Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Orthopédie

Sommaire

1 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence. Les fractures

2 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence : les luxations

3 - Ostéomyelite et infections ostéo-articulaires chez l’enfant

4 - Fractures de la palette humérale chez l’enfant

5 - Les fractures de l’extrémité inférieure du radius

6 - Fractures de l’extrémité supérieure du fémur

7 - Lésions ligamentaires du genou

8 - Fractures de la jambe

9 - Lésions méniscales du genou

10 - Entorse de la cheville

11 - Fracture bimalléolaire

12 - Traumatismes du rachis

13 - Surveillance d’un malade sous plâtre

14 - Traumatisme crâniens de l’adulte

15 - Traumatismes fermés du thorax

16 - Plaies de la main

17 - Panaris, phlegmons des gaines et des espaces celluleux de la main

18 - Brûlures

19 - La cicatrisation


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 5 - Les fractures de l’extrémité inférieure du radius

 

5.4 - Diagnostic

 

5.4.1 Interrogatoire

Il s’agit dans sa forme typique d’un patient âgé, de sexe féminin, qui à la suite d’une chute de sa hauteur, le poignet en hyperextension, présente une impotence fonctionnelle totale du membre supérieur. Une vive douleur est ressentie lors du traumatisme et une sensation de craquement est souvent perçue.

Le blessé arrive aux urgences le membre sain supportant le membre traumatisé.

5.4.2 Inspection

De face, il existe une déviation externe de la main avec saillie de la tête cubitale en deux temps, réalisant un aspect de main bote radiale avec déformation en baïonnette.

De profil :

  • Dans les fractures à déplacement postérieur, type Pouteau-Colles, il existe une déviation postérieure de la main qui est déjetée en arrière du plan de l’avant-bras, réalisant la déformation dite « en dos de fourchette ».
  • Dans les fractures à déplacement antérieur, il existe une déviation antérieure de la main qui est déjetée en avant du plan de l’avant-bras avec une saille du fragment épiphysaire, réalisant la déformation dite « en ventre de fourchette ».

Si le blessé est vu tardivement, l’œdème peut masquer ces déformations.

5.4.3 Palpation

Celle-ci est réalisée avec douceur pour ne pas aggraver la douleur et en rassurant le blessé. Elle précise les points douloureux exquis.

Il existe une ascension de la styloïde radiale avec horizontalisation de la ligne bistyloïdienne (signe de Laugier). S’ils étaient recherchés, les mouvements de flexion extension seraient possibles, mais les mouvements de pronosupination seraient impossibles.

5.4.4 Examen général

L’examen doit être complété par la recherche de complications immédiates :

  • Analyse de l’état cutané, l’ouverture cutanée lorsqu’elle existe, est le plus souvent interne au niveau de la tête cubitale.
  • Etat neurologique, étude de la sensibilité de la main, essentiellement dans le territoire du nerf médian qui peut être contus lors du traumatisme, ou comprimé par l’hématome et l’œdème.
  • Palpation du pouls radial qu’il est difficile d’apprécier en raison de l’œdème et de la douleur, il faut donc apprécier l’état vasculaire global de la main.

5.4.5 Diagnostic radiographique

5.4.5.1 Compression-extension à déplacement postérieur

L’analyse radiographique aboutit au diagnostic :

Fracture de Pouteau-Colles

Image Fpouteauxfan.jpg

  • fracture extra-articulaire
  • horizontalisation de la ligne bistyloïdienne de face
  • bascule postérieure de l’épiphyse radiale de profil.
Fracture articulaire
Avec un trait principal sus-articulaire et un ou plusieurs traits secondaires se terminant dans l’articulation.

5.4.5.2 Compression-flexion à déplacement antérieur

Fracture de Goyrand-Smith

Image Goyrandfan.jpg

  • Fracture sus-articulaire
  • Horizontalisation de la ligne bistyloïdienne de face
  • Bascule antérieure de l’épiphyse radiale.
Fracture-luxation marginale antérieure
 

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
5.1 - Définition
5.2 - Ce qu’il faut comprendre
5.3 - Anatomie pathologique
5.4 - Diagnostic
5.5 - Formes cliniques
5.6 - Complications
5.7 - Traitement
5.8 - Conclusion
5.4.1 - Interrogatoire
5.4.2 - Inspection
5.4.3 - Palpation
5.4.4 - Examen général
5.4.5 - Diagnostic radiographique
5.4.5.1 - Compression-extension à déplacement postérieur
5.4.5.2 - Compression-flexion à déplacement antérieur