Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Diabétologie

Table des matières

1 - Diabète : épidémiologie, diagnostic, étiologie

2 - Physiopathologie du diabète de type 1

3 - Physiopathologie du diabète de type 2

4 - Diabète et grossesse

5 - Suivi du patient diabétique de type 2 (ANAES)

6 - Complications du diabète (type 1 et 2)

7 - Acidose lactique

8 - Acidocétose diabétique

9 - Coma hyper-osmolaire

10 - Rétinopathie diabétique

11 - Etude du D.C.C.T : Diabetes Control and Complications Trial Research Group

12 - Etude de l’U.K.P.D.S : United Kingdom Prospective Diabetes Study

13 - Traitement du diabète de type I

14 - Traitement du diabète de type 2

15 - Hypoglycémie


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 15 - Hypoglycémie

 

15.1 - Hypoglycémies en dehors du diabète

15.1.1 - Hypoglycémies organiques

15.1.1.2 - Les hypoglycémies organiques de cause évidente

 

En cas de suspicion d’hypoglycémie organique, il convient d’éliminer un certain nombre de diagnostics étiologiques avant d’avoir recours à l’épreuve de jeûne et à des investigations plus poussées.

  1. Hypoglycémies médicamenteuses et toxiques

    De nombreux médicaments, en dehors des médicaments hypoglycémiants peuvent être responsables d’hypoglycémies par des mécanismes variés. Mais tous ces médicaments voient leur potentialité à déclencher une hypoglycémie augmenter sur un terrain facilitant : surtout en cas d’insuffisance rénale, de dénutrition ou cachexie, de diarrhée prolongée, d’infection sévère, de polypharmacothérapie, d’insuffisance surrénale latente... Elles surviennent donc avec prédilection chez les personnes âgées.

    Ces médicaments sont (en dehors des sulfamides hypoglycémiants et de l’insuline) :
    • l’aspirine à forte dose
    • le disopyramide (RYTHMODAN)
    • la cibenzoline (CIPRALAN) et les dérivés de la quinine
    • le dextropropoxyphène (ANTALVIC, DI-ANTALVIC, PROPOFAN)
    • les antidépresseurs (fluoxétine, IMAO)
    • la pentamidine (LOMEDINE),
    • le cotrimoxazole (BACTRIM)
    • le perhexiline (PEXID) qui n’est pratiquement plus prescrit
    • les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (captopril, enalapril) : leur responsabilité reste discutée
    • les dérivés de la quinine

    L’alcool peut entraîner une hypoglycémie en inhibant la néoglycogénèse hépatique chez un sujet dénutri, à jeun ou en potentialisant des médicaments hypoglycémiants.
  2. Hypoglycémies d’origine endocrinienne

    L’hypoglycémie fait partie de la symptomatologie de l’insuffisance surrénalienne primitive ou secondaire à l’arrêt des corticoïdes, de l’insuffisance hypophysaire, de l’hypothyroïdie. Au moindre doute clinique, il est donc justifié de demander un test au synacthène immédiat, un dosage de T4 libre et de TSH ou des tests de stimulation hypophysaire.
  3. Hypoglycémies tumorales extrapancréatiques

    Il s’agit de tumeurs dans 45 % des cas mésenchymateuses rarement bénignes (fibromes, neurofibromes, mésothéliomes), plus souvent malignes (sarcomes), soit intrathoraciques, soit abdominales.
    Le diagnostic repose le plus souvent sur la découverte d’une tumeur volumineuse, parlante cliniquement, associée à des malaises fréquents et graves. L’hypoglycémie est causée par la production par la tumeur d’une forme anormale d’IGF-II (Insulin-like growth factor II).
  4. Hypoglycémies multifactorielles

    Les patients hospitalisés pour une maladie chronique grave ou une atteinte aiguë multisystémique cumulent souvent plusieurs causes d’hypoglycémies : cachexie, médicaments, insuffisance rénale ou hépatique, inhibition de la néoglucogénèse hépatique lors d’un état de choc ou d’un syndrome septique aigu...

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
15.1 - Hypoglycémies en dehors du diabète
15.2 - L’hypoglycémie chez le diabétique
15.1.1 - Hypoglycémies organiques
15.1.2 - L’hypoglycémie réactive ou hypoglycémie post prandiale
15.1.1.1 - Diagnostic positif
15.1.1.2 - Les hypoglycémies organiques de cause évidente
15.1.1.3 - L’insulinome
15.1.1.4 - Traitement de l’hypoglycémie organique