Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Orthopédie

Sommaire

1 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence. Les fractures

2 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence : les luxations

3 - Ostéomyelite et infections ostéo-articulaires chez l’enfant

4 - Fractures de la palette humérale chez l’enfant

5 - Les fractures de l’extrémité inférieure du radius

6 - Fractures de l’extrémité supérieure du fémur

7 - Lésions ligamentaires du genou

8 - Fractures de la jambe

9 - Lésions méniscales du genou

10 - Entorse de la cheville

11 - Fracture bimalléolaire

12 - Traumatismes du rachis

13 - Surveillance d’un malade sous plâtre

14 - Traumatisme crâniens de l’adulte

15 - Traumatismes fermés du thorax

16 - Plaies de la main

17 - Panaris, phlegmons des gaines et des espaces celluleux de la main

18 - Brûlures

19 - La cicatrisation


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 11 - Fracture bimalléolaire

 

11.6 - Complications

 

11.6.1 Complications initiales précoces

  1. Ouverture cutanée
    Elle est rare. En revanche, la souffrance cutanée sur la saillie interne du tibia, ou les phlyctènes sont fréquentes.
  2. Lésions vasculo-nerveuses
    Elles sont rares, mais la palpation des pouls distaux et la vérification de la sensibilité doivent être systématiques ; elles peuvent s’observer dans les déplacements très importants.

A noter que certaines affections générales à retentissement local (diabète, artérite, troubles trophiques) compliquent la thérapeutique et aggravent le pronostic.

11.6.2 Complications secondaires précoces

  1. Lésions cutanées secondaires
    par un plâtre trop serré ou par nécrose cutanée après une chirurgie.
  2. Le déplacement secondaire
    se voit surtout après un traitement orthopédique. Les causes sont un plâtre mal adapté, une fracture instable ou un appui trop précoce.
  3. L’infection
    complique surtout le traitement chirurgical.
  4. Thrombophlébite et embolie pulmonaire
    d’où la nécessité d’une prévention systématique par des anticoagulants.

11.6.3 Complications tardives

  1. raideur articulaire
  2. œdème persistant
  3. déminéralisation osseuse
  4. syndrome neuroalgodystrophique
  5. pseudarthrose : surtout de la malléole interne
  6. cal vicieux : il est dû à un déplacement secondaire ou à un défaut de réduction
  7. arthrose : c’est l’évolution d’une incongruence articulaire post-traumatique ou d’une altération du cartilage articulaire lors du traumatisme.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
11.1 - Définition
11.2 - Ce qu’il faut comprendre
11.3 - Diagnostic
11.4 - Formes cliniques
11.5 - Traitement
11.6 - Complications
11.6.1 - Complications initiales précoces
11.6.2 - Complications secondaires précoces
11.6.3 - Complications tardives