Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Réserves Energétiques

Plan du cours

Objectifs

I - Molécules riches en énergie

1 - Introduction

2 - La voie anaérobie alactique

II - Régulation de la glycémie

3 - Introduction

4 - Mécanismes hyperglycémiants : la glycogénolyse

5 - Mécanismes hyperglycémiants : la gluconéogénèse

6 - Mécanismes hypoglycémiants : la glycogénogénèse

7 - Mécanismes hypoglycémiants : la lipogénèse


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie II - Régulation de la glycémie
Chapitre 4 - Mécanismes hyperglycémiants : la glycogénolyse

 

4.1 - Glycogénolyse (définition)

 

Image RE_11_PICT.jpg
RE 11

  • Beaucoup de cellules mettent de l’énergie en réserve sous forme de glycogène, surtout lorsqu’elle dépendent beaucoup de la glycolyse pour leur métabolisme énergétique (neurones, globules rouges). Mais les réserves principales de glycogène se trouvent dans les muscles et surtout dans le foie.
  • Pour mobiliser le glycogène vers le métabolisme énergétique, il faut dépolymériser cette substance et libérer le glucose : c’est la fonction des enzymes de la glycogénolyse.
  • Le glycogène est découpé par les phosphorylases et l’enzyme débranchant, puis transformé en glucose-6-phosphate. Le glucose-6-phosphate enfin sera utilisé par la glycolyse cytoplasmique, ou bien sécrété sous forme de glucose libre dans le plasma.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
4.1 - Glycogénolyse (définition)
4.2 - Glycogène phosphorylase
4.3 - Phosphoglucomutase
4.4 - Glucose-6-phosphatase
4.5 - Glycogénolyse (schéma général)
4.6 - Glycogénolyse (bilan)
4.7 - Adrénaline
4.8 - Glucagon
4.9 - Activation de la phosphorylase
4.10 - Insuline
4.11 - Inhibition de la phosphorylase