Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Oxydations Cellulaires

Plan du cours

Objectifs

I - La glycolyse (PAES)

1 - L’activation

2 - La glycolyse cytoplasmique

3 - La glycolyse anaérobie

4 - La glycogénolyse

5 - Métabolisme du pyruvate

6 - Le cycle de Krebs

II - La lipolyse (PAES)

7 - La β-oxydation

III - La régulation du métabolisme énergétique (PCEM2)

8 - Introduction

9 - Régulation des oxydations cellulaires

10 - Régulation de la glycolyse

11 - Activation de la lipolyse

12 - Adaptation du muscle à l’effort prolongé

13 - Thermogénèse

14 - Inhibition du métabolisme énergétique

15 - La cétogénèse


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Partie III - La régulation du métabolisme énergétique (PCEM2)
Chapitre 10 - Régulation de la glycolyse

 

10.8 - Activation de la glycolyse

 

Image OC_72_PICT.jpg
OC 72

  • La glycolyse comme tout le métabolisme énergétique est traduite et régulée par des rapports de concentrations entre des couples de molécules plus ou moins riches en énergie potentielle.
  • La consommation d’énergie par une cellule se traduit par une diminution de la concentration en ATP et donc une augmentation de la concentration en ADP, voire en AMP. Le rapport des concentrations ATP/ADP diminue. Cette diminution s’accompagne d’une activation de l’ATPase par effet de substrat, et donc d’une diminution du gradient de protons à travers la membrane interne de la mitochondrie.
  • La diminution du gradient facilite l’activité des complexes d’oxydo-réduction de la chaîne (I, III et IV) et aboutit à une oxydation plus rapide de leurs substrats : le rapport forme réduite / forme oxydée de ces couples d’oxydo-réduction (NADH/NAD+, CoQH2/CoQ, cyt c Fe++/cyt c Fe+++) diminue.
  • L’augmentation de la concentration de la forme oxydée des coenzymes transporteurs d’hydrogène entraîne une activation des déshydrogénases qui réduisent ces coenzymes par effet de substrat. Par conséquent le rapport forme réduite / forme oxydée des substrats de ces déhydrogénases sera également abaissé. L’activation de ces déhydrogénases, enfin, entraîne par effet de substrat l’activation des voies métaboliques auxquelles elles participent : cycle de KREBS, navettes mitochondriales, glycolyse cytoplasmique, c’est à dire de la glycolyse aérobie dans son ensemble.

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
10.1 - Glycolyse anaérobie (bilan)
10.2 - PhosphoFructoKinase I (enzyme-clé)
10.3 - Régulation de la glycolyse anaérobie
10.4 - Rôle de l’Oxygène
10.5 - Effet Pasteur
10.6 - Régulation de la glycolyse aérobie
10.7 - Glycolyse aérobie (bilan)
10.8 - Activation de la glycolyse
10.9 - Régulation de la glycolyse aérobie