Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Sémiologie : neurologie

Table des matières

Objectifs de l’enseignement de sémiologie neurologique

1 - Plan de l’examen neurologique

2 - Sémiologie analytique

3 - Les grands syndromes

4 - Sémiologie cognitive

5 - Les syndromes encéphaliques


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 3 - Les grands syndromes

 

3.6 - Nerfs crâniens

 

3.6.7 Le nerf auditif (VIII)

3.6.7.1 Introduction : ce qu’il est utile de comprendre

Le VIII comprend les nerfs cochléaire et vestibulaire.

  • Le nerf cochléaire est le nerf de l’audition. Il nait de la cochlée. Les influx auditifs sont transmis par l’oreille externe, le tympan et la chaîne des osselets. De la cochlée le nerf gagne le tronc cérébral en passant par le conduit auditif interne et en pénétrant dans la protubérance se rend aux noyaux cochléaires.
  • Le nerf vestibulaire : (voir le syndrome vestibulaire, section 3.3.2).

3.6.7.2 Exploration

L’acuité auditive est étudiée par la voix chuchotée, le frottement du pouce contre l’index, les vibrations émises par un diapason. La latéralité de perception du diapason lorsqu’il est appliqué au milieu du front (épreuve de Weber) et la comparaison de la transmission osseuse de la vibration (diapason appliqué sur la mastoïde) et de sa transmission aérienne (diapason devant le conduit auditif) (épreuve de Rinne), permettent de différencier les surdités de transmission et les surdités de perception.

3.6.7.3 Sémiologie : ce qu’il faut retenir

Nerf cochléaire
  • L’atteinte nerveuse se manifeste par une surdité ou une hypoacousie dites de perception par opposition aux surdités de transmission dues à une atteinte de l’oreille moyenne.
  • Les acouphènes sont des bruits surajoutés, le plus souvent des bourdonnements. Ils sont parfois associés à la surdité.
Nerf vestibulaire
(cf syndrome vestibulaire, section 3.3.2).

3.6.8 Le nerf glosso-pharyngien (IX)

3.6.8.1 Introduction : ce qu’il est utile de comprendre

Le IX est un nerf mixte dont le contingent sensitif innerve le tiers postérieur de la langue, les amygdales, le naso-pharynx, la face inférieure du palais, la luette. Les fibres parasympathiques innervent les glandes parotides ; enfin les fibres motrices innervent le muscle stylo-pharyngien. Il assure aussi la sensibilité gustative du 1/3 postérieur de la langue. Le nerf glosso-pharyngien émerge de la face antérieure du bulbe et pénètre dans le trou déchiré postérieur avec le X et le XI, il passe ensuite dans l’espace rétro-stylien où il décrit une courbe en avant, il se termine à la base de la langue.

3.6.8.2 Exploration

Les nerfs IX et X s’examinent conjointement de la façon suivante ; leur atteinte est en effet souvent associée et il est difficile de faire la part de ce qui revient à chacun des deux nerfs.

Etude successive :

  • De la phonation et de la déglutition.
  • Du voile au repos et lors de l’émission d’un son.
  • Sensibilité du 1/3 postérieur de la langue, du voile et du pharynx (au cours de cette manœuvre on provoque le réflexe nauséeux). Lors de l’attouchement d’un hémivoile, le voile complet se contracte symétriquement et s’élève (réflexe du voile).
  • Cordes vocales au laryngoscope.

3.6.8.3 Sémiologie : ce qu’il faut retenir

L’atteinte isolée du IX est exceptionnelle. Elle peut au plus entraîner une difficulté modérée de la déglutition et un trouble du goût. En cas de déficit moteur on peut observer un déplacement vers le haut et le côté sain de la paroi postérieure du pharynx lorsque le patient prononce la lettre A (signe du rideau).

Le réflexe nauséeux est diminué ou aboli, le goût est altéré sur le tiers postérieur de la langue. Enfin il peut exister de très rares exemples de névralgie essentielle du IX.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
3.1 - Syndromes moteurs périphériques
3.2 - Syndrome moteur central
3.3 - Troubles de l’équilibre
3.4 - Syndromes sensitifs
3.5 - Sémiologie sphinctérienne
3.6 - Nerfs crâniens
3.6.1 - Introduction
3.6.2 - Le nerf olfactif (I)
3.6.3 - Le nerf optique (II) et la vision
3.6.4 - Oculomotricité, nerfs III, IV et VI
3.6.5 - Le nerf trijumeau (V)
3.6.6 - Le nerf facial (VII)
3.6.7 - Le nerf auditif (VIII)
3.6.8 - Le nerf glosso-pharyngien (IX)
3.6.9 - Le nerf pneumogastrique (X)
3.6.10 - Le nerf spinal (XI)
3.6.11 - Le nerf grand hypoglosse (XII)
3.6.7.1 - Introduction : ce qu’il est utile de comprendre
3.6.7.2 - Exploration
3.6.7.3 - Sémiologie : ce qu’il faut retenir
3.6.8.1 - Introduction : ce qu’il est utile de comprendre
3.6.8.2 - Exploration
3.6.8.3 - Sémiologie : ce qu’il faut retenir