Site FMPMC
     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 

Métabolismes des molécules-signaux

Plan du cours

Objectifs

1 - Métabolisme des catécholamines

2 - Métabolisme des angiotensines

3 - Métabolisme des eicosanoïdes

4 - Métabolisme des corticostéroïdes (DCEM1)

5 - Métabolisme des gonadostéroïdes (DCEM1)

6 - Métabolisme des hormones thyroïdiennes

7 - Métabolisme de l’acétyl-choline


Tous droits de reproduction réservés aux auteurs


traduction HTML V2.8
V. Morice


Chapitre 5 - Métabolisme des gonadostéroïdes (DCEM1)

 

5.5 - 5α-réductase

 

Image MM_47_PICT.jpg
MM 47

  • La forme active de la testostérone dépend de sa transformation intracellulaire en 5α-dihydrotestostérone (DHT). Le récepteur nucléaire a plus d’affinité pour la dihydrotestostérone que pour la testostérone. Dans le muscle, c’est néanmoins la testostérone qui serait l’hormone active car la DHT y semble très rapidement catabolisée.
  • La 5α-réductase est une enzyme des tissus-cibles des androgènes (prostate, appareil génital, peau) et du reticulum endoplasmique du foie. Il en existe plusieurs isoenzymes dont certains participent à l’apparition des caractères sexuels secondaires (cuir chevelu) et d’autres aux caractères sexuels primaires (testicules, prostate).
  • Les inhibiteurs de la 5α-réductase sont un des traitements des adénomes de la prostate, mais aussi de la calvitie !

     Page précédentePage suivanteSommaireVersion imprimable
   
 
5.1 - Métabolisme des gonadostéroïdes
5.2 - Progestérone
5.3 - 17βOH-stéroïde déshydrogénase
5.4 - Testostérone
5.5 - 5α-réductase
5.6 - Aromatase (I)
5.7 - Aromatase (II)
5.8 - Œstradiol
5.9 - Œstrone