médecine
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Orthopédie


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Les plaques vissées dans les pédicules selon ROY-CAMILLE

 

 

Le pédicule vertébral est un cylindre d’os cortical qui constitue la partie la plus solide de la vertèbre. Il est aisément accessible par une voie postérieure, les repères étant assez constants d’un malade à l’autre. Ses dimensions, aussi bien en hauteur qu’en largeur, permettent aisément d’implanter une vis qui va permettre de solidariser les vertèbres par des plaques. Les montages obtenus présentent une excellente qualité mécanique. Ils intéressent de façon habituelle pour la charnière dorsolombaire et le rachis lombaire ou 2 vertèbres au-dessus et au-dessous de la vertèbre lésée. Au niveau dorsal où les conséquences d’une perte de mobilité sont moins importantes, les montages intéressent le plus souvent trois vertèbres au dessus, 3 vertèbres au-dessous de la lésion. La laminectomie reste tout à fait possible de même que la résection des éléments latéraux, pour effectuer un abord postéro-latéral. La mise en place d’une greffe osseuse postéro-latérale sur les transverses ne pose pas non plus de difficulté particulière.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable