Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Gynécologie

Sommaire

1 - Examen gynécologique

2 - Sexualité

3 - Leucorrhées

4 - Salpingites

5 - Ulcérations génitales

6 - MST

7 - Contraception

8 - IVG

9 - Stérilité du couple

10 - Assistance Médicale à la Procréation

11 - Hémorragie génitale chez la femme

12 - Algies pelviennes

13 - Aménorrhées primaires

14 - Aménorrhée secondaire

15 - Ménopause

16 - Prolapsus I.U.E

17 - Tuméfaction pelvienne

18 - Fibrome

19 - Kyste Ovarien

20 - Dépistage des cancers

21 - Pathologie bénigne du col utérin

22 - Cancer du col

23 - Cancer de l’endomètre

24 - Cancer de l’ovaire

25 - Pathologie benigne du sein

26 - Prise en charge des victimes d’abus sexuel


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 25 - Pathologie benigne du sein

 

 

25.3 Comment un clinicien doit lire un compte-rendu anatomopathologique ?

Les renseignements cliniques
  • doivent être communiqués au pathologiste,
  • doivent figurer sur la réponse écrite du pathologiste,
  • comprennent âge, résumé clinique.
La macroscopie
  • importante pour le clinicien
    • prélèvement chirurgical : aspect et taille,
    • existence d’une lésion individualisée : taille, limites, éléments associés,
    • aspect du tissu adjacent.
La microscopie
  • nature de la lésion,
  • appréciation pronostique : existe-t-il un risque de cancer :
    • sur la lésion elle-même,
    • sur le parenchyme adjacent « typer la mastose ».
La conclusion
  • l’exérèse a porté sur ce que l’on souhaitait analyser,
  • le diagnostic est posé,
  • le pronostic est apprécié,
  • on définit une attitude pratique :
    • sein bénin non à risque (= surveillance usuelle),
    • sein bénin à risque (= surveillance particulière).

25.4 Attitude thérapeutique et suivi en cas de lésion bénigne du sein

25.4.1 Adénofibrome

Clinique
  • Tuméfaction unique (ou multiple soit d’emblée soit plus tard)
  • chez une patiente jeune (20 à 30 ans)
  • ayant tous les critères de la bénignité :
    • bien limitée,
    • élastique,
    • mobile par rapport à la peau et au reste de la glande mammaire,
    • isolée : sans adénopathie ni signes cutanés.

Anatomie pathologique : prolifération mixte épithéliale et conjonctive équilibrée
Image pieceadenof.jpg
Pièce opératoire d’un adénofibrome

Radiologiquement
  • opacité homogène à bords réguliers refoulant le tissucmammaire voisin (avec liseret clair de sécurité),
  • des macrocalcifications témoignent d’un adénofibrome vieilli.

Image radadenof.jpg

Echographie
  • lacune hypoéchogène régulière,
  • bien limitée,
  • homogène,
  • à grand axe parallèle à la peau refoulant doucement les tissus voisins.

L’échographie est très utile chez la femme jeune dont les seins sont denses.
Image echadenof.jpg
Echo adénofibrome

Conduite à tenir
  • Les traitements médicaux sont décevants (TRT progestatifs voire même chimiothérapie),
  • Les indications opératoires se limitent avec les progrès du diagnostic non sanglant :
    • adénofibrome qui ne fait pas sa preuve,
    • douleur,
    • préjudice esthétique,
    • souhait de la patiente.
  • En l’absence d’intervention : surveillance clinique annuelle en s’aidant d’une échographie chez la femme jeune.
  • On proposera d’autant plus facilement un cytoponction voire une microbiopsie que le diagnostic est à confirmer (+++ femme > 30 ans, contexte à risque).

Le risque de dégénérescence des AF est faible (1/10 000) mais certains AF constituent des marqueurs de risque de cancer du sein et imposent une surveillance mammaire :
  • « AF complexes » contenant des plages hyperplasiques atypiques,
  • AF au sein d’un sein à risque (HEA +++),
  • AF avec des ATCD familiaux de cancer du sein.

25.4.2 Tumeur phyllode

Tumeurs mixtes fibro-épithéliales particulières par le déséquilibre des 2 composants en faveur du tissu conjonctif.

Clinique
  • Survenue plus tardive que les AF : 45 ans
  • Croissance plus rapide
  • Tumeur de taille parfois importante, avec certaines zones molles (par nécrose tumorale)

Image tphyllod.jpg

Mammographie
aspect superposable aux AF
Echographie
  • masse ovoïde
  • hypoéchogène
  • avec possibilité de contenu hétérogène
Cyto/histologie
  • diagnostic.
  • Histologie : diagnostic et pronostic apprécié sur :
    • la fréquence des mitoses,
    • le caractère infiltrant en périphérie des lésions,
    • les atypies cellulaires,
    • le degré de cellularité de la composante fibreuse.
  • Ainsi on décrit des T phyllodes de grade I à IV (= sarcome phyllode).

Image tphylben.jpg
Tumeur phyllode bénigne

Image sarcome.jpg
Sarcome

Evolution
2 risques majeurs :
  • RECIDIVE : 14 % des cas
    • corrélée au grade initial de la tumeur et au caractère incomplet de la résection,
    • tendance à se faire sur un mode histologique plus agressif,
    • surtout les 3 premières années.
  • METASTASES :
    • par voie hématogène,
    • surtout poumons (60 %),
    • d’autant plus que la tumeur initiale est agressive et récidivante.
Traitement
  • Repose sur l’exérèse large en se donnant une marge de sécurité,
  • Surveillance clinique, mammographique et échographique,
  • Nécessaire pendant 5 ans.

25.4.3 Harmatome

Cliniquement
lésion mollasse parfois de fort volume sans signes associés.
Mammographie et échographie
lésion régulière bien limitée de même aspect / tonalité que le reste du sein
Anatomie pathologie
il s’agit d’un sein dans le sein

Image hamart.jpg

Image hamanap.jpg

25.4.4 Cytostéatonécrose

Cliniquement
Lésion apparaissant après un traumatisme du sein (accident ou chirurgie radiothérapie) masse ± dure :
  • avec possibilité de signes inflammatoires en regard
  • dans un contexte étiologique de traumatisme (chirurgie, choc)

Image cytostea.jpg

Radiologiquement
opacité mal systématisée avec microcalcifications,
Souvent diagnostic opératoire :
  • coque fibreuse
  • contenant à l’ouverture un liquide butyreux
  • par nécrose traumatique des tissus fibreux et adipeux mammaires.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
25.1 - Introduction
25.2 - Exploration dâ???
25.3 - Compte-rendu anatomopathologique
25.4 - Attitude thérapeutique et suivi en cas de lésion bénigne du sein
25.5 - CAT en cas d’écoulement mamelonnaire
25.6 - Conduite Ã???
25.7 - CAT devant une mastopathie à risque
25.8 - CAT devant une lésion infraclinique
25.9 - Circonstances de diagnostic dâ???
25.10 - Stratégie diagnostique
25.11 - Résultats des explorations devant un nodule en cas de cancer du sein
25.12 - Stratégie thérapeutique en cas de cancer du sein
25.13 - Surveillance dâ???
25.14 - Epidémiologie analytique et dépistage mammographique
25.15 - Points essentiels
25.4.1 - Adénofibrome
25.4.2 - Tumeur phyllode
25.4.3 - Harmatome
25.4.4 - Cytostéatonécrose