Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Hématologie

Sommaire

1 - Agranulocytose médicamenteuse : conduite à tenir

2 - Dysmyélopoïèse

3 - Leucémie aiguë

4 - Leucémies lymphoïdes chroniques

5 - Lymphomes malins

6 - Maladie de Vaquez

7 - Myélome multiple des os

8 - Anémie par carence martiale

9 - Orientation diagnostique devant une adénopathie superficielle

10 - Orientation diagnostique devant une anémie

11 - Orientation diagnostique devant une éosinophilie

12 - Hémogramme : indications et interprétation

13 - Orientation diagnostique devant un purpura chez l’enfant et l’adulte

14 - Orientation diagnostique devant une splénomégalie

15 - Orientation diagnostique devant un syndrome mononucléosique

16 - Orientation diagnostique devant une thrombopénie

17 - Prescription et surveillance d’un traitement antithrombotique

18 - Accidents des anticoagulants

19 - Orientation diagnostique devant un trouble de l’hémostase et de la coagulation

20 - Transfusion sanguine et produits dérivés du sang : indications, complications. Hémovigilance

21 - Exposition accidentelle au sang (conduite à tenir)


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 1 - Agranulocytose médicamenteuse : conduite à tenir

 

 

  • Module 10 item 143
  • Objectifs :
    • Diagnostiquer une agranulocytose médicamenteuse
    • Identifier les situations d’urgence et planifier leurs prise en charge

1.1 Énoncer les manifestations cliniques qui doivent faire suspecter une agranulocytose

  • Fièvre élevée,
  • Et/ou angine ulcéro nécrotique ou ulcérations buccales,
  • Et/ou toute infection sévère avec signes de mauvaise tolérance hémodynamique et/ou résistant à une antibiothérapie de première intention bien conduite.

1.2 Conduite à tenir devant une fièvre avec agranulocytose

En ville :
Il s’agit d’une urgence diagnostique et thérapeutique. Prise en charge immédiate en milieu spécialisé.
A l’hôpital :
Distinguer : l’agranulocytose attendue, survenant chez un malade ayant reçu une chimiothérapie (téléphoner au service qui a administré la chimiothérapie).
L’examen clinique répété cherche des foyers infectieux, des signes de mauvaise tolérance hémodynamique. Souvent très pauvre (absence de polynucléaires), il risque d’être faussement rassurant.
Trois volets : diagnostique, infectieux, surveillance :
  • Volet diagnostique :
    • Enquête étiologique : prises médicamenteuses.
    • Myélogramme.
    • Interrompre tout traitement médicamenteux non indispensable.
  • Volet infectieux :
    • EN URGENCE antibiothérapie débutée dès les prélèvements réalisés et sans attendre leurs résultats : antibactérienne à large spectre, probabiliste et secondairement ajustée, en IV à doses adaptées.
    • PRECEDEE PAR hémocultures 3 séries, prélèvements de gorge, coprocultures, ECBU.
    • Pose d’une voie veineuse.
    • Cliché thoracique.
    • Mesures d’isolement du malade.
  • Volet surveillance :
    • Clinique et biologique. Déclaration au Centre de Pharmacovigilance. Fourniture au malade de la liste des médicaments contre-indiqués.

1.3 Connaître la principale étiologie des agranulocytoses

  • Médicamenteuse : immuno allergique ou toxique.
  • Immuno allergique : type amidopyrine.
  • Toxique : type chimiothérapie ou neuroleptiques.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
1.1 - Manifestations cliniques dâ???
1.2 - Conduite à tenir devant une fièvre avec agranulocytose
1.3 - Connaître la principale étiologie des agranulocytoses