Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Réserves Energétiques

Plan du cours

Objectifs

I - Molécules riches en énergie

1 - Introduction

2 - La voie anaérobie alactique

II - Régulation de la glycémie

3 - Introduction

4 - Mécanismes hyperglycémiants : la glycogénolyse

5 - Mécanismes hyperglycémiants : la gluconéogénèse

6 - Mécanismes hypoglycémiants : la glycogénogénèse

7 - Mécanismes hypoglycémiants : la lipogénèse


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie II - Régulation de la glycémie
Chapitre 4 - Mécanismes hyperglycémiants : la glycogénolyse

 

4.7 - Adrénaline

 

Image RE_17_PICT.jpg
RE 17

  • Sécrétée par les glandes médullosurrénales.
  • Hormone de réponse au stress, elle augmente le taux de l’AMPc, ce qui entraîne les effets suivants :
    • activation de la lipolyse (lipase hormono-sensible du tissu adipeux)
    • inhibition de la lipogénèse (foie, tissu adipeux)
    • activation de la glycogénolyse (muscle, foie)
    • inhibition de la glycogénogénèse (muscle, foie)
    • activation de la gluconéogénèse hépatique (action antagoniste de celle de l’insuline).
  • L’adrénaline est aussi sympathomimétique : elle accélère le cœur (effet inotrope positif), ce qui augmente le débit d’Oxygène pour la chaîne respiratoire mitochondriale.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
4.1 - Glycogénolyse (définition)
4.2 - Glycogène phosphorylase
4.3 - Phosphoglucomutase
4.4 - Glucose-6-phosphatase
4.5 - Glycogénolyse (schéma général)
4.6 - Glycogénolyse (bilan)
4.7 - Adrénaline
4.8 - Glucagon
4.9 - Activation de la phosphorylase
4.10 - Insuline
4.11 - Inhibition de la phosphorylase