Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Orthopédie

Sommaire

1 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence. Les fractures

2 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence : les luxations

3 - Ostéomyelite et infections ostéo-articulaires chez l’enfant

4 - Fractures de la palette humérale chez l’enfant

5 - Les fractures de l’extrémité inférieure du radius

6 - Fractures de l’extrémité supérieure du fémur

7 - Lésions ligamentaires du genou

8 - Fractures de la jambe

9 - Lésions méniscales du genou

10 - Entorse de la cheville

11 - Fracture bimalléolaire

12 - Traumatismes du rachis

13 - Surveillance d’un malade sous plâtre

14 - Traumatisme crâniens de l’adulte

15 - Traumatismes fermés du thorax

16 - Plaies de la main

17 - Panaris, phlegmons des gaines et des espaces celluleux de la main

18 - Brûlures

19 - La cicatrisation


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Sommaire

 

 

Sommaire

Chapitre 1 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence. Les fractures

  1.1  Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence : généralités
  1.1.1  Définition
  1.1.2  Ce qu’il faut comprendre
  1.1.3  Diagnostic
  1.1.3.1  Interrogatoire
  1.1.3.2  Inspection
  1.1.3.3  Palpation
  1.1.3.4  Examen des mobilités
  1.1.3.5  Radiographies
  1.2  Fracture de la clavicule
  1.2.1  Définition
  1.2.2  Ce qu’il faut comprendre
  1.2.3  Diagnostic
  1.2.3.1  Interrogatoire
  1.2.3.2  Inspection
  1.2.3.3  Palpation
  1.2.3.4  Examen des mobilités de l’articulation scapulo-humérale
  1.2.3.5  Radiographies
  1.2.3.6  Classification
  1.2.4  Complications
  1.2.4.1  Immédiates
  1.2.4.2  Secondaires
  1.2.4.3  A distance
  1.2.5  Formes cliniques
  1.2.6  Traitement
  1.2.6.1  Méthodes
  1.2.6.2  Indications
  1.3  Fracture de l’extrémité supérieure de l’humérus
  1.3.1  Définition
  1.3.2  Ce qu’il faut comprendre
  1.3.3  Diagnostic
  1.3.3.1  Interrogatoire
  1.3.3.2  Inspection
  1.3.3.3  Palpation
  1.3.3.4  Examen des mobilités
  1.3.3.5  Radiographies
  1.3.3.6  Classification
  1.3.3.7  Autres explorations
  1.3.4  Complications
  1.3.4.1  Immédiates
  1.3.4.2  Secondaires
  1.3.4.3  A distance
  1.3.5  Formes cliniques
  1.3.6  Traitement
  1.3.6.1  Méthode
  1.3.6.2  Indications
  1.4  Fracture de l’omoplate
  1.4.1  Définition
  1.4.2  Ce qu’il faut comprendre
  1.4.3  Diagnostic
  1.4.3.1  Interrogatoire
  1.4.3.2  Inspection
  1.4.3.3  Palpation
  1.4.3.4  Examens des mobilités
  1.4.3.5  Radiographie
  1.4.3.6  Classifications
  1.4.4  Traitement

Chapitre 2 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence : les luxations

  2.1  Luxation acromio-claviculaire
  2.1.1  Définition
  2.1.2  Ce qu’il faut comprendre
  2.1.3  Diagnostic
  2.1.3.1  Interrogatoire
  2.1.3.2  Inspection
  2.1.3.3  Palpation
  2.1.3.4  Examens des mobilités
  2.1.3.5  Radiographies
  2.1.3.6  Classification
  2.1.4  Complications
  2.1.4.1  Immédiates
  2.1.4.2  A distance
  2.1.5  Traitement
  2.1.5.1  Méthodes
  2.1.5.2  Indications
  2.2  Luxation sterno-claviculaire
  2.2.1  Définition
  2.2.2  Ce qu’il faut comprendre
  2.2.3  Diagnostic
  2.2.3.1  La disjonction sterno-claviculaire antérieure
  2.2.3.2  La disjonction sterno-claviculaire postérieure ou rétro-sternale
  2.2.3.3  Luxations récidivantes
  2.2.3.4  Radiographies
  2.2.4  Traitement
  2.2.4.1  Luxation antérieure
  2.2.4.2  Luxation postérieure
  2.3  Luxation antérieure de l’épaule
  2.3.1  Définition
  2.3.2  Ce qu’il faut comprendre
  2.3.3  Diagnostic
  2.3.3.1  Interrogatoire
  2.3.3.2  Inspection
  2.3.3.3  Palpation
  2.3.3.4  Radiographies
  2.3.4  Complications
  2.3.4.1  Immédiates
  2.3.4.2  Secondaires
  2.3.4.3  A distance
  2.3.5  Formes cliniques
  2.3.6  Traitement
  2.3.6.1  Réduction
  2.3.6.2  Immobilisation
  2.3.6.3  Rééducation
  2.4  Luxations antérieures récidivantes de l’épaule
  2.4.1  Définition
  2.4.2  Ce qu’il faut comprendre
  2.4.3  Diagnostic
  2.4.3.1  Interrogatoire
  2.4.3.2  Palpation
  2.4.3.3  Examens des mobilités
  2.4.3.4  Radiographies
  2.4.3.5  Autres explorations (non obligatoires)
  2.4.4  Formes cliniques
  2.4.5  Traitement
  2.4.6  Indications et choix du traitement chirurgical
  2.5  La luxation postérieure de l’épaule
  2.5.1  Définition
  2.5.2  Ce qu’il faut comprendre
  2.5.3  Diagnostic
  2.5.3.1  Interrogatoire
  2.5.3.2  Inspection
  2.5.3.3  Examens des mobilités
  2.5.3.4  Radiographies
  2.5.4  Formes cliniques
  2.5.5  Traitement

Chapitre 3 - Ostéomyelite et infections ostéo-articulaires chez l’enfant

  3.1  Introduction
  3.2  Ostéomyélite hématogène
  3.2.1  Définition
  3.2.2  Physiopathologie
  3.2.2.1  Phase congestive
  3.2.2.2  Abcès sous périosté
  3.2.2.3  Stade nécrose osseuse
  3.2.3  Tableau clinique
  3.2.4  Examens complémentaires
  3.2.4.1  Bilan biologique
  3.2.4.2  Bilan à visée bactériologique
  3.2.4.3  Bilan radiographique
  3.2.4.4  La scintigraphie osseuse au technétium 99 m
  3.2.4.5  L’échographie
  3.2.4.6  L’I.R.M.
  3.2.4.7  Le scanner
  3.2.5  Formes cliniques
  3.2.5.1  Ostéomyélite subaiguë
  3.2.5.2  Ostéomyélite chronique
  3.2.5.3  L’abcès de BRODIE
  3.3  Arthrites et ostéo-arthrites
  3.3.1  Terminologie
  3.3.1.1  Arthrite
  3.3.1.2  Ostéo-arthrite
  3.3.2  Pathogénie
  3.3.3  Diagnostic
  3.3.3.1  Clinique
  3.3.3.2  Examens complémentaires
  3.3.4  Particularités régionales
  3.3.4.1  Ostéo-arthrite de hanche du nourrisson
  3.3.4.2  Arthrite du genou
  3.3.5  Traitement
  3.4  Conclusion

Chapitre 4 - Fractures de la palette humérale chez l’enfant

  4.1  Définition
  4.2  Ce qu’il faut comprendre
  4.3  Diagnostic
  4.3.1  Interrogatoire
  4.3.2  Inspection
  4.3.3  Palpation
  4.3.4  Radiologie
  4.4  Complications
  4.4.1  Complications précoces
  4.4.2  Complications secondaires
  4.4.3  Complications tardives
  4.5  Formes cliniques
  4.5.1  Fracture supra-condylienne en flexion
  4.5.2  Syndrome de Volkman
  4.6  Traitement
  4.6.1  Méthode
  4.6.2  Indications

Chapitre 5 - Les fractures de l’extrémité inférieure du radius

  5.1  Définition
  5.2  Ce qu’il faut comprendre
  5.2.1  Sur le plan anatomique
  5.2.2  Mécanismes
  5.3  Anatomie pathologique
  5.3.1  Analyse radiographique
  5.3.1.1  Epiphyse radiale
  5.3.1.2  L’extrémité inférieure du cubitus
  5.3.1.3  L’articulation radio-cubitale inférieure
  5.3.2  Classification
  5.3.2.1  Fractures par compression extension
  5.3.2.2  Fractures par compression flexion
  5.3.2.3  Fractures avec lésions ostéo-articulaires associées
  5.3.2.4  Fractures de type inclassable
  5.4  Diagnostic
  5.4.1  Interrogatoire
  5.4.2  Inspection
  5.4.3  Palpation
  5.4.4  Examen général
  5.4.5  Diagnostic radiographique
  5.4.5.1  Compression-extension à déplacement postérieur
  5.4.5.2  Compression-flexion à déplacement antérieur
  5.5  Formes cliniques
  5.5.1  Fracture comminutive du sujet jeune
  5.5.2  Fracture de l’extrémité inférieure des deux os de l’avant-bras
  5.5.3  Fracture de Galéazzi
  5.5.4  Fracture de Gérard Marchant
  5.6  Complications
  5.6.1  Complications immédiates
  5.6.1.1  L’ouverture cutanée est rare
  5.6.1.2  Complications nerveuses
  5.6.1.3  Complications vasculaires
  5.6.2  Complications secondaires
  5.6.2.1  Déplacements secondaires
  5.6.2.2  Œdème sous plâtre
  5.6.2.3  Le syndrome neuro-algodystrophique
  5.6.2.4  Syndrome du canal carpien
  5.6.3  Complications du traitement
  5.6.3.1  Complications sous plâtre
  5.6.3.2  Complications infectieuses
  5.6.3.3  Névrome des branches sensitives du nerf radial
  5.6.3.4  Rupture tendineuse
  5.6.4  Complications tardives
  5.6.4.1  Cal vicieux
  5.6.4.2  Raideur articulaire
  5.6.4.3  Arthrose post-traumatique
  5.6.4.4  Pseudarthrose
  5.7  Traitement
  5.7.1  Principes
  5.7.2  Méthodes
  5.7.2.1  Traitement orthopédique
  5.7.2.2  Traitement chirurgical
  5.7.3  Indications
  5.7.3.1  Fractures non déplacées
  5.7.3.2  Fractures par compression-extension
  5.7.3.3  Fractures par compression-flexion à déplacement antérieur
  5.7.4  Rééducation
  5.8  Conclusion

Chapitre 6 - Fractures de l’extrémité supérieure du fémur

  6.1  Definition, épidémiologie
  6.2  Ce qu’il faut comprendre
  6.2.1  Sur le plan anatomique
  6.2.2  Dans les fractures de l’extrémité supérieure du fémur il faut différencier deux types
  6.2.3  Evolution naturelle
  6.3  Diagnostic
  6.3.1  Interrogatoire
  6.3.2  Inspection
  6.3.3  Palpation
  6.3.4  Examen général
  6.3.5  Diagnostic radiographique
  6.3.5.1  Fracture cervicale vraie
  6.3.5.2  Fracture trochantérienne
  6.3.6  Autres explorations
  6.4  Formes cliniques
  6.4.1  Fracture sur os pathologique
  6.4.2  Fracture chez le sujet jeune
  6.4.3  Fractures de l’enfant
  6.4.4  Fractures de fatigue
  6.4.5  Fractures parcellaires de la tête fémorale
  6.5  Complications
  6.5.1  Générales
  6.5.1.1  Décompensation de tares préexistantes
  6.5.1.2  Complications de décubitus
  6.5.1.3  Décès
  6.5.2  Locales
  6.5.2.1  Complications communes aux fractures de l’extrémité supérieure du fémur
  6.5.2.2  Complications spécifiques aux fractures cervicales
  6.5.2.3  Spécifiques aux fractures pertrochantériennes
  6.6  Traitement
  6.6.1  Principes
  6.6.2  Méthodes
  6.6.2.1  Traitement fonctionnel
  6.6.2.2  Traitement orthopédique
  6.6.2.3  Traitement chirurgical
  6.6.3  Indications
  6.6.3.1  Fractures cervicales
  6.6.3.2  Fractures trochantériennes
  6.7  Conclusions

Chapitre 7 - Lésions ligamentaires du genou

  7.1  Définition
  7.2  Ce qu’il faut savoir
  7.2.1  Anatomie
  7.2.1.1  Surfaces articulaires
  7.2.1.2  La capsule articulaire
  7.2.1.3  Le système ligamentaire
  7.2.1.4  L’appareil extenseur du genou
  7.2.2  Physiologie articulaire du genou
  7.2.2.1  Contrôle de la translation tibiale antérieure
  7.2.2.2  Contrôle de la translation tibiale postérieure
  7.2.2.3  Contrôle du varus et du valgus tibial
  7.3  Mécanismes lésionnels
  7.4  Démarche diagnostique et examen clinique programmé
  7.4.1  Interrogatoire
  7.4.2  Inspection
  7.4.3  Recherche d’un épanchement intra-articulaire
  7.4.4  Examen des mobilités
  7.4.5  Evaluation de la laxité articulaire
  7.4.5.1  Le test de Lachmann
  7.4.5.2  Evaluation de la laxité frontale
  7.4.5.3  Tiroir antérieur
  7.4.5.4  Tiroir postérieur
  7.4.5.5  Recherche d’un ressaut rotatoire
  7.4.5.6  Evaluation musculaire
  7.4.5.7  Palpation
  7.5  Entités cliniques
  7.5.1  Les lésions du plan capsulo-ligamentaire interne
  7.5.2  Les lésions du plan capsulo-ligamentaire externe
  7.5.3  Lésion isolée du pivot central
  7.6  Examens complémentaires
  7.6.1  Radiographie
  7.6.2  IRM
  7.7  Evolution
  7.8  Philosophie du traitement
  7.8.1  Entorse bénigne
  7.8.2  Entorses graves
  7.8.3  Forme particulière : la luxation du genou
  7.9  Conclusion

Chapitre 8 - Fractures de la jambe

  8.1  Définition
  8.2  Ce qu’il faut comprendre
  8.3  Diagnostic
  8.4  Formes cliniques
  8.4.1  Fracture ouverte
  8.4.1.1  Signes cliniques
  8.4.1.2  Classification de Cauchoix et Duparc
  8.4.1.3  Classification de Gustilo
  8.4.2  Fracture isolée du tibia
  8.4.3  Fracture de fatigue
  8.5  Traitement
  8.5.1  Traitement orthopédique
  8.5.2  Traitement chirurgical
  8.5.3  Indications
  8.5.4  Complications
  8.5.4.1  Complications initiales précoces
  8.5.4.2  Complications secondaires précoces
  8.5.4.3  Complications secondaires tardives
  8.5.5  Complications des fractures ouvertes de jambe

Chapitre 9 - Lésions méniscales du genou

  9.1  Définition
  9.2  Ce qu’il faut savoir
  9.2.1  Anatomie et physiologie
  9.2.2  Rôles des ménisques - Cinématique
  9.2.3  Physiopathologie
  9.2.3.1  Les lésions traumatiques du ménisque interne
  9.2.3.2  La méniscose
  9.2.3.3  Lésions du ménisque externe
  9.2.4  Formes particulières
  9.2.4.1  Le ménisque externe discoïde
  9.2.4.2  Le kyste méniscal
  9.3  Lésions traumatiques du ménisque interne
  9.3.1  Diagnostic
  9.3.1.1  Interrogatoire
  9.3.1.2  Inspection
  9.3.1.3  Examen des mobilités
  9.3.1.4  La palpation
  9.3.1.5  Manœuvres particulières
  9.3.1.6  Examens complémentaires
  9.3.2  Traitement
  9.4  Lésions dégénératives du ménisque interne
  9.4.1  Diagnostic
  9.4.1.1  Interrogatoire
  9.4.1.2  Inspection
  9.4.1.3  Examen des mobilités
  9.4.1.4  Palpation
  9.4.1.5  Manœuvres particulières
  9.4.1.6  Examens complémentaires
  9.4.2  Traitement
  9.4.2.1  Traitement médical
  9.4.2.2  Méniscectomie arthroscopique
  9.4.2.3  Ostéotomie de valgisation
  9.5  Lésions méniscales externes
  9.5.1  Diagnostic
  9.5.1.1  Interrogatoire
  9.5.1.2  Inspection
  9.5.1.3  Examen des mobilités
  9.5.1.4  Palpation
  9.5.1.5  Manœuvres particulières
  9.5.1.6  Examens complémentaires
  9.5.2  Traitement
  9.5.2.1  Traitement fonctionnel
  9.5.2.2  Méniscectomie arthroscopique
  9.5.2.3  Traitement des formes cliniques particulières
  9.6  Conclusion

Chapitre 10 - Entorse de la cheville

  10.1  Définition
  10.2  Ce qu’il faut comprendre
  10.3  Diagnostic
  10.3.1  Interrogatoire
  10.3.2  Examen clinique
  10.3.3  Radiologie
  10.4  Lésions osseuses associées
  10.5  Classification
  10.6  Autres entorses
  10.6.1  Entorse du ligament latéral interne
  10.6.2  Entorse des ligaments tibiofibulaires (LTF)
  10.7  Traitement
  10.7.1  Traitement fonctionnel
  10.7.2  Traitement orthopédique
  10.7.3  Traitement chirurgical
  10.7.4  Indications thérapeutiques

Chapitre 11 - Fracture bimalléolaire

  11.1  Définition
  11.2  Ce qu’il faut comprendre
  11.3  Diagnostic
  11.3.1  Interrogatoire
  11.3.2  Inspection de la cheville fracturée
  11.3.3  Palpation
  11.3.4  Examen
  11.3.5  Radiologie
  11.3.6  Signes d’un diastasis tibiopéronier
  11.4  Formes cliniques
  11.4.1  La fracture de Maisonneuve
  11.4.2  La fracture par abduction-compression
  11.4.3  Les équivalents de fracture bimalléolaire
  11.4.4  Les fractures trimalléolaires
  11.5  Traitement
  11.5.1  Traitement orthopédique
  11.5.2  Traitement chirurgical
  11.6  Complications
  11.6.1  Complications initiales précoces
  11.6.2  Complications secondaires précoces
  11.6.3  Complications tardives

Chapitre 12 - Traumatismes du rachis

  12.1  Ce qu’il faut comprendre
  12.2  Tableaux cliniques
  12.2.1  Sur le lieu de l’accident
  12.2.2  L’interrogatoire
  12.2.3  L’examen clinique
  12.2.3.1  L’examen rachidien
  12.2.3.2  L’examen neurologique
  12.2.4  Les examens complémentaires
  12.2.4.1  Les radios standard
  12.2.4.2  Les clichés dynamiques
  12.2.4.3  Le scanner ou tomodensitométrie (TDM)
  12.2.4.4  L’I.R.M.
  12.2.4.5  L’artériographie médullaire
  12.2.4.6  Les potentiels évoqués
  12.2.5  Cas particuliers
  12.2.5.1  Le patient polytraumatisé
  12.2.5.2  Le patient dans le coma
  12.3  Les différents syndromes neurologiques observés
  12.3.1  Les lésions médullaires complètes
  12.3.1.1  Les tétraplégies complètes
  12.3.1.2  Les paraplégies complètes
  12.3.2  Les lésions neurologiques incomplètes
  12.3.2.1  Le syndrome de Brown Séquard
  12.3.2.2  Le syndrome de contusion antérieure de la moelle (syndrome de Kahn-Schneider)
  12.3.2.3  Le syndrome de contusion centrale de la moelle (syndrome d’Alajouanine-Schneider)
  12.3.2.4  Le syndrome de contusion postérieure de la moelle (syndrome de Roussy- Lhermitte
  12.3.2.5  Les monoplégies
  12.3.2.6  Les lésions du cône médullaire
  12.3.2.7  Les atteintes de la queue de cheval
  12.3.3  Le pronostic neurologique
  12.4  Traitement
  12.4.1  Méthodes
  12.4.1.1  Traitement orthopédique
  12.4.1.2  Traitement chirurgical
  12.4.1.3  Indications et heure de la chirurgie
  12.5  Particularités anatomocliniques et indications thérapeutiques en fonction de la lésion rachidienne rencontrée
  12.5.1  Les lésions du rachis cervical supérieur
  12.5.1.1  Les fractures de l’odontoïde
  12.5.1.2  La fracture des pédicules de C2 ou la fracture du pendu
  12.5.1.3  Les entorses C1 C2
  12.5.1.4  La fracture de Jefferson
  12.5.1.5  Les dislocations occipito-cervicales
  12.5.2  Les lésions du rachis cervical inférieur
  12.5.2.1  Les fractures du corps vertébral
  12.5.2.2  Les luxations bilatérales
  12.5.2.3  Les luxations unilatérales
  12.5.2.4  Les luxations avec fracture des articulaires
  12.5.2.5  Les entorses graves
  12.5.2.6  Les fractures de type « Tear Drop »
  12.5.3  Les lésions du rachis dorsal et lombaire
  12.5.3.1  Rachis dorsal
  12.5.3.2  Charnière dorso-lombaire et rachis lombaire

Chapitre 13 - Surveillance d’un malade sous plâtre

  13.1  Définition
  13.2  Ce qu’il faut comprendre
  13.3  Surveillance
  13.3.1  Interrogatoire
  13.3.2  Inspection
  13.3.3  Palpation
  13.3.4  Radiographies
  13.3.5  Autres explorations
  13.4  Les complications
  13.4.1  Complications immédiates
  13.4.1.1  Plâtres cassés ou insuffisants
  13.4.1.2  Les déplacements secondaires
  13.4.1.3  Œdème douloureux des extrémités
  13.4.1.4  Syndrome des loges et syndrome de Volkmann
  13.4.1.5  Complications neurologiques immédiates
  13.4.1.6  Les compressions cutanées
  13.4.1.7  Complications veineuses et thromboemboliques
  13.4.2  Les complications tardives
  13.4.2.1  La raideur articulaire
  13.4.2.2  L’amyotrophie
  13.4.2.3  Les cals vicieux
  13.4.2.4  Les retards de consolidation et les pseudarthroses
  13.4.2.5  Le syndrome post-phlébitique
  13.4.2.6  L’algoneurodystrophie
  13.5  Formes cliniques particulières
  13.5.1  Immobilisation rachidienne
  13.5.2  Les immobilisations plâtrées du membre supérieur
  13.5.3  Les immobilisations plâtrées du membre inférieur
  13.6  Conclusion

Chapitre 14 - Traumatisme crâniens de l’adulte

  14.1  Définition
  14.2  Physiopathologie
  14.2.1  Mécanisme statique compressif
  14.2.2  Traumatismes de contact par choc direct
  14.2.3  Lésions disséminées liées à des phénomènes d’accélération ou de décélération
  14.2.4  Les lésions dites secondaires
  14.2.5  L’œdème cérébral
  14.2.6  L’hypertension intracrânienne
  14.2.7  Pression intracrânienne
  14.3  Les lésions tissulaires
  14.3.1  Les lésions cutanées et osseuses
  14.3.1.1  Les lésions du cuir chevelu
  14.3.1.2  Les lésions osseuses du crâne
  14.3.2  Les lésions intracrâniennes
  14.3.2.1  Les hémorragies intracrâniennes péri-cérébrales
  14.3.2.2  les lésions cérébrales.
  14.4  Evaluation clinique des traumatismes crâniens
  14.4.1  L’anamnèse
  14.4.2  Le niveau de conscience
  14.4.3  L’examen des yeux
  14.4.3.1  Les pupilles
  14.4.3.2  Les mouvements oculaires
  14.4.4  Etude des fonctions motrices
  14.5  Evaluation radiologique des traumatismes crâniens
  14.5.1  Les clichés standards
  14.5.2  La tomodensitométrie encéphalique (TDM)
  14.5.3  L’imagerie en résonance magnétique (IRM)
  14.5.4  L’exploration vasculaire (angioscanner, angiographie conventionnelle ou imagerie par résonance magnétique)
  14.6  Principes du traitement des traumatismes crâniens
  14.6.1  En urgence
  14.6.2  En l’absence d’indication neurochirurgicale urgente
  14.6.3  Surveillance de la pression intracrânienne
  14.6.4  Evolution

Chapitre 15 - Traumatismes fermés du thorax

  15.1  Définition
  15.2  Ce qu’il faut comprendre
  15.3  Physiopathologie
  15.3.1  Les mécanismes lésionnels
  15.3.2  Physiopathologie des détresses
  15.3.2.1  Détresse ventilatoire
  15.3.2.2  Détresse circulatoire
  15.4  Diagnostic
  15.4.1  Sur le terrain : la clinique
  15.4.2  A l’hôpital, les examens complémentaires
  15.4.3  Diagnostic par pathologies
  15.5  Conduite à tenir en situation d’urgence
  15.5.1  L’urgence absolue : le pneumothorax compressif
  15.5.2  Conditionnement
  15.5.3  Détresse ventilatoire au premier plan
  15.5.4  Détresse hémodynamique au premier plan
  15.5.5  Prise en charge de la douleur

Chapitre 16 - Plaies de la main

  16.1  Rappel anatomique
  16.1.1  Les tendons fléchisseurs
  16.1.2  Les tendons extenseurs
  16.1.3  Innervation
  16.1.4  Vaisseaux
  16.2  Diagnostic
  16.2.1  Interrogatoire
  16.2.2  Examen clinique
  16.2.2.1  Testing des tendons fléchisseurs
  16.2.2.2  Testing des tendons extenseurs
  16.2.2.3  Bilan des nerfs sensitifs
  16.2.2.4  Bilan vasculaire
  16.3  Conduite à tenir
  16.4  Conclusion

Chapitre 17 - Panaris, phlegmons des gaines et des espaces celluleux de la main

  17.1  Panaris
  17.1.1  Définition
  17.1.2  Physiopathologie
  17.1.3  Diagnostic bactériologique
  17.1.4  Diagnostic
  17.1.4.1  Phase du début : stade phlegmasique
  17.1.4.2  Stade de collection
  17.1.5  Formes cliniques
  17.1.5.1  Les panaris cutanés
  17.1.5.2  Les panaris sous-cutanés
  17.1.6  Surveillance et évolution
  17.1.7  Complications
  17.1.8  Traitement
  17.1.8.1  Au stade phlegmasique
  17.1.8.2  Au stade de collection
  17.1.8.3  Panaris récidivant ou gangréneux
  17.1.9  Conclusion
  17.2  Phlegmons des gaines et des espaces celluleux de la main
  17.3  Phlegmons des espaces celluleux de la main
  17.3.1  Définition
  17.3.2  Physiopathologie
  17.3.2.1  Rappel anatomique
  17.3.2.2  Etiologie
  17.3.2.3  Facteurs favorisants
  17.3.2.4  Germes en cause
  17.3.3  Diagnostic
  17.3.4  Formes cliniques
  17.3.4.1  Phlegmon thénarien
  17.3.4.2  Phlegmon commissural
  17.3.4.3  Phlegmon de l’espace palmaire prétendineux
  17.3.4.4  Cellulite de la main et des doigts
  17.3.5  Traitement
  17.4  Phlegmons des gaines synoviales des fléchisseurs ou gaines digito-palmaires
  17.4.1  Définition
  17.4.2  Physiopathologie
  17.4.2.1  Rappel anatomique
  17.4.3  Diagnostic
  17.4.4  Stades évolutifs
  17.4.4.1  Le stade I correspond à une synovite exsudative
  17.4.4.2  Le stade II correspond à une synovite purulente
  17.4.4.3  Le stade III est une nécrose septique du tendon
  17.4.5  Formes cliniques
  17.4.5.1  Phlegmon de la gaine digito-carpienne interne
  17.4.5.2  Phlegmon des doigts médians
  17.4.5.3  Phlegmon de la gaine radiale
  17.4.5.4  Phlegmon par diffusion ou à bascule
  17.4.5.5  Phlegmons post-opératoires
  17.4.5.6  Phlegmons de l’enfant
  17.4.5.7  Phlegmons par diffusion
  17.4.6  Evolution et complications
  17.4.7  Traitement
  17.4.8  Conclusion

Chapitre 18 - Brûlures

  18.1  Physiopathologie
  18.1.1  Retentissement général
  18.1.1.1  Stade initial
  18.1.1.2  Stade de résorption des œdèmes
  18.1.1.3  La période de stade secondaire « maladie des brûlés »
  18.1.2  Sur le plan local
  18.2  Anatomopathologie
  18.3  Diagnostic
  18.3.1  Examen local
  18.3.1.1  La profondeur
  18.3.1.2  La superficie
  18.3.1.3  Le siège
  18.3.2  Examen général
  18.3.3  Examen para-clinique
  18.4  Pronostic
  18.5  En résumé
  18.6  Les complications
  18.6.1  Complications secondaires
  18.6.2  Complications tardives
  18.7  Principe du traitement
  18.7.1  Traitements généraux et réanimation
  18.7.1.1  Traitement des troubles hydro-électrolytiques
  18.7.1.2  Traitement de la dénutrition : l’hypernutrition
  18.7.1.3  Prévention et traitement d’infection
  18.7.1.4  Autres traitements
  18.7.2  Traitements locaux
  18.7.2.1  L’excision de greffe précoce
  18.7.2.2  Incision et aponévrotomie de décharge
  18.7.3  Traitements complémentaires
  18.8  Forme clinique
  18.8.1  Brûlures électriques
  18.8.2  Brûlures chimiques
  18.8.3  Brûlures par radiation ionisante

Chapitre 19 - La cicatrisation

  19.1  Définition
  19.2  Cicatrisation aiguë d’une plaie cutanée
  19.2.1  Phase initiale vasculaire et inflammatoire
  19.2.1.1  Etape vasculaire
  19.2.1.2  Etape inflammatoire
  19.2.2  Phase de réparation tissulaire
  19.2.2.1  Formation du tissu de granulation
  19.2.2.2  Epithélialisation
  19.2.3  Troisième phase : maturation et remodelage
  19.3  Formes particulières de cicatrisation
  19.3.1  Cicatrisation en excès
  19.3.2  Cicatrices rétractiles
  19.3.3  Retards de cicatrisation
  19.3.3.1  Les micro-organismes
  19.3.3.2  La malnutrition
  19.3.3.3  Pathologies vasculaires
  19.3.3.4  Le diabète
  19.3.3.5  Le stress
  19.3.3.6  Les déficits immunitaires
  19.3.3.7  Troubles de la coagulation et pathologies hématologiques
  19.3.3.8  Les corticoïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable