Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Neuro-pathologie

Sommaire

1 - Pathologie musculaire

2 - Pathologie du Nerf Périphérique

3 - Examen électromyographique et étude de la conduction nerveuse

4 - Sclérose en plaques et principaux diagnostics différentiels

Références


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 2 - Pathologie du Nerf Périphérique

 

2.4 - Les syndromes et leurs étiologies

2.4.4 - Les polyneuropathies

2.4.4.1 - Classifications et étiologies

 

Longtemps la description et la compréhension des polyneuropathies reposaient sur une classique distinction entre des processus symétriques ou asymétriques. Les processus symétriques sont en faveur d’une polynévrite et les atteintes asymétriques évoquent soit une atteinte radiculaire, plexique, tronculaire ou mononévritique multiple. Cette présentation reste utile mais est globalement trop schématique.

La classification par mode d’installation est beaucoup plus utile en pratique quotidienne. On distingue les polyneuropathies aiguës s’installant en moins de 4 semaines, les polyneuropathies subaiguës s’installant sur plus de 4 semaines voire quelques mois et les polyneuropathies chroniques. Dans chaque groupe, les données cliniques et électrophysiologiques permettent de les subdiviser en atteintes axonale, démyélinisante ou du corps cellulaire ou neuronopathie.

On peut également classer les neuropathies selon leur expression sémiologique et ainsi distinguer les polyneuropathies sensitives pures, motrices pures, les polyneuropathies ataxiantes par troubles sensitifs profonds, les polyneuropathies douloureuses, ou encore les polyneuropathies associées à une atteinte du système nerveux autonome. Une anamnèse précise et une bonne connaissance de tous les antécédents du malade restent essentielles dans l’orientation étiologique de toutes formes de neuropathie.

Nous décrirons les neuropathies les plus fréquemment rencontrées et les plus représentatives de chaque sous-groupe syndromique.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
2.1 - Rappels anatomiques
2.2 - Rappels de physiopathologie
2.3 - Stratégie du diagnostic clinique et moyens diagnostiques paracliniques
2.4 - Les syndromes et leurs étiologies
2.5 - Annexes : étiologies des polyneuropathies
2.4.1 - Les syndromes radiculaires
2.4.2 - Les syndromes des nerfs rachidiens
2.4.3 - Les syndromes tronculaires
2.4.4 - Les polyneuropathies
2.4.4.1 - Classifications et étiologies
2.4.4.2 - Polyneuropathie axonale sensitivo-motrice de l’alcoolisme chronique
2.4.4.3 - Polyneuropathie axonale sensitive au cours du diabète
2.4.4.4 - Polyneuropathie ataxiante par ganglionopathie paranéoplasique
2.4.4.5 - Polyneuropathie au cours d’une dysglobulinémie IgM
2.4.4.6 - Polyneuropathie de l’amylose acquise
2.4.4.7 - Polyneuropathie toxique iatrogène à la vincristine
2.4.4.8 - Polyneuropathie héréditaire de type Charcot-Marie-Tooth (CMT)
2.4.4.9 - Neuronopathie motrice héréditaire de type amyotrophie spinale progressive et sclérose latérale amyotrophique
2.4.4.10 - Polyneuropathies démyélinisantes au cours des polyradiculonévrites
2.4.4.11 - Mononévrites multiples au cours de la périartérite noueuse