Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Respiration Mitochondriale

Plan du cours

Objectifs

I - Les coenzymes transporteurs d’énergie

1 - Le coenzyme ATP/ADP

2 - Le coenzyme GTP/GDP

3 - Réactions couplées par transfert de phosphate

II - Les oxydations

4 - Couples d’oxydoréduction

5 - Exemples de couples d’oxydoréduction

III - La chaîne respiratoire mitochondriale

6 - Chaîne Respiratoire Mitochondriale = CRM

7 - Bilans et schémas généraux de la CRM

8 - Inhibiteurs et découplants de la CRM

9 - Théorie chimio-osmotique (Mitchell)

IV - Navettes mitochondriales

10 - La navette malate/aspartate

11 - La navette du glycérophosphate


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie III - La chaîne respiratoire mitochondriale
Chapitre 8 - Inhibiteurs et découplants de la CRM

 

8.12 - Exemple de découplant de la CRM : le 2,4-DiNitroPhénol

 

Image RM_53_PICT.jpg
RM 53

  • Examinons à titre d’exemple l’effet du 2,4 dinitrophénol (2,4 DNP) sur la chaîne respiratoire mitochondriale.
  • Ce découplant est dissous dans les lipides de la membrane interne de la mitochondrie qu’il rend perméable aux protons. Cette fuite de protons à travers la membrane, entraîne la diminution du gradient de protons transmembranaire. Par suite les oxydoréductases de la chaîne respiratoire accélèrent leur pompage de protons et donc les oxydations couplées. C’est pourquoi les découplants sont des activateurs de la respiration et des oxydations cellulaires.
  • Le pompage des protons lorsque le gradient est abaissé consomme moins d’énergie ; il y a donc davantage d’énergie libérée dans le milieu sous forme de chaleur.
  • Quant à l’ATPase dont la réaction est réversible, ne disposant plus du gradient suffisant pour fournir l’énergie dont elle a besoin pour la phosphorylation de l’ADP, elle catalysera la réaction dans l’autre sens, hydrolysant l’ATP en ADP et en phosphate en utilisant le reste de l’énergie pour pomper des protons de la matrice vers l’espace intermembranaire et libérer de la chaleur dans le milieu. Lorsque le gradient devient plus faible encore, une des sous-unités du complexe F0-F1 inhibe cette activité d’hydrolyse de l’ATP restant.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
8.1 - Effecteur
8.2 - Inhibiteurs de la chaîne respiratoire mitochondriale
8.3 - Exemple d’inhibiteur de la CRM : l’antimycine
8.4 - Exemple d’inhibiteur de la CRM : la roténone
8.5 - Exemple d’inhibiteur de la CRM : le malonate
8.6 - Exemple d’inhibiteur de la CRM : le cyanure
8.7 - Exemple d’inhibiteur de la CRM : l’oligomycine
8.8 - Exemple d’inhibiteur de la CRM : l’atractylate
8.9 - Exemple d’inhibiteur de la CRM : le bongkrékate
8.10 - Découplant
8.11 - Découplants de la chaîne respiratoire mitochondriale
8.12 - Exemple de découplant de la CRM : le 2,4-DiNitroPhénol
8.13 - Exemple de découplant de la CRM : l’arséniate
8.14 - Protéines découplantes