Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Sémiologie : neurologie

Table des matières

Objectifs de l’enseignement de sémiologie neurologique

1 - Plan de l’examen neurologique

2 - Sémiologie analytique

3 - Les grands syndromes

4 - Sémiologie cognitive

5 - Les syndromes encéphaliques


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 4 - Sémiologie cognitive

 

 

4.4 Praxies

4.4.1 Introduction : ce qu’il faut comprendre

Ce sont les fonctions qui régulent l’exécution des gestes à un niveau élaboré.

Le trouble qui résulte de la perturbation de ces fonctions est l’apraxie. Il correspond à un trouble de la réalisation du geste en l’absence de déficit sensitivomoteur, de trouble de la coordination, de trouble de la compréhension ou de la reconnaissance, et de déficit intellectuel important.

4.4.2 Exploration

L’examen des praxies comporte :

  • la réalisation successive par le patient de gestes uni- ou bimanuels
  • l’étude de 4 grandes variétés de gestes :
    • gestes sans signification (boucles entrecroisées avec le pouce et l’index, index et majeur écartés en V les autres doigts repliés dans la main),
    • gestes symboliques du type « montrez moi comment on fait » : un salut militaire, un pied de nez, un au revoir, un applaudissement,
    • gestes transitifs figurés du type « imaginez que : vous avez un peigne dans la main, une brosse à dents, une clé, un clou et un marteau, un tire-bouchon et une bouteille, faites semblant »,
    • gestes transitifs avec objets réels : « prenez un objet et utilisez le » (un peigne, une gomme, des ciseaux, un pinceau).

    La réalisation de ces gestes sera évaluée
    • sur commande verbale,
    • sur imitation.
  • l’évaluation de la capacité du patient à reconnaître le geste correspondant à une consigne verbale parmi une série de gestes.

4.4.3 Sémiologie : ce qu’il faut retenir

Apraxie idéomotrice
Elle caractérise la perturbation de la réalisation sur commande verbale de gestes simples, sans utilisation d’objet. Elle se manifeste pour les gestes symboliques ou transitifs figurés. Il peut s’agir de simplification d’approximation ou d’une impossibilité complète. Elle est généralement secondaire à une lésion pariétale de l’hémisphère dominant.
Apraxie idéatoire
C’est une perturbation de la réalisation de gestes complexes se manifestant dans l’utilisation d’objets réels. Elle s’observe pour les lésions étendues du carrefour pariéto-occipital gauche ou bi-pariétal, ou au cours des démences.
Apraxie constructive
C’est un trouble des capacités spatio-constructives se manifestant dans le domaine graphique et dans le maniement des relations spatiales (dessin de cube, écriture).
Apraxie réflexive
C’est l’impossibilité de réaliser sur imitation des gestes sans signification symbolique ou pratique. Elle se voit dans le syndrome frontal et les démences.

4.5 Gnosies

Ce sont des troubles de la reconnaissance des objets connus et familiers survenant pour une modalité sensorielle donnée, alors que les étapes de perception de cette modalité visuelle sont préservées chez un patient ne présentant ni trouble de la conscience, ou de la vigilance, ni aphasie, ni déficit intellectuel. Exemples : agnosie des visages familiers : prosopagnosie, agnosie des couleurs, etc.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
4.1 - Parole et langage
4.2 - Comportement et ses troubles
4.3 - Fonctions mnésiques
4.4 - Praxies
4.5 - Gnosies
4.4.1 - Introduction : ce qu’il faut comprendre
4.4.2 - Exploration
4.4.3 - Sémiologie : ce qu’il faut retenir