Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Cancérologie

Sommaire

I - Cancérologie générale

1 - Généralités cliniques

2 - Prévention, dépistage, cancers professionnels

3 - Biologie du cancer

4 - Anatomie pathologique

5 - Bases de la radiothérapie

6 - Principes de la chimiothérapie anti-tumorale

7 - Principe de la prise en charge psychologique du patient cancéreux

II - Localisations

8 - Cancer du testicule

9 - Cancers du col utérin

10 - Cancers de l’endomètre

11 - Cancer du sein

12 - Le cancer de l’ovaire

13 - Cancers bronchiques non à petites cellules

14 - Cancers bronchiques à petites cellules

15 - Cancer de l’œsophage

16 - Les cancers colorectaux

17 - Cancer de l’estomac

18 - Cancers des voies aéro-digestives supérieures


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie II - Localisations
Chapitre 15 - Cancer de l’œsophage

 

 

15.5 Traitement du cancer de l’œsophage

15.5.1 Chirurgie

Le traitement à visée curative est basé classiquement sur l’exérèse chirurgicale.

La technique standard est l’œsophagectomie transthoracique subtotale avec curage ganglionnaire et plastie gastrique si possible :

L’exérèse complète de la tumeur doit passer 5 cm au-dessus du pôle supérieur de la tumeur

Comprendre l’ablation des tissus péri-tumoraux et un curage lymphatique.

Différentes voies d’abord sont possibles (avec ou sans thoracotomie) et le remplacement de l’œsophage réséqué est généralement réalisé au moyen d’une plastie gastrique.

Le traitement chirurgical n’est possible que chez les malades capables de supporter cette intervention (âge, état général, fonctions respiratoire, cardiaque et hépatique) et dont la tumeur ne comporte pas d’envahissement des structures adjacentes ni de métastases.

Le traitement chirurgical est une option recommandée pour les petites tumeurs localisées à la paroi œsophagienne.

Ce traitement reste une option pour les tumeurs franchissant la paroi œsophagienne (atteinte de l’adventice ou T3, atteinte ganglionnaire ou N1.

La chirurgie n’est pas recommandée pour les tumeurs envahissant les organes médiastinaux (T4) ou avec des métastases à distance (M).

15.5.2 Radiothérapie sans chimiothérapie concomitante

En cas de contre-indication à une chimiothérapie concomitante, la radiothérapie exclusive est recommandée pour le traitement des cancers de l’œsophage avancés ou inopérables.

La radiothérapie préopératoire ou postopératoire n’est pas indiquée pour le traitement des cancers de l’œsophage dans l’état actuel des connaissances.

15.5.3 Chimiothérapie sans radiothérapie concomitante

La chimiothérapie postopératoire n’est pas indiquée pour le traitement adjuvant des cancers de l’œsophage dans l’état actuel des connaissances.

La chimiothérapie préopératoire (cisplatine - 5FU) a permis d’améliorer la survie dans un essai thérapeutique récent, par rapport à la chirurgie exclusive (Lancet 2002 ; 359 : 1727-33).

15.5.4 Radiochimiothérapie concomitante

15.5.4.1 Exclusive

L’association d’une chimiothérapie et d’une radiothérapie concomitante (radiochimiothérapie) exclusive apparaît actuellement supérieure à la radiothérapie exclusive pour le traitement non chirurgical des cancers de l’œsophage.

Une radiothérapie délivrant 50 Gy ou 60 Gy en 5 à 6 semaines, associée à 4 cures de cisplatine 5 FU toutes les 4 semaines peut être considéré comme le traitement standard des sujets inopérables.

La radiochimiothérapie concomitante constitue également une alternative à la chirurgie chez les sujets opérables pour traiter les tumeurs franchissant la paroi œsophagienne.

15.5.4.2 Préopératoire

La radiochimiothérapie concomitante préopératoire n’a pas fait la preuve de sa supériorité sur la chirurgie seule, dans les cancers épidermoïdes opérables, en terme d’amélioration de la survie.

En ce qui concerne les adénocarcinomes de l’œsophage opérables, une étude récente a montré l’efficacité de la radiochimiothérapie concomitante en terme d’amélioration de la survie (N Engl J Med 1996 ; 335 : 462-467).

Une radiochimiothérapie préopératoire peut être proposée car elle augmente les taux de résécabilité et permet même d’obtenir (dans un tiers des cas) une stérilisation tumorale préopératoire et sur les pièces d’exérèse.

15.5.5 Traitements endoscopiques

  • La radiothérapie endoluminale (curiethérapie) et la destruction tumorale par photocoagulation laser peuvent être envisagées à titre de traitement curatif dans les formes superficielles ne dépassant pas la sous-muqueuse (avec un risque de 10 % de laisser évoluer des métastases ganglionnaires).
  • Différentes méthodes thérapeutiques à visée palliative ont pour but de restaurer et de maintenir une filière œsophagienne suffisante et d’éviter la mise en place d’une gastrostomie. Ces méthodes sont essentiellement endoscopiques : dilatations endoscopiques itératives, intubation endoscopique trans-tumorale, désobstruction par photocoagulation ou électrocoagulation. On peut aussi entreprendre à titre palliatif une radiothérapie et/ou une chimiothérapie en association ou non avec une méthode endoscopique. Ces méthodes sont proposées en cas de contre indication chirurgicale ou dans les formes d’emblée très évoluées ainsi que dans les récidives. Elles permettent d’améliorer la qualité de la survie.

15.6 Pronostic du cancer de l’œsophage en fonction de son extension

Toutes formes confondues, la survie des patients atteints d’un cancer de l’œsophage est inférieure à 10 % à 5 ans.

Elle dépend de l’extension pariétale. L’envahissement ganglionnaire joue également un rôle important : 25 % de survies à 5 ans en l’absence et 10 % de survies à 5 ans en présence d’un envahissement ganglionnaire.

En présence de métastases (les ganglions sus-claviculaires et cœliaques sont considérés comme des métastases), la survie à 5 ans est nulle.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
15.1 - Généralités
15.2 - Anatomopathologie
15.3 - Circonstances révélatrices du cancer de l’œsophage et la place de l’endoscopie
15.4 - Bilan d’extension et d’opérabilité et du terrain d’un cancer de l’œsophage
15.5 - Traitement du cancer de l’œsophage
15.6 - Pronostic du cancer de l’œsophage en fonction de son extension
15.5.1 - Chirurgie
15.5.2 - Radiothérapie sans chimiothérapie concomitante
15.5.3 - Chimiothérapie sans radiothérapie concomitante
15.5.4 - Radiochimiothérapie concomitante
15.5.5 - Traitements endoscopiques
15.5.4.1 - Exclusive
15.5.4.2 - Préopératoire