Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Histologie : organes, systèmes et appareils

Sites à visiter

Table des matières

Avant-Propos

1 - L’appareil digestif

2 - Cardio-Vasculaire

3 - L’appareil hypothalamo-hypophysaire

4 - Les glandes endocrines périphériques

5 - La peau et les phanères

6 - Le sein

7 - Les organes des sens

8 - L’appareil urinaire

Références bibliographiques


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 1 - L’appareil digestif

 

1.1 - La cavité buccale et pharyngienne

1.1.4 - La muqueuse linguale

 

La muqueuse linguale comporte un épithélium malpighien non-kératinisé associé à un chorion sous-jacent. Elle se caractérise surtout par la présence à sa surface des papilles linguales filiformes, fungiformes et caliciformes. Ces deux dernières contenant les bourgeons du goût. Sous la muqueuse, les faisceaux musculaires striés squelettiques sont disposés perpendiculairement les uns aux autres dans les trois directions orthogonales. Ils sont intriqués avec de nombreux lobules glandulaires salivaires séreux et muqueux.




1.1.4.1 Description histologique des papilles linguales et des bourgeons du goût

Le goût est une des cinq modalités sensorielles. Le registre perceptif de cette sensorialité est limité puisque seuls cinq goûts élémentaires peuvent être perçues. Le goût est perçu au niveau de la cavité buccale par des récepteurs gustatifs situés dans des bourgeons gustatifs enchâssés dans l’épithélium de revêtement de certaines papilles linguales.




On décrit trois types différents de papilles linguales selon leur structure morphologique : les papilles filiformes, fungiformes et caliciformes :

  1. les papilles filiformes sont les plus nombreuses, elles sont dépourvues de bourgeons du goût et sont formées de la simple surélévation de l’épithélium lingual par un axe conjonctivo-vasculaire.

  2. les papilles fongiformes sont plus volumineuses, moins nombreuses et peuvent contenir des bourgeons du goût situés au niveau de leur partie superficielle.

  3. les papilles caliciformes sont peu nombreuses (une dizaine environ) exclusivement localisées au niveau du V lingual, limitées par un sillon circulaire nommé vallum entourant une surélévation centrale, les bourgeons du goût étant situés au niveau des faces latérales de la papille dans le sillon. Au fond du vallum s’ouvre de petites glandes séreuses appelées glandes de Von Ebner.


     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
1.1 - La cavité buccale et pharyngienne
1.2 - Le tube digestif
1.3 - Le pancréas
1.4 - Le foie et les voies biliaires
1.1.1 - Histologie des dents
1.1.2 - Les processus de remplacement et de réparation de la dent
1.1.3 - Les muqueuses labiales et jugales
1.1.4 - La muqueuse linguale
1.1.5 - Les glandes salivaires
1.1.6 - Le pharynx
1.1.4.1 - Description histologique des papilles linguales et des bourgeons du goût
1.1.4.2 - Histophysiologie succincte du goût