Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Histologie : organes, systèmes et appareils

Sites à visiter

Table des matières

Avant-Propos

1 - L’appareil digestif

2 - Cardio-Vasculaire

3 - L’appareil hypothalamo-hypophysaire

4 - Les glandes endocrines périphériques

5 - La peau et les phanères

6 - Le sein

7 - Les organes des sens

8 - L’appareil urinaire

Références bibliographiques


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 8 - L’appareil urinaire

 

8.1 - Le rein

8.1.2 - Le néphron

8.1.2.1 - Le glomérule

 

Le corpuscule de Malpighi comporte le glomérule (vasculaire) et les deux feuillets (pariétal et viscéral) de la capsule de Bowman limitant autour du glomérule la chambre de filtration contenant l’urine primitive qui s’écoule par le pôle urinaire vers le tube contourné proximal.



L’artériole glomérulaire afférente aborde le glomérule par son pôle vasculaire et se résout en 5 ou 6 artérioles qui donnent naissance à une vingtaine d’anses capillaires. Celles-ci sont finalement reprises par l’artériole glomérulaire efférente, de diamètre plus faible que l’artériole afférente, qui quitte le glomérule au niveau de son pôle vasculaire.

Ces anses capillaires sont constituées par trois types d’éléments : les cellules endothéliales des capillaires, la membrane basale et les cellules mésangiales.

  1. Les cellules endothéliales des capillaires sont percées de pores.
  2. La membrane basale en continuité avec celle de l’endothélium des artérioles afférente et efférente du glomérule est épaisse et continue et a la particularité de s’organiser entre les anses capillaires.

  3. Les cellules mésangiales, situées à l’intérieur siègent entre les cellules endothéliales des capillaires de l’anse et ont des fonctions contractiles répondant à différents médiateurs ainsi qu’une fonction de phagocytose.

La chambre de filtration est limitée par la capsule de Bowman. Ses deux feuillets, pariétal et viscéral, se réfléchissent l’un dans l’autre au niveau du pôle vasculaire du glomérule.

  • Le feuillet pariétal, fait d’un épithélium pavimenteux simple reposant sur une membrane basale située vers l’extérieur, se continue avec l’épithélium du début du tube contourné proximal.
  • Le feuillet viscéral est fait d’une couche discontinue de cellules appelée podocytes qui émettent de nombreux prolongements cytoplasmiques d’où se détache une multitude de fines digitations (« pieds des podocytes » ou pédicelles).
    Celles-ci s’appliquent, en s’intriquant les unes avec les autres, sur la face externe de la membrane basale des capillaires.



La membrane basale glomérulaire est épaisse (250 à 400u) et constituée d’une couche dense centrale (lamina densa) et de deux couches claires (les lamina rara). Elle provient de la fusion des membranes basales épithéliale et endothéliale.

L’urine primitive se trouvant dans la chambre de filtration résulte d’une ultrafiltration.

La barrière de filtration glomérulaire est donc constituée de :

  1. l’endothélium capillaire fenêtré (pores) chargé négativement à sa surface du fait de la présence d’une glycoprotéine de surface polyanionique régulant l’accès des molécules,
  2. la membrane basale qui, d’une part agit comme tamis moléculaire retenant les protéines de poids moléculaire supérieur à celui de l’albumine (68000 dalton), et d’autre part agit sélectivement selon les charges des protéines du fait de la présence de charges anioniques liées à la présence d’héparane-sulfate,
  3. la membrane de filtration réunissant les pieds des podocytes, est aussi négativement chargée (présence de sialoprotéines)



     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
8.1 - Le rein
8.2 - Les voies urinaires
8.1.1 - Anatomie microscopique du rein
8.1.2 - Le néphron
8.1.3 - Le tube collecteur de Bellini
8.1.4 - L’appareil juxta-glomérulaire du rein
8.1.5 - Histophysiologie
8.1.2.1 - Le glomérule
8.1.2.2 - Le tube contourné proximal
8.1.2.3 - L’anse de Henle
8.1.2.4 - Le tube contourné distal
8.1.2.5 - Les néphrons courts et les néphrons longs