Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Orthopédie

Sommaire

1 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence. Les fractures

2 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence : les luxations

3 - Ostéomyelite et infections ostéo-articulaires chez l’enfant

4 - Fractures de la palette humérale chez l’enfant

5 - Les fractures de l’extrémité inférieure du radius

6 - Fractures de l’extrémité supérieure du fémur

7 - Lésions ligamentaires du genou

8 - Fractures de la jambe

9 - Lésions méniscales du genou

10 - Entorse de la cheville

11 - Fracture bimalléolaire

12 - Traumatismes du rachis

13 - Surveillance d’un malade sous plâtre

14 - Traumatisme crâniens de l’adulte

15 - Traumatismes fermés du thorax

16 - Plaies de la main

17 - Panaris, phlegmons des gaines et des espaces celluleux de la main

18 - Brûlures

19 - La cicatrisation


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 18 - Brûlures

 

18.6 - Les complications

 

18.6.1 Complications secondaires

Des complications d’ordre général prédominent. La réanimation ne permet pas toujours de les contrôler et seul le recouvrement cutané entraîne une évolution favorable.

Durant la phase secondaire, apparaissent des complications :

  • De surcharge (réanimation inadaptée due à la résorption des œdèmes)
  • Infectieuses
  • Pulmonaires
  • Digestives : ulcère de stress, hémorragie…
  • Rénales (insuffisance fonctionnelle ou organique)
  • Infections urinaires
  • Neurologiques (troubles de la conscience et du comportement, coma)
  • Thromboemboliques (phlébite, embolie pulmonaire)
  • L’âge, les tares associées et la dénutrition peuvent parfois entraîner le décès du patient.
  • On préviendra les escarres de décubitus.

18.6.2 Complications tardives

Essentiellement esthétiques et fonctionnelles, elles ont un retentissement sur la vie sociale du brûlé.

Séquelles cutanées
Troubles de la sensibilité, prurit, fragilité cutanée (l’apparition d’une ulcération nécessite une biopsie pour éliminer un cancer spinocellulaire sur cicatrice), dyschromie.
Hypertrophie cicatricielle simple ou chéloïde. Bride cicatricielle notamment au niveau des plis de flexion. Ces séquelles esthétiques ont un retentissement psychologique important.
Séquelles articulaires
Raideurs et positions vicieuses.
Séquelles tendineuses
Rétraction ou destruction (notamment au niveau de la main).

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
18.1 - Physiopathologie
18.2 - Anatomopathologie
18.3 - Diagnostic
18.4 - Pronostic
18.5 - En résumé
18.6 - Les complications
18.7 - Principe du traitement
18.8 - Forme clinique
18.6.1 - Complications secondaires
18.6.2 - Complications tardives