Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Oxydations Cellulaires

Plan du cours

Objectifs

I - La glycolyse (PAES)

1 - L’activation

2 - La glycolyse cytoplasmique

3 - La glycolyse anaérobie

4 - La glycogénolyse

5 - Métabolisme du pyruvate

6 - Le cycle de Krebs

II - La lipolyse (PAES)

7 - La β-oxydation

III - La régulation du métabolisme énergétique (PCEM2)

8 - Introduction

9 - Régulation des oxydations cellulaires

10 - Régulation de la glycolyse

11 - Activation de la lipolyse

12 - Adaptation du muscle à l’effort prolongé

13 - Thermogénèse

14 - Inhibition du métabolisme énergétique

15 - La cétogénèse


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie I - La glycolyse (PAES)
Chapitre 5 - Métabolisme du pyruvate

 

5.2 - Le pyrophosphate de thiamine = TPP

 

Image OC_22_PICT.jpg
OC 22

  • Pour expliquer le fonctionnement de l’enzyme qui va utiliser ce pyruvate, il nous faut décrire plusieurs coenzymes que nous rencontrons pour la première fois.
  • Le pyrophosphate de thiamine (ou Thiamine pyrophosphate, en abrégé TPP) est le premier de ces coenzymes.
  • Sa structure comprend une pyrimidine, à gauche, substituée d’une fonction amine et d’un radical méthyl et liée par un pont méthylène à un deuxième noyau. Ce noyau qu’on appelle thiazole est constitué de 3 Carbones, d’un Azote et d’un Soufre. Il porte un radical méthyl et une chaîne latérale dont le deuxième Carbone est un alcool primaire. Cet alcool est estérifié par une molécule d’acide phosphorique, liée à un autre acide phosphorique par une liaison anhydride d’acide.
  • Le deuxième phosphate est lié par une liaison covalente avec l’enzyme. La thiamine pyrophosphate est donc un coenzyme lié.
  • Son poids moléculaire est de 422 g/mol.
  • L’ensemble de la pyrimidine et du noyau thiazole constitue la thiamine, ou vitamine B1. Le besoin quotidien de vitamine B1 est de 1 à 2 mg/jour.
  • La partie active du coenzyme TPP est située dans le noyau thiazole. L’Azote quaternaire établit avec le Carbone voisin une liaison double qui donne à l’Hydrogène porté par ce Carbone un caractère labile, c’est-à-dire qu’il peut se détacher facilement du noyau.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
5.1 - Entrée dans la mithocondrie
5.2 - Le pyrophosphate de thiamine = TPP
5.3 - Aldéhyde + thiazole
5.4 - Le lipoamide
5.5 - Dihydrolipoamide / lipoamide
5.6 - Le coenzyme A
5.7 - Acyl-coenzyme A
5.8 - Pyruvate déshydrogénase (I) : décarboxylase
5.9 - Pyruvate déshydrogénase (II) : transacétylase
5.10 - Pyruvate déshydrogénase (III) : lipoyl déshydrogénase
5.11 - Pyruvate déshydrogénase (bilan)