Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Orthopédie

Sommaire

1 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence. Les fractures

2 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence : les luxations

3 - Ostéomyelite et infections ostéo-articulaires chez l’enfant

4 - Fractures de la palette humérale chez l’enfant

5 - Les fractures de l’extrémité inférieure du radius

6 - Fractures de l’extrémité supérieure du fémur

7 - Lésions ligamentaires du genou

8 - Fractures de la jambe

9 - Lésions méniscales du genou

10 - Entorse de la cheville

11 - Fracture bimalléolaire

12 - Traumatismes du rachis

13 - Surveillance d’un malade sous plâtre

14 - Traumatisme crâniens de l’adulte

15 - Traumatismes fermés du thorax

16 - Plaies de la main

17 - Panaris, phlegmons des gaines et des espaces celluleux de la main

18 - Brûlures

19 - La cicatrisation


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 9 - Lésions méniscales du genou

 

9.5 - Lésions méniscales externes

 

9.5.1 Diagnostic

9.5.1.1 Interrogatoire

Ces lésions peuvent se rencontrer à tout âge. Souvent il n’existe pas d’accident initial précis, le tableau est beaucoup plus atypique, le diagnostic est souvent difficile.

Les douleurs siègent au niveau de la face externe du genou, mais elles peuvent parfois être projetées en postéro-externe vers la tête du péroné, parfois vers l’interligne articulaire interne et parfois vers la région antérieure du genou (diagnostic différentiel : pathologie de l’appareil extenseur). Ces douleurs sont souvent liées à la pratique d’un exercice physique et apparaissent à la fin de celui-ci. Le patient peut signaler des épisodes d’épanchement récidivant ou un kyste poplité. Il peut parfois signaler un ressaut qui peut être audible. Il mentionne parfois des épisodes de dérobement, d’instabilité ou de blocage partiel du genou. Les sensations de dérangement interne sont plus fréquentes que pour le ménisque interne, des épisodes de blocage aigu sont exceptionnels.

9.5.1.2 Inspection

On peut découvrir un kyste méniscal externe sous forme d’une tuméfaction de la face externe du genou.

9.5.1.3 Examen des mobilités

La mobilité peut être légèrement limitée en flexion et accompagnée d’une douleur.

9.5.1.4 Palpation

Celle-ci se pratique le genou fléchi à 90° à la recherche d’un point douloureux méniscal externe électif. Cette douleur peut être réveillée lors de la palpation de l’interligne externe en effectuant des mouvements de flexion-extension. A la palpation, il s’agit également de retrouver la présence d’un kyste méniscal qui apparaît sous la forme d’une saillie à la face externe du genou pouvant atteindre la taille d’une noix. Cette tuméfaction disparaît souvent en flexion forcée.

9.5.1.5 Manœuvres particulières

La manœuvre de Cabot qui amène le talon sur l’autre genou réalisant un varus forcé peut réveiller la douleur. Le Grinding Test peut être douloureux lors de mouvements de rotation externe (corne antérieure) ou rotation interne (corne postérieure).

Lors de mouvements de flexion-extension du genou associés à des rotations, on peut retrouver un ressaut.

9.5.1.6 Examens complémentaires

Bilan radiographique
Il est le plus souvent normal. En cas de ménisque discoïde on peut observer un élargissement inconstant de l’interligne externe, un effacement relatif du massif des épines tibiales, et une agénésie relative du ménisque externe ;
IRM
C’est l’examen de choix pour mettre en évidence cette lésion pour laquelle l’arthrographie est beaucoup moins sensible.

9.5.2 Traitement

9.5.2.1 Traitement fonctionnel

Le traitement symptomatique médical associé à une rééducation douce, permet parfois d’obtenir l’indolence et la tolérance de la lésion méniscale.

9.5.2.2 Méniscectomie arthroscopique

Lorsque la symptomatologie est très invalidante, une méniscectomie arthroscopique externe permet de guérir le patient. Le résultat de la méniscectomie externe est cependant moins favorable que celui de la méniscectomie interne et elle peut être suivie de lésions chondrales du condyle externe. Certaines désinsertions postérieures du ménisque externe peuvent également bénéficier d’une suture.

9.5.2.3 Traitement des formes cliniques particulières

Les ménisques discoïdes, lorsqu’ils sont symptomatiques, peuvent bénéficier d’un traitement par méniscectomie très partielle permettant de redonner une forme plus anatomique au ménisque.

Les kystes méniscaux externes sont traités par une méniscectomie permettant de perméabiliser le kyste vers l’intérieur du genou.

Dans des genoux valgum marqués, on peut également observer des méniscoses externes dont le traitement est le même que celui des ménisques dégénératifs internes.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
9.1 - Définition
9.2 - Ce qu’il faut savoir
9.3 - Lésions traumatiques du ménisque interne
9.4 - Lésions dégénératives du ménisque interne
9.5 - Lésions méniscales externes
9.6 - Conclusion
9.5.1 - Diagnostic
9.5.2 - Traitement
9.5.1.1 - Interrogatoire
9.5.1.2 - Inspection
9.5.1.3 - Examen des mobilités
9.5.1.4 - Palpation
9.5.1.5 - Manœuvres particulières
9.5.1.6 - Examens complémentaires
9.5.2.1 - Traitement fonctionnel
9.5.2.2 - Méniscectomie arthroscopique
9.5.2.3 - Traitement des formes cliniques particulières