Site médecine Sorbonne
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Histologie : les tissus

Sites à visiter

Table des Matières

Avant-Propos

1 - Méthodes de l'Histologie. Concept de tissu

2 - Les relations intercellulaires

3 - Les épithéliums

4 - Les tissus conjonctifs. Les tissus adipeux

5 - Les tissus squelettiques

6 - Les populations cellulaires « libres »

7 - Système nerveux et neurones

8 - Les systèmes nerveux central et périphérique

9 - Les tissus musculaires


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 7 - Le système nerveux. Les neurones

 

7.2 - Les neurones

7.2.2 - La structure des neurones est caractéristique

 

7.2.2.1 Le noyau, volumineux et sphérique, contient un gros nucléole

La plupart des neurones possèdent, au milieu de leur corps cellulaire, un noyau unique, volumineux, sphérique, clair, à chromatine dispersée, avec un gros nucléole, arrondi, dense, bien visible en MO.

7.2.2.2 Le cytoplasme est riche en organites, mais leur répartition n’est pas homogène

L’appareil de Golgi, habituellement volumineux, est situé dans le corps cellulaire, en position juxta-nucléaire
 
Les corps de Nissl se situent dans le corps cellulaire et éventuellement dans les dendrites
L’examen en MO de préparations colorées par des bleus basiques montre que le cytoplasme du corps cellulaire neuronal et de la partie proximale des dendrites contient un matériel intensément basophile réparti de façon variable et se présentant sous forme de blocs assez volumineux ou au contraire d’un fin semis de granulations. Ces corps de Nissl correspondent, en ME, à des amas de citernes de réticulum endoplasmique granulaire entre lesquels se trouvent de nombreux ribosomes libres souvent arrangés en petites rosettes de 5 à 6 grains (polysomes). L’abondance de cet ergastoplasme est le témoin de l’importance des synthèses protéiques de la cellule nerveuse.




Présents également dans les dendrites, les corps de Nissl sont par contre totalement absents de l’axone et de son cône d’implantation.
Les mitochondries et le cytosquelette sont ubiquitaires, dans tout le cytoplasme neuronal
  • Les mitochondries sont nombreuses et réparties dans le corps cellulaire, les dendrites et l’axone
  • Le cytosquelette est particulièrement riche. Présent dans le corps cellulaire, les dendrites et l’axone, le cytosquelette est composé de microfilaments d’actine, de filaments intermédiaires (constitués de protéines de neurofilaments) et de microtubules. Les microtubules sont indispensables à la réalisation du flux axonal (ou transport axonal) qui permet les transports bidirectionnels d’organites (mitochondries, vésicules synaptiques, lysosomes), de canaux ioniques, de neurotransmetteurs et neuromodulateurs, d’oligomères des protéines du cytosquelette, de molécules diverses entre le corps cellulaire et les extrémités axonales. Les synthèses protéiques ont lieu dans le corps cellulaire du neurone et ne peuvent se produire dans l’axone. Ainsi, les produits nouvellement synthétisés doivent cheminer le long de l’axone pour permettre le maintien de l’intégrité de la terminaison nerveuse qui est parfois très éloignée du site du corps cellulaire. On distingue un flux axonal antérograde (rapide ou lent) allant du corps cellulaire vers la périphérie et un flux axonal rétrograde cheminant en sens inverse. Le flux axonal rapide antérograde est assuré par les kinésines qui se lient aux organites à transporter et aux microtubules axonaux. Le flux axonal rétrograde est assuré par les dynéines cytoplasmiques qui réalisent comme précédemment un pont protéique entre l’organite et les microtubules. Dans les deux cas, le mouvement est généré par l’activité ATPasique de ces molécules. Les mécanismes du flux axonal lent sont mal connus.

Les autres organites
En plus des principaux organites précédemment décrits, on trouve encore dans le cytoplasme neuronal du réticulum endoplasmique lisse, des lysosomes, des amas de lipofuscine (pigment jaune-brun dont l’abondance augmente avec l’âge). Les neurones adultes ne possèdent habituellement pas de centrosome.
Les cas particuliers
  • Les neurones pigmentés du tronc cérébral contiennent dans leur cytoplasme des grains de neuro-mélanine.

  • Les neurones neuro-sécrétoires, situés dans l’hypothalamus, renferment des vésicules de sécrétion, arrondies, denses, entourées d’un halo clair, contenant des neuro-hormones. Celles-ci sont déversées dans la circulation sanguine et agissent à distance sur des cellules-cibles de nature diverse (cf. chapitres 2 et 3).

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
7.1 - Le système nerveux
7.2 - Les neurones
7.2.1 - La fonction des neurones est indissociable de leur forme
7.2.2 - La structure des neurones est caractéristique
7.2.3 - La membrane plasmique neuronale est le siège des synapses
7.2.2.1 - Le noyau, volumineux et sphérique, contient un gros nucléole
7.2.2.2 - Le cytoplasme est riche en organites, mais leur répartition n’est pas homogène