Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Neuro-pathologie

Sommaire

1 - Pathologie musculaire

2 - Pathologie du Nerf Périphérique

3 - Examen électromyographique et étude de la conduction nerveuse

4 - Sclérose en plaques et principaux diagnostics différentiels

Références


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 2 - Pathologie du Nerf Périphérique

 

2.4 - Les syndromes et leurs étiologies

2.4.4 - Les polyneuropathies

2.4.4.7 - Polyneuropathie toxique iatrogène à la vincristine

 

Le sulfate de vincristine est utilisé depuis des décennies dans le traitement de nombreux cancers malins. Cette molécule est très neurotoxique en raison de ses fixation et accumulation tissulaires. C’est un poison du fuseau mitotique. Tous les patients traités présentent à des degrés divers une neuropathie sensitivo-motrice dont la sévérité est étroitement liée à la durée et à la dose cumulée du traitement. Les symptômes sont réversibles à l’arrêt du traitement. Des paresthésies des extrémités des membres et une aréflexie sont précoces. Dans 10 % des cas le patient ressent des paresthésies péribuccales. Le déficit moteur et l’amyotrophie sont plus rares dans les formes sévères. Un déficit moteur dans le territoire du nerf radial est caractéristique. Les nerfs crâniens peuvent être atteints. Il faut rechercher une atteinte neurovégétative avec essentiellement gastroparésie et rétention d’urine.

Sur le plan électrophysiologique, les paramètres altérés montrent une neuropathie axonale avec altération des amplitudes sensitives très précoces parfois avant même toute plainte clinique. La conduction motrice est modérément altérée. Le diagnostic est aisé du fait du terrain rendant exceptionnel le recours à la biopsie neuro-musculaire.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
2.1 - Rappels anatomiques
2.2 - Rappels de physiopathologie
2.3 - Stratégie du diagnostic clinique et moyens diagnostiques paracliniques
2.4 - Les syndromes et leurs étiologies
2.5 - Annexes : étiologies des polyneuropathies
2.4.1 - Les syndromes radiculaires
2.4.2 - Les syndromes des nerfs rachidiens
2.4.3 - Les syndromes tronculaires
2.4.4 - Les polyneuropathies
2.4.4.1 - Classifications et étiologies
2.4.4.2 - Polyneuropathie axonale sensitivo-motrice de l’alcoolisme chronique
2.4.4.3 - Polyneuropathie axonale sensitive au cours du diabète
2.4.4.4 - Polyneuropathie ataxiante par ganglionopathie paranéoplasique
2.4.4.5 - Polyneuropathie au cours d’une dysglobulinémie IgM
2.4.4.6 - Polyneuropathie de l’amylose acquise
2.4.4.7 - Polyneuropathie toxique iatrogène à la vincristine
2.4.4.8 - Polyneuropathie héréditaire de type Charcot-Marie-Tooth (CMT)
2.4.4.9 - Neuronopathie motrice héréditaire de type amyotrophie spinale progressive et sclérose latérale amyotrophique
2.4.4.10 - Polyneuropathies démyélinisantes au cours des polyradiculonévrites
2.4.4.11 - Mononévrites multiples au cours de la périartérite noueuse