Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Endocrinologie

Table des matières

1 - Exploration de la glande thyroïde

2 - Les goitres (240)

3 - Nodules thyroïdiens : les cancers (240)

4 - Nodules thyroïdiens : conduite à tenir (240)

5 - Les hyperthyroïdies (245)

6 - Les hypothyroïdies (247)

7 - Hypercalcémies (318)

8 - Exploration des glandes surrénales

9 - Insuffisance surrénale (254)

10 - HTA d’origine endocrinienne : démarche diagnostique, causes (129)

11 - HTA d’origine endocrinienne : syndrome de Cushing (129)

12 - Néoplasies endocriniennes multiples (240, 318, 129, 205)

13 - Aménorrhées : aspects endocriniens (295)

14 - Hirsutismes (295)

15 - La ménopause (55)

16 - Hypogonadisme masculin, impuissance d’origine endocrinienne (338)

17 - Exploration de l’ante hypophyse

18 - Adénomes hypophysaires : diagnostic, complications (219)

19 - Adénomes hypophysaires : acromégalie (219)

20 - Adénomes hypophysaires : adénomes à prolactine (219)

21 - Insuffisance ante hypophysaire (219)

22 - Epidémiologie, clinique et traitement des diabètes (232)

23 - Complications chroniques du diabète sucré (232)

24 - Complications métaboliques aiguës du diabète sucré (232)

25 - Trouble de conscience chez un diabétique : conduite à tenir

26 - Surveillance d’un diabétique (232)

Glossaire


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 17 - Exploration de l’ante hypophyse

 

17.2 - Exploration morphologique

 

17.2.1 Radiographies du crâne et radiographies de la selle turcique de face et de profil

Elles ne sont plus pratiquées dans l’exploration de l’hypophyse depuis que des moyens plus performants sont utilisables. La découverte d’une grosse selle turcique lors d’une radiographie demandée pour une autre raison peut être l’occasion de découvrir une anomalie hypophysaire

17.2.2 IRM

C’est l’examen le plus performant pour visualiser l’hypophyse. Des clichés sont pris en T1, T2, avant et après administration de Gadolinium.

L’IRM normale de l’hypophyse montre :

  • un diamètre hypophysaire inférieur à 9 mm
  • une situation de la glande strictement intra sellaire
  • un diaphragme sellaire horizontal ou concave vers le haut (un aspect légèrement convexe est possible chez la femme enceinte ou l’adolescent)
  • une prise homogène de contraste après injection de gadolinium
  • un plancher sellaire régulier, sans effraction osseuse (mieux visible au scanner)
  • un tige pituitaire fine et strictement médiane de face (coupes coronales), oblique en bas et en avant de profil (coupes sagittales).
  • La post hypophyse, chargée en cellules lipidiques, se visualise par un hypersignal en arrière de l’antéhypophyse sur les clichés de profil sans injection.

17.2.3 Le scanner avec injection d’iode

Il est moins performant que l’IRM, mais est parfois indiqué pour visualiser les structures osseuses (état du plancher de la selle turcique) ou lorsque l’on souhaite mettre en évidence des calcifications (craniopharyngiomes)

17.2.4 L’artériographie ou l’ARM

Elle peut être indiquée pour visualiser la carotide intra caverneuse dans les adénomes expansifs, mais est rarement utilisée.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
17.1 - Exploration biologique
17.2 - Exploration morphologique
17.2.1 - Radiographies du crâne et radiographies de la selle turcique de face et de profil
17.2.2 - IRM
17.2.3 - Le scanner avec injection d’iode
17.2.4 - L’artériographie ou l’ARM