Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Minimum vital

Table des matières

Avertissement aux lecteurs

1 - Anesthésie

2 - Cardiologie

3 - Dermatologie

4 - Diabétologie

5 - Douleur

6 - Endocrinologie

7 - Gériatrie

8 - Gynécologie

9 - Hématologie

10 - Hépato-gastro-entérologie (chirurgie)

11 - Hépato-gastro-entérologie (médecine)

12 - Maladies infectieuses et tropicales

13 - Maladies parasitaires et fongiques

14 - Néphrologie

15 - Neurologie

16 - Obstétrique

17 - Ophtalmologie

18 - Orthopédie

19 - ORL et chirurgie de la face et du cou

20 - Pédiatrie

21 - Pharmacologie

22 - Pneumologie

23 - Psychiatrie

24 - Réanimation

25 - Rhumatologie

26 - Urologie


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 22 - Pneumologie

 

22.2 - La pathologie respiratoire

 

22.2.7 Appareil respiratoire et système nerveux

22.2.7.1 Retentissement respiratoire des affections neuromusculaires

Problématique
  • quelle que soit l’affection en cause, haut risque de retentissement respiratoire, sous estimé car peu parlant du fait du handicap moteur ;
  • explorations fonctionnelles difficiles, gazométrie (hypercapnie) de faible sensibilité : risque majeur de décompensation brutale à l’occasion d’événements intercurrents.
Prise en charge
  • avis pneumologique au moindre doute chez un patient neuromusculaire.
  • hospitaliser en urgence tout patient atteint d’affection neuromusculaire et présentant des signes respiratoires aigus.

22.2.7.2 Syndrome d’apnées obstructives du sommeil

Suspicion
  • physique évocateur (obésité, gros cou)
  • ronflements, céphalées matinales, somnolence diurne.
Confirmation
  • consultation spécialisée, enregistrements nocturnes (oxymétrie, polysomnographie).
Prise en charge
  • suivi spécialisé, pression positive continue via masque
  • implications majeures dans certaines professions (chauffeur routier).

22.2.8 Pathologie respiratoire professionnelle et toxique

22.2.8.1 Silicose et asbestose

Suspicion
  • silicose : insuffisance respiratoire ou anomalie radiologique interstitielle nodulaire chez un patient exposé professionnellement à la silice (mineur) ;
  • asbestose : insuffisance respiratoire ou anomalie radiologique pleurale (épanchement, plaques) ou interstitielle chez un patient exposé à l’amiante.
Confirmation
  • consultation spécialisée, expertise.
Prise en charge
  • celle de la pathologie ;
  • importance majeure de faire le diagnostic pour indemnisation maladie professionnelle.

22.2.8.2 Alvéolite allergique extrinsèque

Suspicion
  • syndrome pseudo-grippal, dyspnée, crépitants survenant par crises ;
  • chronologie évocatrice (4 à 6 heures après l’exposition, le soir après le travail) ;
  • terrain (fermier, éleveur d’oiseaux, atmosphère climatisée).
Confirmation
  • lavage alvéolaire, précipitines sériques.
Prise en charge
  • corticothérapie per os en cas de poussée grave ;
  • éviction allergènes (reclassement professionnel).

22.2.8.3 Toxicité pulmonaire des médicaments

  • De très nombreuses anomalies respiratoires (syndrome de détresse respiratoire aiguë, pneumopathie interstitielle chronique, opacités nodulaires, syndrome pleural, hypertension artérielle pulmonaire, toux chronique …) peuvent être en rapport avec une toxicité médicamenteuse qui doit systématiquement être évoquée dès lors qu’il n’y a pas d’autre diagnostic facilement établi.
  • La recherche minutieuse d’une prise médicamenteuse est un élément majeur de l’interrogatoire pneumologique.
  • Certains médicaments particulièrement connus pour donner des troubles respiratoires doivent être surveillés attentivement (amiodarone, bléomycine, nitrofurantoïnes -pneumopathies interstitielles-, inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine -toux chronique-, anorexigènes -hypertension artérielle pulmonaire sévère-).

22.2.9 Pathologie respiratoire et contre-indications médicamenteuses

  • bêta-bloquants et asthme (attention aux collyres)
  • bêta-bloquants et BPCO
  • sédatifs et insuffisance respiratoire
  • antitussifs et insuffisance respiratoire.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
22.1 - Les bases sémiologiques
22.2 - La pathologie respiratoire
22.2.1 - Détresses respiratoires
22.2.2 - Voies aériennes
22.2.3 - Pathologie infectieuse
22.2.4 - Pathologie pleurale
22.2.5 - Pathologie tumorale
22.2.6 - Pathologie vasculaire
22.2.7 - Appareil respiratoire et système nerveux
22.2.8 - Pathologie respiratoire professionnelle et toxique
22.2.9 - Pathologie respiratoire et contre-indications médicamenteuses
22.2.7.1 - Retentissement respiratoire des affections neuromusculaires
22.2.7.2 - Syndrome d’apnées obstructives du sommeil
22.2.8.1 - Silicose et asbestose
22.2.8.2 - Alvéolite allergique extrinsèque
22.2.8.3 - Toxicité pulmonaire des médicaments