Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Neuro-pathologie

Sommaire

1 - Pathologie musculaire

2 - Pathologie du Nerf Périphérique

3 - Examen électromyographique et étude de la conduction nerveuse

4 - Sclérose en plaques et principaux diagnostics différentiels

Références


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 1 - Pathologie musculaire

 

1.2 - Démarche diagnostique

 

La démarche diagnostique en pathologie musculaire doit être rigoureuse, comportant une écoute attentive des malades, une observation de leur comportement et un examen conduit systématiquement. Elle comprend plusieurs étapes.

1.2.1 Penser à une affection musculaire

On évoque d’emblée une maladie musculaire devant une myolyse aigüe (tableau brutal de nécrose musculaire avec forte élévation des CPK et myoglobinurie), devant un déficit moteur progressif, prédominant aux racines, s’accompagnant d’une modification du volume musculaire (amyotrophie, parfois hypertrophie) et souvent d’une élévation des CPK. Mais il faut savoir y penser dans d’autres circonstances : hypotonie néonatale, ophtalmoplégie chronique qui peut se limiter à un ptosis sans diplopie, contractures musculaires, intolérance à l’effort évocatrice de myopathie métabolique lorsque se conjuguent simultanément lors de l’exercice un enraidissement douloureux des muscles (± crampes), une perte en puissance (fatigabilité) et un essoufflement.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
1.1 - Introduction
1.2 - Démarche diagnostique
1.3 - Description des principales affections musculaires
1.4 - Conclusions
1.2.1 - Penser à une affection musculaire
1.2.2 - Parvenir au diagnostic étiologique
1.2.3 - Elaborer une stratégie diagnostique