Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Orthopédie

Sommaire

1 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence. Les fractures

2 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence : les luxations

3 - Ostéomyelite et infections ostéo-articulaires chez l’enfant

4 - Fractures de la palette humérale chez l’enfant

5 - Les fractures de l’extrémité inférieure du radius

6 - Fractures de l’extrémité supérieure du fémur

7 - Lésions ligamentaires du genou

8 - Fractures de la jambe

9 - Lésions méniscales du genou

10 - Entorse de la cheville

11 - Fracture bimalléolaire

12 - Traumatismes du rachis

13 - Surveillance d’un malade sous plâtre

14 - Traumatisme crâniens de l’adulte

15 - Traumatismes fermés du thorax

16 - Plaies de la main

17 - Panaris, phlegmons des gaines et des espaces celluleux de la main

18 - Brûlures

19 - La cicatrisation


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 5 - Les fractures de l’extrémité inférieure du radius

 

5.3 - Anatomie pathologique

 

5.3.1 Analyse radiographique

Cette analyse doit étudier précisément trois éléments :

  • l’épiphyse radiale,
  • l’extrémité inférieure du cubitus,
  • l’articulation radio-cubitale inférieure.

5.3.1.1 Epiphyse radiale

  • Analyse du trait de fracture : le trait principal est sus articulaire et il faut rechercher des traits secondaires responsables de refends articulaires.
  • Analyse du déplacement : sur le cliché de face, il existe une bascule externe de l’épiphyse avec une horizontalisation de la ligne bistyloïdienne. Sur le cliché de profil, il faut mesurer la bascule du fragment épiphysaire radial, soit antérieur, soit postérieur permettant de classer la fracture.

5.3.1.2 L’extrémité inférieure du cubitus

Recherche d’une fracture de l’apophyse styloïde du cubitus témoin d’un arrachement du ligament triangulaire du carpe.

Il peut exister également une fracture située au niveau du col du cubitus. Ces fractures du cubitus associées à une fracture de Pouteau-Colles définissent la fracture dite de Gérard-Marchant.

5.3.1.3 L’articulation radio-cubitale inférieure

L’index radio-cubital est diminué voire inversé.

Au terme de cette analyse, la fracture peut donc être classée.

5.3.2 Classification

De nombreuses classifications existent ; la plus utilisée est celle décrite par CASTAING en 1964 :

Image Classificationfan.jpg

5.3.2.1 Fractures par compression extension

Ce sont les plus fréquentes, responsables de fracture à déplacement postérieur.

Sus-articulaires ou fractures de Pouteau Colles
De face
  • Trait de fracture sus-articulaire situé environ 2 cm au-dessus de l’articulation.
  • Ascension de l’épiphyse radiale par impaction dans la métaphyse proximale.
  • Tassement externe avec horizontalisation de la ligne bistyloïdienne.
De profil
  • Le trait est sus-articulaire avec bascule postérieure du fragment épiphysaire radial (la glène articulaire regarde en arrière, alors que sur le plan anatomique, elle regarde en avant de 10°).
  • Recherche de l’impaction et la comminution postérieure.
Articulaires
Sept formes différentes sont été décrites :
  • avec fragment postéro-interne
  • fragment cunéen externe
  • fragment cunéen interne
  • fragment marginal postérieur
  • fracture en T ou frontale
  • fracture en T sagittale
  • fracture en Croix.

5.3.2.2 Fractures par compression flexion

Plus rares, elles sont responsables de fracture à déplacement antérieur.

Sus-articulaires ou fractures de Goyrand-Smith
Sur la radio de face, le déplacement est similaire à la fracture de Pouteau-Colles.
Sur le profil, le déplacement est inverse avec une bascule antérieure de l’épiphyse radiale dont la surface articulaire regarde en bas et en avant.
Articulaires ou fracture marginale antérieure
Il existe une fracture de la marge antérieure du radius associée à une luxation antérieure du carpe.

5.3.2.3 Fractures avec lésions ostéo-articulaires associées

Fractures de la styloïde cubitale ou fracture de Gérard-Marchant
Elle est d’une grande fréquence retrouvée dans 30 à 50 % des cas selon les séries.
Autres lésions plus rares :
  • Fractures de la tête ou du col du radius.
  • Diastasis radio-cubital inférieur signant une rupture des ligaments radio-cubitaux inférieurs.
  • Lésions carpiennes associées.

5.3.2.4 Fractures de type inclassable

Extrêmement comminutives n’entrant pas dans une des catégories sus-jacentes.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
5.1 - Définition
5.2 - Ce qu’il faut comprendre
5.3 - Anatomie pathologique
5.4 - Diagnostic
5.5 - Formes cliniques
5.6 - Complications
5.7 - Traitement
5.8 - Conclusion
5.3.1 - Analyse radiographique
5.3.2 - Classification
5.3.1.1 - Epiphyse radiale
5.3.1.2 - L’extrémité inférieure du cubitus
5.3.1.3 - L’articulation radio-cubitale inférieure
5.3.2.1 - Fractures par compression extension
5.3.2.2 - Fractures par compression flexion
5.3.2.3 - Fractures avec lésions ostéo-articulaires associées
5.3.2.4 - Fractures de type inclassable