Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Cancérologie

Sommaire

I - Cancérologie générale

1 - Généralités cliniques

2 - Prévention, dépistage, cancers professionnels

3 - Biologie du cancer

4 - Anatomie pathologique

5 - Bases de la radiothérapie

6 - Principes de la chimiothérapie anti-tumorale

7 - Principe de la prise en charge psychologique du patient cancéreux

II - Localisations

8 - Cancer du testicule

9 - Cancers du col utérin

10 - Cancers de l’endomètre

11 - Cancer du sein

12 - Le cancer de l’ovaire

13 - Cancers bronchiques non à petites cellules

14 - Cancers bronchiques à petites cellules

15 - Cancer de l’œsophage

16 - Les cancers colorectaux

17 - Cancer de l’estomac

18 - Cancers des voies aéro-digestives supérieures


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie I - Cancérologie générale
Chapitre 4 - Anatomie pathologique

 

 

Auteur : P. Fouret

4.1 La cellule cancéreuse

4.1.1 Critères cytologiques de malignité (atypies cytonucléaires)

  • Anomalies des noyaux :
    • Taille : augmentation, inégalité (anisocaryose)
    • Structure : chromatine irrégulièrement répartie (mottes), hyperchromatisme
    • Forme : contours irréguliers, membrane nucléaire épaissie
    • Nombre : multinucléation
    • Nucléole : augmentation de taille, multiplicité, anomalies de forme
    • Mitoses : augmentation de nombre, anomalies de forme (mitoses tripolaires, asymétriques).
  • Anomalies des cytoplasmes :
    • Diminution de taille : augmentation du rapport nucléocytoplasmique
    • Basophilie

4.1.2 Signification des atypies cytonucléaires :

Présentes au niveau de la plupart des tumeurs malignes.

Peuvent s’observer en dehors des tumeurs malignes : leïomyomes, viroses, après irradiation, chimiothérapie, intoxication par la colchicine… nécrose

Les critères de malignité ne sont pas nécessaires au diagnostic de certaines tumeurs malignes.

Exemple 1 : adénocarcinome de bas grade des sinus de la face.

Exemple 2 : tumeurs musculaires lisses augmentation du nombre de mitoses sans atypies (leïomyome/leïomyosarcome).

Critères de malignité : contexte +++

Il y a des degrés ou grades dans les atypies :

  • Marquées : grade nucléaire élevé
  • Modérées : difficultés à les affirmer, à les rapporter à un processus cancéreux (« overlap »).

L’aspect des noyaux est influencé par les conditions techniques : délais de fixation, le type de fixation (congélation, type de fixateur, durée de fixation), etc.

4.1.3 Différenciation cellulaire

Cellules indifférenciées cellules différenciées = acquisition de caractères distinctifs morphologiques et/ou fonctionnels

Différenciation cellulaire :

  1. cultures cellulaires (agents différenciants)
  2. embryogenèse
  3. renouvellement tissulaire.

Processus physiologique étroitement contrôlé, qui peut cependant se modifier en dehors de tout processus tumoral (métaplasie).

Différenciation cellulaire tumorale : acquisition de caractères distinctifs par les cellules tumorales.

  • microscopie standard :
    1. limites cellulaires,
    2. abondance, coloration, contenu, forme des cytoplasmes,
    3. emplacement, densité et aspect des noyaux…
  • marqueurs histochimiques, immunohistochimiques, ultrastructuraux.

La différenciation des cellules tumorales fait partie de la différenciation tumorale.

4.2 Le tissu cancéreux

Tumeur : tissu néoformé caractérisé par une prolifération cellulaire incontrôlée.

Notion de tissu :

  1. hétérogénéité : cellules proliférantes et des cellules d’accompagnement (stroma)
  2. aspect histopathologique particulier : à la base du diagnostic +++ des tumeurs = types tumoraux précis définis par des critères morphologiques (microscopiques).

Tissu tumoral :

  • Aspect des cellules tumorales (microscopie standard et autres techniques)
    • Atypies
    • Différenciation cellulaire
  • Les relations des cellules tumorales entre elles : cellules cohésives, glandes…
  • Le stroma
  • Les relations avec le tissu pré-existant

4.2.1 Différenciation tumorale

Ressemblance du tissu tumoral à un tissu normal adulte ou embryonnaire (tumeur embryonnaire).

Méthodes d’étude :

  1. Microscopie standard : globes cornés d’un carcinome épidermoïde bien différencié
  2. Histochimie : sécrétion alcianophile des adénocarcinomes mucosécrétants
  3. Immunohistochimie : HMB45 dans les mélanomes
  4. Microscopie électronique : grains de neurosécrétion dans un carcinome neuroendocrine.

Concerne :

  1. Cellules tumorales
  2. Architecture du tissu
  3. Stroma

Cancers différencié, peu différencié, Cancer anaplasique, Carcinome indifférencié

4.2.2 Stroma

Composition :

  1. Fibroblastes
  2. Capillaires néoformés
  3. Fivres de callagène ou élastiques
  4. Cellures inflammatoires

Aspects particuliers :

  1. Riche en fibres (linite)
  2. Adaptatif (endocrine)
  3. Inflammatoire (UCNT, lymphome B riche en cellules T)
  4. Métaplasie osseuse
  5. Calcosphérites
  6. Dépôt d’amylose (carcinomes médullaires de la thyroïde).

Le stroma peut être un élément diagnostic : stroma myxoïde d’un adénome pléomorphe de la parotide. Il est parfois trompeur (UCNT). Influence pronostique possible dans certains cas. Cible de traitements adjuvants.

  • Eprouvés : BCG thérapie
  • En cours d’expérimentation : anti-angiogènes

4.2.3 Malignité

Une tumeur maligne :

  1. Détruit le tissu pré-existant
  2. Récidive
  3. Donne des métastases

Donc, malignité = comportement évolutif +++

Malignité traitements lourds souvent combinés :

  • Local : chirurgie et/ou radiothérapie
  • Général (maladie systémique) : traitements adjuvants (chimiothérapie le plus souvent).

Nuances dans l’opposition tumeurs bénignes/tumeurs malignes :

  1. Tumeur à malignité potentielle
  2. Tumeur bénigne agressive et récidivante
  3. Tumeur à malignité locale

Degrés dans la malignité :

  1. Circonstances de découverte
  2. Type tumoral
  3. Différenciation/histopronostic
  4. Extension tumorale

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
4.1 - La cellule cancéreuse
4.2 - Le tissu cancéreux
4.3 - Reconnaître la malignité d’une tumeur
4.4 - Nomenclature
4.5 - Schéma évolutif des lésions anatomopathologiques : progression
4.6 - Métastases
4.7 - Prélèvements
4.8 - Apport de l’anatomopathologie au diagnostic des tumeurs
4.1.1 - Critères cytologiques de malignité (atypies cytonucléaires)
4.1.2 - Signification des atypies cytonucléaires :
4.1.3 - Différenciation cellulaire
4.2.1 - Différenciation tumorale
4.2.2 - Stroma
4.2.3 - Malignité