Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Orthopédie

Sommaire

1 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence. Les fractures

2 - Traumatisme de l’épaule et conduite à tenir en situation d’urgence : les luxations

3 - Ostéomyelite et infections ostéo-articulaires chez l’enfant

4 - Fractures de la palette humérale chez l’enfant

5 - Les fractures de l’extrémité inférieure du radius

6 - Fractures de l’extrémité supérieure du fémur

7 - Lésions ligamentaires du genou

8 - Fractures de la jambe

9 - Lésions méniscales du genou

10 - Entorse de la cheville

11 - Fracture bimalléolaire

12 - Traumatismes du rachis

13 - Surveillance d’un malade sous plâtre

14 - Traumatisme crâniens de l’adulte

15 - Traumatismes fermés du thorax

16 - Plaies de la main

17 - Panaris, phlegmons des gaines et des espaces celluleux de la main

18 - Brûlures

19 - La cicatrisation


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 10 - Entorse de la cheville

 

 

10.1 Définition

C’est la lésion des ligaments de la cheville. L’entorse du ligament latéral externe (LLE) représente la majorité des cas et sera le sujet de cet article. On en distingue l’entorse bénigne, simple distension ligamentaire, et l’entorse grave qui correspond à une rupture du ligament. Les autres entorses (ligament latérale interne (LLI) et ligaments tibiofibulaires (LTF)) seront rappelées.

10.2 Ce qu’il faut comprendre

  • Cette lésion est très fréquente (6000 nouveaux cas par jour en France). Elle représente, tous sports confondus, 15 à 20 % des traumatismes sportifs.
  • Il faut différencier cliniquement une simple entorse de cheville d’une fracture ou luxation du cou-de-pied.
  • Le ligament latéral externe est en fait un ligament à 3 faisceaux :

    Image EntorseCheville1fan.JPG Image EntorseCheville2fan.JPG Image EntorseCheville3fan.JPG

    • le faisceau antérieur ou péronéo-astragalien antérieur (talofibulaire antérieur), bandelette plate, large et plutôt horizontale ;
    • le faisceau moyen ou péronéo-calcanéen (calcanéo-fibulaire), bandelette étroite plutôt verticale ;
    • le faisceau postérieur ou péronéo-astragalien postérieur (talofibulaire postérieur).

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
10.1 - Définition
10.2 - Ce qu’il faut comprendre
10.3 - Diagnostic
10.4 - Lésions osseuses associées
10.5 - Classification
10.6 - Autres entorses
10.7 - Traitement