Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Sémiologie : neurologie

Table des matières

Objectifs de l’enseignement de sémiologie neurologique

1 - Plan de l’examen neurologique

2 - Sémiologie analytique

3 - Les grands syndromes

4 - Sémiologie cognitive

5 - Les syndromes encéphaliques


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 2 - Sémiologie analytique

 

2.3 - Coordination

 

2.3.1 Introduction

Les troubles de la coordination des mouvements ne peuvent être correctement interprétés qu’en l’absence de déficit moteur ou de troubles sensitifs profonds. Les manœuvres doivent être exécutées yeux fermés puis ouverts.

2.3.2 Ce qu’il faut retenir

2.3.2.1 Les troubles de la coordination dans l’espace

Ils sont au mieux explorés par les manœuvres doigt-nez et talon-genou.

L’hypermétrie ou la dysmétrie résulte d’un trouble de la coordination dans l’espace. Le mouvement dépasse son but ou est instable sur le but.

L’épreuve de renversement répétitif de la main peut aussi mettre en évidence un tel trouble de la coordination.

Le mouvement doigt-nez et talon-genou peut également être décomposé, réalisant une asynergie.

2.3.2.2 Les troubles de la coordination dans le temps

  • L’adiadococinésie : est définie par la difficulté ou l’impossibilité à effectuer rapidement des mouvements alternatifs, au mieux mise en évidence par la manœuvre des marionnettes.
  • La dyschronomètrie : est définie par le retard à l’initiation et à l’arrêt du mouvement, par exemple à la manœuvre doigt-nez exécutée simultanément par les deux index.

2.3.2.3 Recherche d’une ataxie

L’ataxie est définie par des troubles de la statique et de la marche. On demande ainsi au sujet de se tenir debout pieds joints, yeux ouverts puis fermés. Des oscillations latérales ou d’avant en arrière apparaissent plus ou moins rapidement, empêchant le maintien correct de la station debout. Il en est de même de la marche étudiée d’avant en arrière, yeux ouverts, yeux fermés. La marche ataxique peut être ainsi décrite comme incertaine, instable faite d’embardées et de pertes d’équilibre. Selon les modalités atteintes responsables du trouble ataxique, on définit l’ataxie cérébelleuse, vestibulaire ou proprioceptive.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
2.1 - Motricité et Réflexes
2.2 - Sensibilité
2.3 - Coordination
2.3.1 - Introduction
2.3.2 - Ce qu’il faut retenir
2.3.2.1 - Les troubles de la coordination dans l’espace
2.3.2.2 - Les troubles de la coordination dans le temps
2.3.2.3 - Recherche d’une ataxie