Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Oxydations Cellulaires

Plan du cours

Objectifs

I - La glycolyse (PAES)

1 - L’activation

2 - La glycolyse cytoplasmique

3 - La glycolyse anaérobie

4 - La glycogénolyse

5 - Métabolisme du pyruvate

6 - Le cycle de Krebs

II - La lipolyse (PAES)

7 - La β-oxydation

III - La régulation du métabolisme énergétique (PCEM2)

8 - Introduction

9 - Régulation des oxydations cellulaires

10 - Régulation de la glycolyse

11 - Activation de la lipolyse

12 - Adaptation du muscle à l’effort prolongé

13 - Thermogénèse

14 - Inhibition du métabolisme énergétique

15 - La cétogénèse


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie III - La régulation du métabolisme énergétique (PCEM2)
Chapitre 12 - Adaptation du muscle à l’effort prolongé

 

12.1 - Sources d’énergie du muscle

 

Image OC_99_PICT.jpg
OC 99

  • Lors d’un effort prolongé (exemple du coureur de fond départ arrêté), le muscle squelettique fait tout d’abord appel à l’ATP présent dans le sarcoplasme, qu’il hydrolyse très vite (quelques secondes).
  • Cet ATP est aussitôt régénéré par la CPK qui utilise les réserves de créatine-phosphate en quelques minutes.
  • Pendant ce temps le muscle produit de l’AMPc (grâce au signal neuro-endocrinien) qui déclenche la glycogénolyse. Le glucose 6-phosphate formé est immédiatement oxydé en lactate par la glycolyse anaérobie.
  • L’accélération du cœur (effet inotrope de l’adrénaline) permet rapidement un apport régulier et suffisant d’Oxygène pour que la glycolyse se déroule en aérobiose, ce qui augmente le rendement d’utilisation du glucose 6-phosphate et du glucose plasmatique provenant de la glycogénolyse du foie.
  • Enfin, l’Oxygène étant apporté en quantité suffisante, l’adrénaline active la lipolyse du tissu adipeux et fournit des acides gras aux muscles qui atteignent le meilleur rendement possible grâce à la lipolyse.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
12.1 - Sources d’énergie du muscle