taux de GABA)
  • alors même que sa 1/2 vie est courte, l’effet est prolongé (blocage irréversible de l’enzyme)
  • pas d’interaction avec autres antiépileptiques
  • effets secondaires : somnolence, irritabilité, dépression, anomalies du champ visuel (rétrécissement concentrique du champ visuel), d’où la réalisation AVANT et tous les 6 mois d’un champ visuel.
  • indication :
    réservé aux patients présentant une épilepsie rebelle en association avec autres antiépileptiques
    syndrome de West (spasmes infantiles) en monothérapie
  • dose : comprimés à 500 mg
    2 g/j adulte
    40 mg/kg enfant

15.3.8.2 Gabapentine (NEURONTIN®)

  • mécanisme d’action mal élucidé (modification de la libération de GABA ? action sur le métabolisme des acides aminés branchés ? Modulation des canauxsodiques ? intervention d’un récepteur membranaire spécifique ?) augmente le taux de GABA intra cérébral.
  • pas d’interaction cinétique avec les médicaments antiépileptiques.
    1/2 vie courte : 6 h (nécessité de trois prises /jour)
  • événements indésirables : somnolence, vertige, ataxie, nystagmus, céphalées, tremblements et diplopie (sont précoces et disparaissent en règle en quelques jours).
  • indiqué :
    dans les épilepsies rebelles en addition avec les autres antiépileptiques
    En monothérapie de 1ère intention ou substitution
  • dose : 1200 à 2400 mg par jour (gélule à 300, 400 mg) atteint en 2, 3 jours

15.3.8.3 Felbamate (TALOXA)

  • analogue du meprobamate
  • mécanisme d’action incertain (action faible sur GABA, sur canaux sodiques, inhibition glycine)
  • 1/2 vie : 24 h
  • effets indésirables : insomnie, irritabilité, nausées, hépatite, aplasie médullaire
    Les patients doivent être informés de la possibilité de survenue de ces effets indésirables
    Bilan hépatique et NFS avant traitement et toutes les 2 semaines
  • indication : réservé à certaines formes graves d’épilepsie (syndrome de Lennox-Gastaut)
  • Dose : augmentation progressive des doses
    comp à 400 et 600 mg
    600 à 1200 mg/j en 2 à 3 prises

15.3.8.4 Tiagabine (GABITRIL)

  • analogue du GABA, inhibition du re-uptake du GABA (neuronal et glial)
  • pas d’interaction avec autres antiepileptiques rapportées à ce jour (les inducteurs enzymatiques stimulent le métabolisme de la tiagabine)
  • effets indésirables : insomnie, irritabilité, troubles du cours de la pensée, labilité émotionnelle, humeur dépressive, confusion
  • indiqué dans les épilepsies rebelles en addition avec les autres antiépileptiques.
  • dose : 15 à 30 mg/j
             comprimés à 5, 10, 15 mg

15.3.8.5 Topiramate (EPITOMAX)

  • blocage canaux sodiques, augmentation action GABA, blocage des récepteurs kaïnate/AMPA
  • inhibition du cytochrome CYP2C19, la phénytoine et la carbamazépine diminuent les taux de topiramate,
    diminution efficacité œstroprogestatif
  • effets indésirables : ataxie, somnolence, troubles du langage, troubles mnésiques, confusion, troubles humeur, dépression. agitation, fatigue
  • indiqué dans les épilepsies rebelles en addition avec les autres antiépileptiques.
  • dose : augmentation progressive des doses
    200 à 600 mg/j
    comprimés à 50, 100, 200 mg

15.3.8.6 Lamotrigine (LAMICTAL)

  • blocage canaux sodique, inhibition du release NMDA
  • induit son propre métabolisme, augmente les taux de epoxycarbamazépine et la toxicité de la carbamazépine
  • interactions potentielles avec carbamazépine, phénobarbital, valproate, phénytoine
  • 1/2 vie : 24 h
  • effets indésirables :
    nausées, malaise, ataxie,
    hypersensibilité cutanée (rash cutané, Lyell Steven-Johnson) ; celle-ci est favorisée par une augmentation rapide des doses, une posologie initiale trop importante, et une association avec valproate, et est de survenue précoce (8 1ères semaines),
    troubles hématologiques
    troubles hépatiques
    d’ou la nécessité d’une surveillance cutanée, hématologique et hépatique
  • Indiqué :
    dans les épilepsies rebelles (généralisées ou crises complexes) en addition avec les autres antiépileptiques.
    Syndrome de Lennox-Gastaut chez l’enfant en addition avec autres traitements
  • dose :
    augmentation progressive des doses (utiliser les conditionnements comprimés à 25, 50 mg : instauration du traitement)
    posologie varie en fonction des associations avec autres antiépileptiques

15.3.9 Autres antiepileptiques

Injectable

Fosphénytoine : PRODILANTIN
Indications :
Etat de mal épileptique
Prévention des crises en post-opératoire
Administration en IM ou perfusion
Doses :
dose de charge : 15 mg/kg en perfusion lente (débit 100 à 150 mg/mn)
dose entretien : 4 à 5 mg/kg en perfusion (débit 50 à 100 mg/mn)
effets indésirables : cf phenytoine section 15.3.3
DEPAKINE
Indiqué si forme orale est impossible et pour une période inférieure à 3 jours
Dose : posologie antérieure en perfusion continue ou fractionnée
Effets indésirables : cf DEPAKINE

15.3.10 En cours d’étude actuellement

OXCARBAZEPINE (kéto-analogue de la carbamazépine) efficacité comparable à la carbamazépine, moindre effet inducteur et allergisant mais hyponatrémie, réaction croisée avec carbamazépine, diminution efficacité des œstroprogestatifs.

ZONISAMIDE (bloque canaux sodiques et calciques, potentialise l’inhibition GABAergique), tératogène

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
15.1 - Antimigraineux
15.2 - Anti-parkinsoniens
15.3 - Anti-épileptiques
15.4 - Maladie d’Alzheimer
15.5 - Anti-vertigineux
15.6 - Antidépresseurs
15.7 - Antipsychotiques - Neuroleptiques
15.8 - Anxiolytiques
15.9 - Normothymiques - Lithium
15.3.1 - Généralités
15.3.2 - Les barbituriques
15.3.3 - Les hydantoïnes
15.3.4 - Valproate de sodium = dépakine®
15.3.5 - Carbamazépine tégrétol®
15.3.6 - Benzodiapépines
15.3.7 - Succinimides
15.3.8 - Autres anti-épileptiques ; nouveaux anti-épileptiques
15.3.9 - Autres antiepileptiques
15.3.10 - En cours d’étude actuellement
15.3.8.1 - Vigabatrin SABRIL®
15.3.8.2 - Gabapentine (NEURONTIN®)
15.3.8.3 - Felbamate (TALOXA)
15.3.8.4 - Tiagabine (GABITRIL)
15.3.8.5 - Topiramate (EPITOMAX)
15.3.8.6 - Lamotrigine (LAMICTAL)