Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Orthopédie

Sommaire

1 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence. Les fractures

2 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence : les luxations

3 - Ostéomyelite et infections ostéo-articulaires chez l’enfant

4 - Fractures de la palette humérale chez l’enfant

5 - Les fractures de l’extrémité inférieure du radius

6 - Fractures de l’extrémité supérieure du fémur

7 - Lésions ligamentaires du genou

8 - Fractures de la jambe

9 - Lésions méniscales du genou

10 - Entorse de la cheville

11 - Fracture bimalléolaire

12 - Traumatismes du rachis

13 - Surveillance d’un malade sous plâtre

14 - Traumatisme crâniens de l’adulte

15 - Traumatismes fermés du thorax

16 - Plaies de la main

17 - Panaris, phlegmons des gaines et des espaces celluleux de la main

18 - Brûlures

19 - La cicatrisation


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 18 - Brûlures

 

18.8 - Forme clinique

 

18.8.1 Brûlures électriques

Elles sont deux types :

  • Les brûlures par arc (flash électrique où le courant ne traverse pas l’organisme). Elles ressemblent aux brûlures thermiques.
  • Les brûlures par contact direct avec le conducteur. Il existe un point d’entrée et un point de sortie avec un trajet intra-corporel à explorer. Il existe des complications immédiates de type cardiaque, neurologique, rénal et vasculaire.

18.8.2 Brûlures chimiques

Elles sont dues soit à l’action caustique d’un acide fort (chlorhydrique sulfurique nitrique ou d’une base forte (soude et potasse sur les téguments). Il faut d’abord diluer le caustique et l’éliminer. On réalise donc un lavage à l’eau si possible sous pression, large et abondant. Il doit durer longtemps (minimum 30 mn).

Examen ophtalmologique systématique.

18.8.3 Brûlures par radiation ionisante

Ce sont les radiodermites provoquées par les radiations électromagnétiques ou corps corpusculaires.

Cliniquement, il existe des radiodermites aiguës avec des ulcérations plus ou moins creusantes et douloureuses qui ne cicatrisent pas ou des radiodermites chronique à type de dystrophie cutanée (risque d’apparition d’épithélioma spinobasocellulaire).

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
18.1 - Physiopathologie
18.2 - Anatomopathologie
18.3 - Diagnostic
18.4 - Pronostic
18.5 - En résumé
18.6 - Les complications
18.7 - Principe du traitement
18.8 - Forme clinique
18.8.1 - Brûlures électriques
18.8.2 - Brûlures chimiques
18.8.3 - Brûlures par radiation ionisante