Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Oxydations Cellulaires

Plan du cours

Objectifs

I - La glycolyse (PAES)

1 - L’activation

2 - La glycolyse cytoplasmique

3 - La glycolyse anaérobie

4 - La glycogénolyse

5 - Métabolisme du pyruvate

6 - Le cycle de Krebs

II - La lipolyse (PAES)

7 - La β-oxydation

III - La régulation du métabolisme énergétique (PCEM2)

8 - Introduction

9 - Régulation des oxydations cellulaires

10 - Régulation de la glycolyse

11 - Activation de la lipolyse

12 - Adaptation du muscle à l’effort prolongé

13 - Thermogénèse

14 - Inhibition du métabolisme énergétique

15 - La cétogénèse


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie I - La glycolyse (PAES)
Chapitre 3 - La glycolyse anaérobie

 

3.2 - Bilan de la glycolyse anaérobie (glucose)

 

Image OC_15_PICT.jpg
OC 15

  • En l’absence d’Oxygène la glycolyse s’achève par la réduction du pyruvate par la LDH.
  • Pour faire le bilan de cette glycolyse anaérobie, additionnons les bilans de l’hexokinase, de la glycolyse cytoplasmique et de la LDH. Ce qui, en partant du glucose, donne le résultat suivant : une mole de glucose est oxydée en présence de deux moles d’ADP et de phosphates pour former deux moles de lactate, deux ATP et 2 moles d’eau.
  • L’énergie de cette oxydation partielle se retrouve dans les deux liaisons riches en énergie de l’ATP formé et 122 kJ de chaleur.
  • Pour former une mole d’ATP à partir d’ ADP et de phosphate, la cellule en anaérobiose devra donc utiliser 1/2 mole de glucose sanguin soit 90 grammes.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
3.1 - Lactate déshydrogénase
3.2 - Bilan de la glycolyse anaérobie (glucose)