Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Histologie : organes, systèmes et appareils

Sites à visiter

Table des matières

Avant-Propos

1 - L’appareil digestif

2 - Cardio-Vasculaire

3 - L’appareil hypothalamo-hypophysaire

4 - Les glandes endocrines périphériques

5 - La peau et les phanères

6 - Le sein

7 - Les organes des sens

8 - L’appareil urinaire

Références bibliographiques


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 2 - Cardio-Vasculaire

 

2.3 - Les vaisseaux

2.3.1 - Les vaisseaux sanguins

2.3.1.3 - Le retour veineux

 

Suivant leur taille, on peut décrire des veinules, des veines de moyen et de gros calibre dont l’épaisseur s’accroît.

Comparées avec les artères, les différences d’organisation histologique sont les suivantes : la paroi plus mince, la lumière plus grande la veine n’étant pas un organe de conservation de la pression mais de remplissage sanguin à pression très faible ; ainsi la paroi veineuse contient davantage de tissu conjonctif que de tissu musculaire sans limitante élastique individualisable ; le plus souvent l’intrication média-adventice est la règle, ce qui rend l’organisation des faisceaux musculaires moins précise que dans l’artère. Aux membres inférieurs, la média veineuse comporte davantage de tissu musculaire qu’aux autres localisations anatomiques veineuses.






Aperçu de l’histophysiologie veineuse
La propulsion du sang des veines jusqu’au cœur est assurée par les facteurs suivants qui concernent essentiellement le tronc et surtout les membres inférieurs :
  • Présence de valvules anti-reflux sur les veines.



  • Aspiration de la pompe cardiaque et dépression thoracique d’inspiration.
  • Propulsion d’aval par pression des masses musculaires et de la voûte plantaire aux membres inférieurs lors de la marche.

L’atteinte des dispositifs ci-dessus (avec ou sans maladie de la crase sanguine associée) est responsable de la pathologie des phlébites tandis que la détérioration des valvules provoque une insuffisance valvulaire et des dilatations (ou varices) visibles sur le réseau veineux superficiel. Ces atteintes, du fait de la pesanteur, concernent dans la très grande majorité des cas, le retour veineux aux membres inférieurs.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
2.1 - Objectifs pédagogiques
2.2 - Le cœur
2.3 - Les vaisseaux
2.4 - Dessins pour la séance d’enseignement dirigé
2.3.1 - Les vaisseaux sanguins
2.3.2 - Les vaisseaux lymphatiques
2.3.1.1 - L’arbre artériel conduit le sang du cœur vers les réseaux capillaires
2.3.1.2 - La microcirculation
2.3.1.3 - Le retour veineux