Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Minimum vital

Table des matières

Avertissement aux lecteurs

1 - Anesthésie

2 - Cardiologie

3 - Dermatologie

4 - Diabétologie

5 - Douleur

6 - Endocrinologie

7 - Gériatrie

8 - Gynécologie

9 - Hématologie

10 - Hépato-gastro-entérologie (chirurgie)

11 - Hépato-gastro-entérologie (médecine)

12 - Maladies infectieuses et tropicales

13 - Maladies parasitaires et fongiques

14 - Néphrologie

15 - Neurologie

16 - Obstétrique

17 - Ophtalmologie

18 - Orthopédie

19 - ORL et chirurgie de la face et du cou

20 - Pédiatrie

21 - Pharmacologie

22 - Pneumologie

23 - Psychiatrie

24 - Réanimation

25 - Rhumatologie

26 - Urologie


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 15 - Neurologie

 

15.2 - Anatomo-pathologie

 

15.2.1 Tumeurs et démyélinisation

  1. L’hypertension intracrânienne est à l’origine d’engagements cérébraux responsables de lésions irréversibles ; elle contre-indique la ponction lombaire.
  2. La compression médullaire est susceptible de provoquer brutalement des lésions irréversibles.
  3. Le type d’une tumeur cérébrale ne peut être certifié que par l’examen neuropathologique.

15.2.2 Accidents vasculaires cérébraux et traumatismes

  1. L’hématome sous-dural, dont la cause traumatique est souvent minime, peut causer une hypertension intracrânienne d’aggravation lentement progressive.
  2. L’hématome extra-dural peut causer une hypertension intracrânienne aiguë, séparée du traumatisme causal par un intervalle libre de quelques heures.
  3. Les causes les plus fréquentes des infarctus cérébraux sont les embolies d’origine cardiaque et l’occlusion des gros vaisseaux du cou.
  4. Un hématome cérébelleux peut causer une hypertension intracrânienne aiguë nécessitant d’urgence une décompression neurochirurgicale.

15.2.3 Pathologie infectieuse, toxique, dégénérative et neuromusculaire

  1. Le diagnostic de certitude de méningite repose sur la ponction lombaire.
  2. L’encéphalite herpétique produit rapidement des lésions irréversibles. Il s’agit d’une urgence thérapeutique.
  3. La carence en vitamine B1, fréquente chez l’alcoolique et parfois décompensée par un apport glucidique, provoque des lésions cérébrales irréversibles.
  4. La correction brutale d’une hyponatrémie cause des lésions du pont responsables d’une quadriplégie.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
15.1 - Neurologie
15.2 - Anatomo-pathologie
15.2.1 - Tumeurs et démyélinisation
15.2.2 - Accidents vasculaires cérébraux et traumatismes
15.2.3 - Pathologie infectieuse, toxique, dégénérative et neuromusculaire