Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Histologie : les tissus

Sites à visiter

Table des Matières

Avant-Propos

1 - Méthodes de l'Histologie. Concept de tissu

2 - Les relations intercellulaires

3 - Les épithéliums

4 - Les tissus conjonctifs. Les tissus adipeux

5 - Les tissus squelettiques

6 - Les populations cellulaires « libres »

7 - Système nerveux et neurones

8 - Les systèmes nerveux central et périphérique

9 - Les tissus musculaires


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 3 - Les épithéliums

 

3.2 - Les épithéliums de revêtement

3.2.4 - La classification des épithéliums de revêtement fait appel à trois critères : la forme des cellules, le nombre des couches cellulaires et le type de différenciation des cellules qui le composent

 

3.2.4.3 Selon les spécialisations fonctionnelles et les différenciations qui les sous-tendent

On distingue des épithéliums de protection (mécanique ou chimique), d’échanges, d’absorption ou d’excrétion, de mouvements, de réception sensorielle, de sécrétion, etc.

3.2.4.4 Certains épithéliums particuliers échappent à cette classification

C’est le cas de l’épithélium interne de la capsule de Bowmann du glomérule rénal, de l’épithélium des tubes séminifères du testicule, de l’épithélium des voies urinaires excrétrices (dit épithélium polymorphe ou urothélium, cf. section 3.2.2.5).

3.2.4.5 Quelques exemples d’épithéliums de revêtement

  • L’épiderme : pavimenteux stratifié kératinisé, de protection et de réception sensorielle

  • L’épithélium œsophagien : pavimenteux stratifié non kératinisé, de protection mécanique

  • L’épithélium gastrique : prismatique simple à cellules à pôle muqueux fermé, épithélium sécrétoire de protection chimique

  • L’épithélium intestinal : prismatique simple avec entérocytes à plateau strié et cellules muqueuses caliciformes, d’absorption

  • L’épithélium respiratoire : primatique pseudo-stratifié, cilié avec cellules muqueuses caliciformes, de mouvement

  • L’épithélium des trompes utérines : prismatique simple cilié, avec des cellules glandulaires, de mouvement

  • L’endothélium des capillaires : pavimenteux simple, d’échanges

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
3.1 - La cellule épithéliale
3.2 - Les épithéliums de revêtement
3.3 - Les épithéliums glandulaires
3.2.1 - Les épithéliums de revêtement revêtent l’extérieur du corps et les cavités de l’organisme
3.2.2 - Les épithéliums de revêtement présentent des différenciations apicales
3.2.3 - Les épithéliums de revêtement ne contiennent aucun capillaire sanguin ou lymphatique
3.2.4 - La classification des épithéliums de revêtement fait appel à trois critères : la forme des cellules, le nombre des couches cellulaires et le type de différenciation des cellules qui le composent
3.2.4.1 - Selon la forme des cellules superficielles
3.2.4.2 - Selon le nombre de couches de cellules
3.2.4.3 - Selon les spécialisations fonctionnelles et les différenciations qui les sous-tendent
3.2.4.4 - Certains épithéliums particuliers échappent à cette classification
3.2.4.5 - Quelques exemples d’épithéliums de revêtement