Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Embryologie ; illustrations

Sommaire

1 - Gamètes et fécondation

2 - Première semaine : la segmentation

3 - Deuxième semaine : l’implantation

4 - Troisième semaine : la gastrulation

5 - Quatrième semaine : neurulation et délimitation

6 - Annexes

7 - Clichés d’échographie fœtale


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 6 - Annexes

 

6.2 - Placenta

6.2.1 - Aspect macroscopique du placenta à terme

 

Le placenta est un organe généralement arrondi ou ovalaire dont le diamètre moyen est d’environ 22 cm. Son poids est d’environ 450 g, son épaisseur est d’environ 2,5 cm au centre du disque placentaire. Ces données biométriques sont évidemment des moyennes avec des variations physiologiques liées à la variabilité statistique de la population. Les bords latéraux du placenta sont en continuité avec les membranes.

Au cours de l’accouchement, le placenta est expulsé après l’enfant au cours d’une phase dénommée « délivrance ». Il convient alors d’examiner macroscopiquement le placenta. Il est facile de reconnaître deux faces très distinctes : la face maternelle (qui est au contact de la muqueuse utérine) et la face fœtale (qui borde la cavité amniotique ou poche des eaux). Au moment de l’accouchement, le placenta frais est rouge sombre car il est très riche en sang. Après fixation formolique (comme c’est le cas pour les photographies présentées sur ce site), il prend une couleur plus brune.

6.2.1.1 Face maternelle

La face maternelle est irrégulière creusée de sillons plus ou moins complets qui délimitent 10 à 40 lobes ou lobules placentaires. Ces régions constituent les cotylédons maternels.


Cette face maternelle correspond en fait au plan de clivage entre le placenta proprement dit et la muqueuse utérine dans laquelle il est enchâssé. Ainsi, durant la gestation, cette face n’est pas directement visible. Une des conséquences de ce clivage est la possibilité d’hémorragie lors de la délivrance. Ces hémorragies peuvent être visualisées sous la forme de caillots sanguins adhérents à la face maternelle.


Les petites zones blanchâtres de la face fœtale correspondent à des régions de calcification, phénomène banal au voisinage du terme.

6.2.1.2 Face fœtale

La face fœtale du placenta est facilement reconnaissable : elle est en rapport avec le cordon ombilical (zone d’implantation du cordon ombilical) et elle est le siège de la ramification des vaisseaux ombilicaux qui arrivent au niveau placentaire par le cordon.


Les vaisseaux ombilicaux sont au nombre de trois : deux artères (qui drainent le sang vers le placenta) et une veine (qui draine le sang vers le fœtus). Ces vaisseaux cheminent dans le cordon ombilical puis se ramifient sur la face fœtale du placenta. On peut reconnaître les ramifications des artères ombilicales de celles de la veine ombilicale car les branches artérielles passent au-dessus des branches veineuses.


On peut noter la présence de petites zones blanchâtres sur la face fœtale du placenta. Ces zones correspondent à des remaniements vasculaires sous-jacents.

La face fœtale est recouverte par une membrane qu’il est possible de récliner facilement du fait d’un plan de clivage. Cette membrane est généralement dénommée amnios.


L’analyse histologique de l’amnios macroscopique montre qu’il est constitué de deux tissus : l’épithélium amnioblastique et le mésenchyme extra-embryonnaire sous-jacent.


     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
6.1 - Cordon ombilical
6.2 - Placenta
6.3 - Pathologies des annexes
6.2.1 - Aspect macroscopique du placenta à terme
6.2.2 - Aspects échographiques du placenta
6.2.1.1 - Face maternelle
6.2.1.2 - Face fœtale