Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Gynécologie

Sommaire

1 - Examen gynécologique

2 - Sexualité

3 - Leucorrhées

4 - Salpingites

5 - Ulcérations génitales

6 - MST

7 - Contraception

8 - IVG

9 - Stérilité du couple

10 - Assistance Médicale à la Procréation

11 - Hémorragie génitale chez la femme

12 - Algies pelviennes

13 - Aménorrhées primaires

14 - Aménorrhée secondaire

15 - Ménopause

16 - Prolapsus I.U.E

17 - Tuméfaction pelvienne

18 - Fibrome

19 - Kyste Ovarien

20 - Dépistage des cancers

21 - Pathologie bénigne du col utérin

22 - Cancer du col

23 - Cancer de l’endomètre

24 - Cancer de l’ovaire

25 - Pathologie benigne du sein

26 - Prise en charge des victimes d’abus sexuel


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 6 - MST

 

6.6 - Points essentiels

 

  • Les principaux facteurs de risque des MST sont : bas niveau socio-économique, jeune âge (86 % des cas incidents avant 30 ans) et précocité des rapports, multiplicité des partenaires, prostitution, population carcérale, tabac, drogue, alcool,
  • En cas de diagnostic d’une MST, il faut toujours rechercher d’autres MST associées,
  • Les principaux germes pathogènes en cause sont : HPV, Herpès, HIV, Neisseria gonorhae, Chlamydiae trachomatis, Syphilis,
  • En France, le nombre actuel d’infections herpétiques génitales symptomatiques primaires ou récurrentes est estimé à environ 600.000 par an,
  • Les conséquences sont essentiellement locales (vulvo-vaginales) et néonatales,
  • Les méthodes de détection de l’infection à Chlamydiae trachomatis avec multiplication du génome type PCR ou LCR sont les techniques de référence,
  • La symptomatologie est souvent frustre : le risque est celui de salpingite,
  • L’infection à gonocoques est actuellement asymptomatique dans 40 à 60 % des cas ; les signe urinaires sont fréquents chez le partenaire,
  • Les sérologies syphilitiques posent des problèmes de faux positifs et de réactions croisées avec d’autres tréponèmes ; d’où l’intérêt d’associer TPHA et VDRL.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
6.1 - Introduction
6.2 - Quelles sont les principales données épidémiologiques concernant les MST ?
6.3 - Quelles sont les principales conséquences des MST ?
6.4 - Dans quelles circonstances sommes nous amenés à évoquer le diagnostic de MST ?
6.5 - Comment diagnostiquer les principales MST ?
6.6 - Points essentiels