Site médecine Sorbonne
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Histologie : organes, systèmes et appareils

Sites à visiter

Table des matières

Avant-Propos

1 - L’appareil digestif

2 - Cardio-Vasculaire

3 - L’appareil hypothalamo-hypophysaire

4 - Les glandes endocrines périphériques

5 - La peau et les phanères

6 - Le sein

7 - Les organes des sens

8 - L’appareil urinaire

Références bibliographiques


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 2 - Cardio-Vasculaire

 

2.3 - Les vaisseaux

2.3.1 - Les vaisseaux sanguins

2.3.1.2 - La microcirculation est la partie du système circulatoire concernée par les échanges gazeux et liquidiens extracellulaires [3]

 

Les veinules post-capillaires
d’abord formées de la réunion de plusieurs capillaires, disposent d’une paroi mince et continue leur permettant de conserver encore un rôle d’échange important ; elles possèdent des péricytes et se jettent dans des veinules collectrices.
Les anastomoses artério-veineuses (ou shunts artério-veineux)
Lorsque les artères ne communiquent pas avec les veines par l’intermédiaire d’un réseau capillaire (ce qui est la grande majorité des cas), des anastomoses ou shunts (de jonction) permettent de les court-circuiter.


Ces shunts, rectilignes ou sinueux, sont rencontrés dans la microcirculation en général mais couramment dans celle de la peau ; ils sont toutefois plus nombreux au niveau de la face palmaire des mains, des doigts, de la plante des pieds, des orteils et au niveau du nez. Ils jouent un rôle important dans la régulation des débits et pressions artérielles et la conservation de la chaleur (peau et extrémités). Il est à noter que la vasoconstriction de ces shunts adresse le sang vers les réseaux capillaires et provoque une vasodilatation locale.
  • Un cas à part parmi ces shunts est celui des glomus ou glomus neuro-vasculaires. Ils sont de nature histologique particulière ; un segment du shunt est enroulé (offrant une forme générale globuleuse) et leur lumière contournée est très réduite ; la musculature lisse est très épaisse et ils sont enveloppés d’une capsule conjonctive dense très innervée (le contrôle des glomus est essentiellement dû au système nerveux autonome).


  • Leur rôle dans le contrôle de la circulation locale est primordial. On les observe dans les situations où ils participent à des phénomènes de thermorégulation (peau, doigts, lit des ongles, lèvres, nez, oreilles) mais aussi de régulation de la pression sanguine locale (érection, menstruation).

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
2.1 - Objectifs pédagogiques
2.2 - Le cœur
2.3 - Les vaisseaux
2.4 - Dessins pour la séance d’enseignement dirigé
2.3.1 - Les vaisseaux sanguins
2.3.2 - Les vaisseaux lymphatiques
2.3.1.1 - L’arbre artériel conduit le sang du cœur vers les réseaux capillaires
2.3.1.2 - La microcirculation
2.3.1.3 - Le retour veineux