Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Structures fonctions

Plan du cours

Objectifs

I - Introduction

1 - Définitions

II - Protéines transporteuses

2 - Définitions

3 - L’hémoglobine

III - Récepteurs

4 - Définitions

5 - Le récepteur des LDL

IV - Enzymes

6 - Définitions

7 - La ribonucléase

V - Protéines contractiles

8 - Définitions

9 - Le muscle strié

VI - Protéines immunitaires

10 - Définitions

11 - Les immunoglobulines

VII - Glycoprotéines

12 - Définitions

13 - Les glycoprotéines


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie V - Protéines contractiles
Chapitre 9 - Le muscle strié

 

9.7 - Activité de la myosine

 

Image SF_38_PICT.jpg
SF 38

  • Le mouvement de la molécule d’actine se déroule en quatre temps :
    1. la fixation d’une molécule d’ATP sur la tête de la myosine (site catalytique) suivie de son hydrolyse produit l’énergie qui va induire les mouvements de la molécule ;
    2. la liaison de la tête de la myosine avec une molécule d’actine d’un filament fin est dissociée et le bras de la molécule de myosine se replie sur le filament épais (relaxation) ;
    3. la tête de la myosine toujours liée à l’ADP se lie à une autre molécule d’actine située plus loin sur le filament fin (à condition que le Ca++ soit présent ce qui démasque le site de fixation) ;
    4. le bras de la molécule de myosine s’écarte du filament épais (coup d’aviron) en tirant sur le filament fin lié à sa tête (contraction).
  • Enfin, la molécule d’ADP et l’ion phosphate quittent le site catalytique.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
9.1 - Myofibrille
9.2 - Filament fin
9.3 - Filament épais
9.4 - Contraction
9.5 - Récepteur nicotinique
9.6 - Transconformations
9.7 - Activité de la myosine