Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Histologie : organes, systèmes et appareils

Sites à visiter

Table des matières

Avant-Propos

1 - L’appareil digestif

2 - Cardio-Vasculaire

3 - L’appareil hypothalamo-hypophysaire

4 - Les glandes endocrines périphériques

5 - La peau et les phanères

6 - Le sein

7 - Les organes des sens

8 - L’appareil urinaire

Références bibliographiques


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 8 - L’appareil urinaire

 

8.1 - Le rein

 

8.1.3 Le tube collecteur de Bellini

L’épithélium des tubes collecteurs est constitué de deux types de cellules :

  • des cellules claires, les plus nombreuses, ayant à leur face apicale de rares et courtes microvillosités sont pauvres en organites.
  • des cellules intercalaires (ou cellules alpha), sombres, moins nombreuses, sont reconnaissables en ME et présentent à leur pôle apical des microvillosités et au pôle basal des replis de la membrane plasmique avec des mitochondries. Elles renferment de nombreux ribosomes et des vacuoles.




8.1.4 L’appareil juxta-glomérulaire du rein

Situé contre le glomérule, dans l’angle formé par les artérioles afférente et efférente, l’appareil juxta-glomérulaire est constitué par les cellules myo-épithélioïdes, les cellules du lacis et la macula densa.

8.1.4.1 Les cellules myo-épithélioïdes ont un double phénotype, contractile et sécrétoire

Elles se substituent aux cellules musculaires lisses de l’artériole afférente lors de la pénétration dans le glomérule. Leur cytoplasme est caractérisé par une double différenciation musculaire lisse (myofibrilles) et glandulaire endocrine (vésicules de sécrétion). Elles sécrètent de la rénine dans le sang de l’artériole afférente. La rénine agit en transformant l’angiotensinogène en angiotensine I. Cette dernière, après transformation en angiotensine II par l’enzyme de conversion présente dans les cellules endothéliales des capillaires pulmonaires, entraîne une hypertension artérielle (principalement par vasoconstriction et stimulation de la sécrétion d’aldostérone et donc réduction de l’élimination urinaire de sodium). La régulation de la sécrétion de rénine est liée au niveau de la pression sanguine dans l’artériole afférente et à la teneur en sodium de l’urine tubulaire distale (la macula densa jouant le rôle d’osmorécepteur).

8.1.4.2 Les cellules du lacis

Les cellules du lacis sont situées dans l’espace triangulaire compris entre l’artériole afférente, l’artériole efférente et le tube contourné distal. Elles sont disposées au sein d’un réseau de lames basales semblables aux cellules mésangiales avec lesquelles elles sont en continuité.

8.1.4.3 La macula densa

La macula densa est la région du tube contourné distal qui repose par l’intermédiaire de sa lame basale sur les cellules myo-épithélioïdes. A ce niveau, la béance des espaces intercellulaires fait que l’urine entre en contact direct avec la lame basale du tube contourné distal.





8.1.5 Histophysiologie

En cours de construction.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
8.1 - Le rein
8.2 - Les voies urinaires
8.1.1 - Anatomie microscopique du rein
8.1.2 - Le néphron
8.1.3 - Le tube collecteur de Bellini
8.1.4 - L’appareil juxta-glomérulaire du rein
8.1.5 - Histophysiologie
8.1.4.1 - Les cellules myo-épithélioïdes ont un double phénotype, contractile et sécrétoire
8.1.4.2 - Les cellules du lacis
8.1.4.3 - La macula densa